• Activités sataniques et Sociétés Secrètes (partie 1)

    Activités sataniques et Sociétés Secrètes (partie 1)

    PARTIE 1

    Transcription d’une émission radiophonique de The Cutting Edge

    Lors d’émissions antérieures, nous avons établi que le Nouvel Ordre Mondial n’aurait pu être réalisé n’eut été de l’intense activité de Sociétés Secrètes variées partout dans le monde. Nous avons fait mention de l’une de ces Sociétés Secrètes mondiales, la Fraternitéde la Société de la Mort, dont le symbole est représenté par un crâne et deux os croisés. La Fraternité allemande de la Société de la Mort est le Groupe de Thulé. Adolph Hitler se joignit à cette Société en 1919, devenant adepte sous le leadership de Dietrich Eckhart.

    Plus tard, le Groupe de Thulé sélectionna Hitler pour qu’il soit leur leader dans le Nouvel Ordre Mondial, comme le révéla Eckhart sur son lit de mort, en disant : “ Suivez Hitler ; il dansera, mais c’est moi qui ai commandé la musique. Je l’ai initié à la Doctrine Secrète, en ouvrant ses centres de vision et en lui fournissant les moyens de communiquer avec les puissances ” [Trevor Ravenscroft, The Spear of Destiny (La lance du destin), p. 91].

    En août 1990, le président George Bush senior annonça que le monde venait d’entrer dans le Nouvel Ordre Mondial. Ce qui choque, c’est de savoir que le président Bush est adepte d’une Fraternité américaine de la Société de la Mort, laSociété Skull& Bones (Crâne et Os) de Yale. Comme nous l’avons déjà vu, le Nouvel Ordre Mondial de Bush est virtuellement le même que celui d’Hitler ; le point de jonction clé est l’adhésion commune des membres dans leurs Fraternité respectives de la Société de la Mort [Bill Cooper, Behold A Pale Horse (Voici, un cheval pâle), p. 81 ; et Anthony Sutton, Introduction à l’Ordre, p. 7]. Encore plus abominable est le fait que le président élu actuel, George W. Bush, est également membre des Skull & Bones ! [Ingrédients secrets, The Witness News, Curtis Dickinson, éditeur, juillet 1999, citant un article du Washington Dateline].

    Une des plus importantes compréhensions à acquérir, c’est que cette société secrète d’une Élite Illuministe exige de ses membres qu’ils affirment que Jésus-Christ a accompli Ses miracles par le pouvoir de la Sorcellerie. Cela constitue le péché impardonnable (Marc 3:22-30 ; Matthieu 12:24-32). Ainsi donc, lorsqu’un initié ou un adepte des Skull & Bones affirme cette croyance, il commet le péché impardonnable. Il ne peut plus être sauvé plus tard dans sa vie, comme le proclame pourtant George Bush.

    Nous allons ici étudier en profondeur ce lien existant entre les deux Sociétés Secrètes de la Fraternité de la Mort — le Groupe de Thulé allemand et la Société américaine Skull & Bones. Commençons par un survol rapide du Groupe de Thulé, en débutant par l’étude de ses pratiques et des éléments utiles de son histoire. Nous prendrons nos informations à partir d’un livre écrit par un praticien de la sorcellerie par la Magie blanche, Trevor Ravenscroft, The Spear of Destiny (La lance du destin). Un praticien de la Magie blanche comprend vraiment la Magie noire de manière unique.

    • Il s’agissait de satanistes pratiquant la Magie noire — ce qui veut dire qu’ils étaient “ entièrement concentrés à élever leur niveau de connaissance au moyen de rituels menant à la conscience d’intelligences démoniaques et non humaines dans l’univers ; ainsi que par des moyens d’acquisition de communication avec ces intelligences ” [Ravenscroft, p. 161]. Concentrez-vous sur ce mot d’apparence innocente : rituels. Les chrétiens assimilent un rituel à une assemblée d’église, sans saisir sa signification occulte. Le dictionnaire Nouvel Âge définit le rituel comme “ une cérémonie pour restaurer l’équilibre avec la nature (…) et ramener l’harmonie perdue et le caractère sacré. ” Rappelez-vous que nous avons affaire au monde de Satan, là où le bien est appelé mal et le mal bien. Le caractère sacré mentionné ici en est un satanique. Les rituels sont littéralement des activités prohibées destinées à permettre aux puissances démoniaques d’affluer au travers des participants. Ces activités se composent de chants proscrits, de formules orales et d’actions soigneusement planifiées. Comme nous l’avons déjà noté antérieurement, l’effet est d’une puissance dévastatrice, alors que les forces démoniaques surgissent au travers des participants en leur livrant une expérience spirituelle contrefaite qui transforme littéralement leur vie. Ne passez jamais par-dessus le mot rituels, c’est un mot au pouvoir satanique.

    • Les membres du Groupe de Thulé pratiquaient une forme de magie sexuelle dérivée d’une Loge ayant eu comme membre Aleister Crowley. Crowley était reconnu comme le plus fameux adorateur de Satan du 19ième siècle. “ On retrace l’origine de cette (…) magie médiévale (…) au franc-maçon Robert Little, qui fonda la Societas Rosicruciana, en 1865 ” [Ravenscroft, p. 164-5]. Bien que les réelles perversions sexuelles y étant pratiquées soient trop offensantes pour être partagées ici, leur résultat ne l’est pas. L’auteur Ravenscroft déclare que “ la complaisance en la plupart des rituels sadiques éveillait une vision pénétrante dans les œuvres des Intelligences du Mal et accordait des pouvoirs magiques phénoménaux ” [Ibid., p. 167]. Voilà le Groupe de Thulé.

    Ravenscroft enregistra les effets de ces rituels sexuels sur Hitler : “ …la perversion sexuelle prit une place centrale dans la vie [de Hitler] (…) une perversion sexuelle monstrueuse était au cœur de toute son existence, la source de ses pouvoirs médiumniques et clairvoyants, et la motivation derrière chaque acte par lequel il tirait une vengeance sadique sur l’humanité ” [Ibid., p. 171].

    La dernière action d’Eckhart fut d’initier Hitler par “ un monstrueux rituel magique et sadique (…) après lequel il devint sexuellement impotent. L’impuissance d’Hitler avait un fondement psychologique profond. Il connaissait l’accomplissement sexuel par les extrêmes du sadisme et du masochisme… ” [Ravenscroft, pp. 155, 173]. Cette impuissance porta un coup final dévastateur au fondement psychologique d’Hitler en faisant de lui, au bout du compte, le meurtrier sadique que connaît l’Histoire.

    • Le Groupe de Thulé croyait à “ la communication avec une hiérarchie de Surhommes — les Chefs Secrets du Troisième Ordre ” [Ibid.]. La qualité qui faisait de ces êtres des Surhommes était la spiritualité occultiste. De plus, ils croyaient à la Doctrine Secrète de Madame Blavatsky, qui enseignait que certains surhommes ont survécu à la destruction de l’Atlantide, ayant gardé intacts leurs plus hauts niveaux de conscience. Ces surhommes étaient les Ariens. Ces deux croyances, fondues en une seule par le Groupe de Thulé d’Hitler, culminèrent lors des Camps de la Mort nazis [Ibid.]. Lorsqu’un groupe de gens incorpore dans sa structure de croyances spirituelles l’idée qu’il est supérieur, de manière inhérente, à un autre groupe de gens, la tentative de génocide devient inévitable et ce, dans le plus court délai possible.

    • Le Groupe de Thulé tenait régulièrement des séances occultes, durant lesquelles il communiquait avec des démons qui se déguisaient en personnes décédées ou leur apparaissaient simplement comme étant leurs esprits guides. Dietrich Eckhart, Alfred Rosenberg et Adolph Hitler invitaient l’Antichrist à se manifester lors des séances médiumniques du Groupe de Thulé à Munich [Ravenscroft, p. 168]. Eckhart croyait que son esprit guide lui avait dit qu’il aurait le privilège de former le prochain Grand Être, l’Antichrist. Dès le début de leur association, Eckhart pensait que Hitler était l’Antichrist. En conséquence, Eckhart n’épargna aucune connaissance occulte, aucun rite, ni aucune perversion dans ses efforts pour préparer pleinement Hitler à son rôle. Une fois que la formation fut complétée, Hitler crut qu’il “ naissait de nouveau ” avec cette force et cette résolution supra personnelles dont il aurait besoin pour remplir le mandat (…) fixé pour lui ” [Ravenscroft, p. 93-4]. Hitler faisait littéralement équivaloir cette expérience à la déclaration chrétienne de naître de nouveau.

    Maintenant, jetons un coup d’œil sur les rituels et croyances des Skull & Bones. On ne sait rien de sûr à propos des Skull & Bones, parce que leur secret, depuis qu’ils sont établis en 1833, est aussi opaque qu’il est possible chez une société du monde. Toutefois, ils possèdent tous les pré-requis d’une véritable société secrète.

    1. Ils se sont formés dans le secret et toutes leurs activités sont menées secrètement.
    2. L’adhésion d’un nouveau membre ne se fait que sous invitation. Les membres potentiels sont soigneusement filtrés jusqu’à convenance, avant d’être invités à se joindre.
    3. La première soirée d’un nouveau membre, qui est appelé initié, est d’une importance cruciale. L’initié jure obéissance et loyauté totales envers la société secrète. Cette promesse est liée par des serments très sérieux, dont certains s’avéreraient mortels s’ils étaient divulgués. La première soirée est également critique en ce sens qu’elle lie l’initié à la société au moyen de rituels, de serments et de confessions.

    Les Skull & Bones incorporent aussi des rites de mort dans leurs pratiques. “ La mort [symbolique] de l’initié, pour être effrayante, ira jusqu’où l’usage de squelettes humains et la psychologie rituelle peuvent aller… ” [Magazine Esquire, Les derniers secrets des Skull & Bones, Ron Rosenbaum, p. 89]. La perversion sexuelle fait partie de la psychologie rituelle. Ron Rosenbaum, auteur de cet article du magazine Esquire, déclare que, le soir de l’initiation, appelée nuit en bière, “ …si quelqu’un pouvait grimper la tour de Weir Hall, le singulier château qui surplombe la cour des Skull & Bones, il pourrait entendre des cris et des plaintes étranges provenant des entrailles du tombeau où les quinze nouveaux membres ont été mis en bière par ce qui semble être une épreuve déchirante… ” [Esquire, septembre 1976, p. 86].

    De plus, les initiés “ …gisent nus dans les cercueils et dévoilent leurs secrets sexuels les plus profonds et les plus sombres, comme part de l’initiation ” [Esquire, p. 85]. Ces expériences dans les cercueils sont une douleur sexuelle et ont comme résultat de les faire naître de nouveau, au sein de l’Ordre, comme nous l’avions mentionné plus haut [Cooper, p. 95]. Une force puissante charge les participants de ces cérémonies, transformant leur vie de façon dramatique. Ce type de rituels constitue un satanisme classique.

    Anton La Vey déclare, dans son livre Les rites sataniques : compagnons de la bible satanique [p. 57] : “ La cérémonie de la nouvelle naissance a lieu dans un grand cercueil. Cela est semblable au symbolisme du cercueil qui (…) se trouve dans les rituels de la plupart des loges. ” Ne vous y méprenez pas : toute organisation qui emploie ce rituel du cercueil pour simuler la renaissance pratique le satanisme, y compris les Skull & Bones.

    Les Skull & Bones croient qu’à la soirée d’initiation, l’initié “ meurt au monde et naît à nouveau dans l’Ordre… ” [Magazine Esquire, septembre 1977, p. 89]. Vous rappelez-vous de la croyance d’Hitler qu’il était né de nouveau après son initiation et sa formation rituelles ? Ce terme est commun en occultisme. Pendant la campagne présidentielle de 1988, un téléreporter demanda à George Bush, alors vice-président, s’il était chrétien. Bush se mit tout d’abord à bégayer, puis il dit : “ Si vous voulez dire né de nouveau, alors oui, je suis chrétien. ” Maintenant, nous savons ce qu’entendait George Bush par cette déclaration délibérément fallacieuse.

    Tout comme les chrétiens nés de nouveau appliquent le rituel du baptême d’eau par immersion pour démontrer qu’ils sont morts à l’ancienne manière de vivre et qu’ils renaissent dans une nouvelle vie, ainsi les satanistes ont également leur rituel pour démontrer la même transformation de vie. Rosenbaum continue comme suit son exposé de l’expérience de renaissance chez les Skull & Bones : “ …ensuite, c’est dans le cercueil et hors du cercueil, dans un voyage symbolique aux enfers pour renaître, qui a lieu dans la salle numéro 322. Là, l’Ordre revêt de ses propres habits spéciaux le chevalier nouvellement né, sous-entendant que, désormais, il se façonnera à la mission de l’Ordre ” [Ibid., pp. 89, 148]. Cette description de rituels est aussi occulte que toutes celles que j’ai lues, et révèle, en vérité, que les Skull & Bones sont occultistes.

    Une des facettes les plus sérieuses de cette contrefaçon de rituel d’initiation à la nouvelle naissance, c’est que l’initié jure une allégeance à l’Ordre secret qui transcende toute autre allégeance contractée plus tard dans la vie. L’écrivain nouvel âgiste, Bill Cooper, a saisit de manière succincte ce fait dérangeant : “ …les membres de l’Ordre (Skull & Bones) font un serment qui les absout de toute allégeance à une nation, ou un roi, ou un gouvernement, ou une constitution quelconques ; cela inclut la négation de tout serment subséquent qui serait exigé d’eux. Ils ne jurent allégeance qu’à l’Ordre seul et son but d’un Nouvel Ordre Mondial (…) Selon le serment que fit Bush, lors de son initiation dans les Skull & Bones, son serment au poste de président des États-Unis, le 20 janvier 1989, ne signifiait rien ” [Cooper, Behold A Pale Horse, p. 81-82]. Puisque le serment de président est survenu après le serment envers les Skull & Bones, il ne vaut pas le papier sur lequel il est inscrit. Ce genre d’emprise est puissant. En vérité, pendant que Rosenbaum commençait la recherche nécessaire à écrire son article pour l’Esquire, il fut averti des pouvoirs des Skull & Bones. “ La puissance des Bones est incroyable. Ils ont la main sur tous les leviers de pouvoir du pays. ”

    La seule chose qui importe, au yeux des Skull & Bones, c’est leur but d’un Nouvel Ordre Mondial. En conjoncture avec cette compréhension, rappelez-vous une autre croyance de la Société Secrète, i.e. la fin justifie les moyens.

    Alors que Rosenbaum continuait sa recherche, il trouva de solides liens bien définis entre les Skull & Bones et les Illuminés de Bavière. Les Illuminés de Bavière faisaient partie des Maîtres originaux des Illuminati, Tout d’abord, Rosenbaum découvrit des documents établissant en détails l’origine des Skull & Bones en Allemagne. Ces documents déclarent : “ Les Skull & Bones sont un chapitre d’un corps d’université allemande… ” Le document décrit ensuite, en long et en large, ses relations avec cette Société Secrète allemande (le Groupe de Thulé), ce qui mène à la fondation des Skull & Bones, en 1832.

    Deuxièmement, Rosenbaum découvrit que “ dans le haut des murs en arche, en haut de la voûte de la salle sacrée [des Skull & Bones], #322, ” des crânes sont peints, entourés de symboles maçonniques. Au-dessus de cette peinture, est écrit un slogan, en allemand, qui veut dire : “ Qui est le fou, qui est le sage, le mendiant ou le roi ? Qu’ils soient pauvres ou riches, tous sont semblables dans la mort. ” Cela signifie que seule l’œuvre qu’une personne fait dans cette vie-ci importe ; dans la mort, tous les hommes partagent le même sort. Cette déclaration est très conséquente avec les enseignements des Sociétés Secrètes, démontrant leur philosophie orientée vers les œuvres.

    Troisièmement, Rosenbaum a découvert une “ photographie obsédante de la salle d’autel d’une des Loges maçonniques de Nuremberg qui est étroitement reliée à l’Illuminisme. Obsédante parce que, au centre de la salle d’autel, où l’on se rendait en arpentant une allée bordée de squelettes humains suspendus, il y avait un cercueil surmonté d’un… crâne et d’os croisés qui ressemblaient très exactement à l’agencement particulier des mâchoires et des fémurs sur l’emblème officiel des Skull & Bones. {Finalement} le crâne et les os croisés étaient l’Écusson officiel d’une autre Loge clé d’Illuminati… ” [Esquire, p. 88]. Il est également révoltant de réaliser que les gardiens des camps de la mort nazis allemands portaient ce même emblème des Skull & Bones sur les épaules de leurs uniformes…

    Sans aucun doute, nous avons établi que les Skull & Bones sont une Fraternité de la Société de la Mort qui est elle-même directement assujettie aux Maîtres Illuminati. Il n’est donc pas surprenant que Bush ait commencé à proclamer le Nouvel Ordre Mondial pendant son administration. Le seul autre politicien du 20ième siècle à avoir publiquement préconisé le Nouvel Ordre Mondial fut Adolph Hitler, dans les années 1920 et 1930. Et la vision du Nouvel Ordre Mondial d’Adolph Hitler est identique à celle de l’ancien président George Bush

    Nous avons étudié les lieux communs philosophiques et religieux entre le Groupe de Thulé d’Allemagne et les Skull & Bones d’Amérique. Nous devons donc maintenant passer en revue le résultat des tentatives du Groupe de Thulé d’établir un Nouvel Ordre Mondial. Après que le Groupe de Thulé eut sélectionné Hitler pour qu’il soit leur leader dans le Nouvel Ordre Mondial, il fit face au problème pratique de l’exécution de ce but. Ses membres réalisèrent que leurs plans de domination mondiale exigeait le contrôle de la puissance militaire de l’Allemagne ; cependant, l’armée était contrôlée par ceux qui détenaient le pouvoir politique, et l’Allemagne était une démocratie. Par conséquent, le Groupe de Thulé créa le Parti Nazi dans le dessein exprès de vaincre le gouvernement démocratique de l’Allemagne. Les esprits guides du Groupe de Thulé devinrent les esprits guides du Parti Nazi. En seulement dix années de tumultes, Hitler gagna le poste politique le plus élevé, d’où il se catapulta en position de dictateur absolu, en 1933. En 1938, Hitler entama la Solution Finale du problème des Juifs en instaurant l’Holocauste. En 1939, Hitler amorça la Deuxième Guerre Mondiale qui dura jusqu’à la mi-’45. Pendant que vous lisez le résultat de cette guerre, rappelez-vous les paroles de l’apôtre Jacques :

    “ Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché; et le péché étant consommé, engendre la mort ”
    (Jacques 1:15).

    En 1945, le péché occulte conçu par le Groupe de Thulé avait atteint son plein achèvement. Voici les conséquences de la Seconde Guerre Mondiale [Source : Encyclopédie familiale Webster, vol. 19, 1984, pp. 492-3].

    D’énormes armées furent mobilisées autour du monde :

    1. Russie : 12 500 000 hommes

    2. États-Unis : 12 400 000 hommes

    3. Allemagne : 10 000 000 hommes

    4. Japon : 6 000 000 hommes

    5. France : 5 000 000 hommes

    6. Angleterre : 4 700 000 hommes

    7. Italie : 4 000 000 hommes

    8. Chine : 3 800 000 hommes

    9. Canada : 1 100 000 hommes

    Mobilisation totale mondiale : 59 500 000 hommes

    Le total des victimes est presqu’incompréhensible :

    1. Russie : 10 000 000 soldats 10 000 000 civils

    2. Allemagne : 3 000 000 soldats 500 000 civils

    3. Japon : 2 000 000 soldats 500 000 civils

    4. Italie : 330 000 soldats 80 000 civils

    5. Angleterre : 350 000 soldats 60 000 civils

    6. France : 200 000 soldats 200 000 civils

    7. Chine : 1 300 000 soldats (non estimé)

    8. Pologne 600 000 soldats 5 000 000 civils

    9. États-Unis : 390 000 soldats (chiffre négligeable)

    Total des vies humaines tuées :

    18 200 000 soldats 16 300 000 civils

    Pour un grand total de 34 000 000 morts

    Lorsqu’on additionne les 18 000 000 morts des Camps de la Mort d’Hitler, on réalise que plus de 54 millions de gens ont perdu la vie comme résultat des pratiques et des buts occultes du Nouvel Ordre Mondial de la Fraternité allemande de la Société de la Mort, le Groupe de Thulé. Les 6 000 000 Juifs morts dans la Solution Finale d’Hitler représentent deux tiers du total de la population juive mondiale.

    Hitler a presque gagné la Deuxième Guerre Mondiale, mais le temps n’était pas encore venu, pour Dieu. Toutefois, plusieurs des effets secondaires de la Guerre ont servi à mettre en place le courant actuel vers un Nouvel Ordre Mondial.

    Alice Baily déclara, dans son livre Externalisation de la Hiérarchie, que le monde doit être unifié dans ses régions avant d’être unifié en une seule entité. Staline répéta ce concept peu avant sa mort, en 1953. La Seconde Guerre Mondiale a certainement fourni l’impulsion nécessaire à ce type de réorganisation. Le monde fut réorganisé militairement par le biais de l’OTAN, en Europe ; le Pacte de Varsovie, pour l’Europe de l’Est ; l’OTASE, pour l’Asie. La régionalisation économique a suivi approximativement le même alignement. Des régionalisations périodiques culturelles, économiques et religieuses se sont créées depuis la Deuxième Grande Guerre.

    • Le dauphin du Gouvernement unique mondial a été créé en tant que Nations Unies, en 1948. Un effort similaire fut orchestré après la Première Guerre, en la Ligue des Nations, mais fut défait. Une des premières actions des Nations Unies a été de créer la nation d’Israël, accomplissant ainsi les prophéties de Dieu de le restaurer dans sa Terre Promise aux derniers jours.

    • Des progrès technologiques stupéfiants ont été acquis sous l’impulsion de la guerre. La bombe atomique a été créée, comme le moteur à turbine, les fusées et la télécommunication moderne. L’écrivain du Nouvel Âge, Allen Neuharth, dans son livre intitulé Près d’un monde unique, déclare que ces inventions ont amené le monde au seuil d’un Gouvernement mondial unique, d’une Économie mondiale, d’une Religion unique, i.e., d’un Nouvel Ordre Mondial.

    Ce bref aperçu des effets postérieurs de la Deuxième Guerre Mondiale démontre clairement qu’il a beaucoup été accompli pour mettre en place l’actuel Nouvel Ordre Mondial. Passons maintenant en revue certains des buts qu’ont établis aujourd’hui les Sociétés Secrètes pour amener le Nouvel Ordre Mondial. Gardez bien à l’esprit que les Skull & Bones sont la force motrice et les “ premiers parmi leurs égaux ” au sein de toutes les autres Sociétés Secrètes et toutes les autres organisations accessibles vouées à ce Nouvel Ordre.

    • Un Gouvernement Mondial Unique — seule solution aux problèmes de l’homme.

    • Une Économie Mondiale Unique.

    • Une Religion Mondiale Unique — les mauvaises actions de l’homme sont historiquement imputées à ses divisions en de nombreuses religions différentes. Ainsi donc, beaucoup d’accent est mis sur une réunification de toute l’humanité sous une seule religion. Le Mouvement œcuménique actuel mène la charge vers ce but d’importance capitale. Lors d’un séminaire tenu à Boston, en 1991, l’actuel directeur de la Société Théosophique pour la Nouvelle-Angleterre a déclaré que, au moment propice de l’histoire du monde, le pape catholique romain se rendra à Jérusalem pour s’adresser à un congrès religieux mondial. Dans son allocution, il déclarera que toutes les religions du monde sont réunies en une seule. Ainsi, le plan d’Alice Baily, énoncé quelque 50 ans auparavant, sera réalisé, i.e. Celui qui est Grand réinstallera l’Ancienne Religion à Mystères en tant que la Religion du Nouvel Ordre Mondial. “ Ces Mystères, une fois restaurés, unifieront toutes les croyances ” [Externalisation de la Hiérarchie, p. 573, écrit en 1946].

    Un des plans les plus fondamentaux, après que le Nouvel Ordre Mondial sera établi, est de réduire la population du globe de 6 milliards, qu’elle est présentement, à 2 milliards, en dedans de quelques années [Constance Cumby, Dangers cachés de l’Arc-en-ciel]. Ainsi, on identifia très tôt le contrôle des naissances et l’avortement comme moyens nécessaires pourcommencer à réduire la population. Notre emphase actuelle sur les prétendus effets dévastateurs de l’homme sur la terre, ainsi que le réchauffement de la planète et la pollution, est destinée à convaincre les gens que seule une action unificatrice drastique de la part des Nations Unies peut sauver ce globe de l’effondrement. Comment une réduction aussi radicale pourra-t-elle se faire en seulement quelques années ? La solution de fond réside dans la guerre.

    • Baily, dans son livre Externalisation de la Hiérarchie, en page 548, déclare que la bombe atomique sera retournée au Gouvernement mondial unique et sera utilisée contre toute nation qui refusera de coopérer avec le Nouvel Ordre Mondial.

    • Bill Cooper, dans son bouquin Behold A Pale Horse (Voici, un cheval pâle), cite un document de la Société Secrète des Bilderberger, un rejeton des Skull & Bones. “ Puisque la plupart des gens, en général, n’exerceront pas de restriction [économique] (…) [nous devrons] prendre le contrôle du monde par l’utilisation d’armes silencieuses économiques sous la forme d’une guerre tranquille et réduire [les dangereux niveaux de consommation[ du monde à un degré sécuritaire grâce au procédé de l’esclavage et du génocide bénévole " [p. 49]. Comment peut-on croire que l’esclavage et le génocide puissent être bénévoles ? C’était pourtant la pensée précise d’Hitler quand il planifiait son Nouvel Ordre Mondial. Il voulait débarrasser le monde de tous les indésirables par une guerre volontaire. Nous avons vu plus haut quel fut l’horrible résultat ; toutefois, cela fait encore pâle figure en comparaison de la mort planifiée de 4 milliards de gens…

    À ce moment-ci, vous protesterez peut-être en disant que le trajet vers un Nouvel Ordre Mondial se fera paisiblement. C’est vrai, et lorsqu’il sera pleinement installé, s’accompliront alors les prophéties bibliques qui déclarent :

    “ Car lorsqu’ils diront : Paix et sûreté ! alors une ruine subite les surprendra, comme les douleurs surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point ”
    (1 Thessaloniciens 5:3).

    Donc, la paix que vous voyez aujourd’hui fera instantanément place à la guerre totale. Et même plus, ces plans, une fois exécutés, accompliront aussi la prophétie biblique d’Apocalypse 6:4 :

    “ Et il sortit un autre cheval couleur de feu; et celui qui le montait reçut le pouvoir de bannir la paix de la terre, et de faire que les hommes se tuassent les uns les autres; et on lui donna une grande épée. ”

    Ainsi donc, nous constatons que les buts d’un Nouvel Ordre Mondial par les Sociétés Secrètes, dont les Skull & Bones sont les meneurs, lorsqu’ils seront atteints complètement, auront servi à accomplir de nombreuses prophéties bibliques.

    Le temps est vraiment très proche…!


    Par David Bay traduit par Roch Richer

    Directeur du Ministère Cutting Edge

    www.cuttingedge.org

    http://pleinsfeux.com/category/etudes-bibliques/

     

     

     

    PARTIE 2

     

    Activités sataniques et Sociétés Secrètes (partie 2)

    PARTIE 2

    Les Sociétés secrètes ont tué Jésus-Christ!

    Transcription d’une émission radiophonique de The Cutting Edge

    Dans la première partie, nous avons examiné l’essence d’une société secrète et nous avons étudié tout particulièrement la Fraternité américaine de la Société de la Mort, portant le nom de Société des Skull & Bones dont sont membres à vie l’ancien président George Bush ainsi que le président actuel des États-Unis, Georges W. Bush, fils du précédent. Dans cette seconde partie, nous allons effectuer un retour en arrière, au temps du ministère de notre Seigneur, pour en apprendre davantage à propos des sociétés secrètes et leur impact sur le ministère de Jésus.

    En effet, vous allez apprendre que des Pharisiens et des Saduccéens clés furent membres d’une société secrète satanique et que cette association fut largement responsable de la persécution exercée sur Jésus pendant Son ministère et de Sa mort sur la croix. Nous espérons que vous aurez ainsi une meilleure appréciation de la véritable signification se cachant derrière le fait réel que notre 43ième président américain est adepte d’une société secrète satanique de type maçonnique, et j’ai nommé les Skull & Bones.

    Nous démontrerons que les leaders juifs religieux n’étaient pas des Juifs de l’Alliance abrahamique traditionnelle, même s’ils lui rendaient un grand hommage apparent ; les Pharisiens du temps de Jésus étaient plutôt membres d’une société secrète appelée Kabbale, ou Cabale. La Kabbale était tout aussi occulte et satanique que toutes celles qui ont jamais existé. Les Pharisiens étaient littéralement contrôlés par Satan à l’époque où Jésus exécutait Son ministère.

    Du fait que les Pharisiens pratiquaient le satanisme du plus profond de leur cœur, cela expliquerait bien des mystères concernant le récit biblique du ministère et de la mort de Jésus. Par exemple, cela expliquerait la haine intense envers Jésus qu’éprouvaient les Pharisiens, même face à Ses nombreux miracles incomparables. Cela expliquerait aussi comment seules “ certaines ” gens, ayant assisté au miracle de Lazare revenu des morts, ne crurent pas. Comment pouvaient-ils ne pas croire ? Ils venaient de voir un miracle incroyable : un homme qu’ils connaissaient personnellement et qu’ils savaient véritablement mort, venait tout juste d’être ramené à la vie par la puissance redoutable de Jésus-Christ. Pourtant, certains d’entre eux ne crurent pas et se hâtèrent d’aller rapporter la résurrection de Lazare aux Pharisiens. Quelle fut la réaction de ces derniers ? Crurent-ils, alors ? Non, ils ressentirent plutôt une envie encore plus forte de tuer Jésus. Une fois que vous aurez lu cet article, cette incroyable dureté de cœur deviendra plus compréhensible.

    Finalement, le satanisme des Pharisiens expliquerait donc la colère sans précédent, inhabituelle et étrangement intense de Jésus qu’Il déploya à leur égard. Si les Pharisiens n’avaient été que de simples pécheurs manquant de jugement, Jésus aurait démontré la même compassion envers eux que celle qu’Il avait pour les collecteurs de taxes et les prostituées. Relisez les Évangiles avec ce concept à l’esprit et vous remarquerez la colère inhabituelle de Jésus envers les Pharisiens. Dans cet article, nous allons étudier le fait de Pharisiens profondément impliqués dans la société secrète juive, la Kabbale, pour voir l’impact que cette réalité eut sur le ministère et la mort de Jésus-Christ.

    L’origine des sociétés secrètes

    Comment les sociétés secrètes ont-elles commencé, et pourquoi devaient-elles être nécessairement secrètes ? La réponse est à la fois choquante et pleine d’informations parce qu’elle établit le fondement de notre compréhension sur toute société secrète. L’écrivain chrétien, le révérend Alexander Hislop, a publié un livre intitulé Les deux Babylones : le culte papal. Il déclara que l’on peut retracer les sociétés secrètes jusqu’au temps de Nimrod qui devint, après sa mort, le “ premier mortel déifié ” [p. 32]. Qui était Nimrod ? Quelques années seulement après le Déluge, duquel ne survécurent que Noé et sa famille, un homme puissant surgit de ce qu’on appelle aujourd’hui l’ancienne Babylone. Son nom était Nimrod, un puissant guerrier, et il commandait le respect par sa formidable présence sur l’ancienne Babylone. Nimrod institua ouvertement un système d’idolâtrie satanique et de nombreux peuples s’attroupèrent autour de ce culte. À l’époque, le système religieux prédominant qui régnait dans le monde était le culte envers l’Unique Vrai Dieu. Peu après que Nimrod eut établi sa religion “ alternative ”, fondée sur la sorcellerie et l’idolâtrie, Sem, un des fils de Noé, fut grandement irrité et motivé par le Dieu Tout-Puissant afin d’écarter Nimrod. Sem attaqua Nimrod par voie militaire et le défit en le faisant prisonnier. Sem exécuta Nimrod ainsi que nombre de ses prêtres et disciples sataniques. Comme exemple de la nature complète de sa victoire, Sem ordonna que le corps de Nimrod soit dépecé en morceaux. On expédia ces morceaux dans toutes les parties du monde connu à cette époque pour démontrer à chacun que le culte à Satan par l’idolâtrie et la sorcellerie ne serait pas toléré. Le monde sembla sauvé de cette vague de mal.

    Or, l’épouse de Nimrod, Sémiramis, et quelques prêtres qui avaient survécu, joignirent leurs forces pour créer une religion secrète et clandestine. Ils déifièrent Nimrod, créant une contrefaçon du véritable Messie, Jésus-Christ. Ils conçurent un système de Mystères sataniques destiné à se répandre dans le monde entier. L’enseignement de ces “ Mystères ”, comme on se plût à les appeler, ramenèrent très subtilement les hommes au même système de magie et d’idolâtrie de Nimrod que Sem avait si vigoureusement détruit. Ce faux sentier fut rendu attrayant aux hommes par la promesse qu’on leur dévoilerait des vérités cachées, en les séduisant par l’attrait d’avoir à garder secrète une telle connaissance et en les liant ensemble par des serments sévères, ainsi que des signes et poignées de main secrètes.

    C’est ainsi que débutèrent les sociétés secrètes, quelques générations après le Déluge, aux environs de 2 200 av. J.-C.. Ainsi donc, les sociétés secrètes existent depuis plus de 4 000 ans dans l’histoire de l’humanité ; elles sont littéralement l’église de Satan depuis leur début. Elles se sont toujours opposées absolument à chaque partie du plan de Dieu pour l’humanité et se sont engagées à le détruire. Cet engagement à détruire le système de Dieu était énoncé de telle manière que leurs membres furent amenés à penser qu’en réalité, ils essayaient d’accomplir le “ bien ”. Est-ce pour cela que Dieu lance cet avertissement, dans Ésaïe 5:20 : “ Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal ” ? Les sociétés secrètes renversent littéralement la définition des mots et ainsi ils qualifient le bien de Dieu de “ mal ” et le mal de Satan de “ bien ”.

    Il y a encore une autre raison pour laquelle les sociétés secrètes devaient s’établir dans le secret et demeurer secrètes. Leur but n’était rien de moins que le renversement de tous les gouvernements existants et de la religion de Dieu. Si elles tentaient d’instaurer publiquement leur organisation, les autorités régnantes se mettraient en branle, les arrêteraient immédiatement pour trahison et les gens qui ordonnaient leur vie personnelle selon les préceptes du système installé par Dieu réclameraient à grand cri l’arrestation et l’exécution de ces individus. Ainsi donc, leurs buts et leurs activités devaient être accomplis dans le plus grand secret. Mais bien plus, les leaders de ces sociétés secrètes croyaient que leur pouvoir s’accroîtrait énormément s’ils restaient complètement dans l’ombre.

    En conclusion, l’on peut retracer l’origine des sociétés secrètes au roi satanique de l’ancienne Babylone, Nimrod. Elles furent édifiées après que Nimrod eut été exécuté par Sem pour avoir commis le crime de réinstaller publiquement la sorcellerie et l’idolâtrie. Pour préserver ce culte satanique et achever le renversement du système détesté qui avait détruit Nimrod, s’établit un système secret de satanisme. Au moyen des sociétés secrètes, le système de satanisme babylonien fut préservé. À partir de ce système surgira l’Antichrist qui essayera de détruire le système de Dieu, comme ce fut le plan des sociétés secrètes depuis le début. À ce moment-là, le monde entier sera submergé par la restauration publique de l’ancien système babylonien du culte à Satan. Nous sommes aujourd’hui très proches de cet événement ; ainsi donc, nous ne devrions pas être surpris de réaliser que Dieu identifie le système de l’Antichrist, dans le livre de l’Apocalypse, en tant que “ Mystère, Babylone la grande ” (chapitre 17). Dieu est fort précis et littéral dans Ses prophéties.

    Les caractéristiques

    Les Mystères de Babylone se répandirent ensuite en Égypte, où le récit de la mort de Nimrod et le démembrement de son corps par Sem fut réadapté en tant qu’histoire d’Osiris. Bon nombre des légendes importantes dans lesquelles les Mystères occultes sont insérés ont été adaptées aux nombreuses cultures et toujours avec des noms uniques et spécifiques à chaque culture. De cette façon, Satan répand avec succès son faux système de par le monde, s’emparant de l’esprit et du cœur des leaders clés de chaque pays. À mesure que le temps passa et que les sociétés secrètes s’installèrent dans de nombreux pays et cultures différents, ces leaders commencèrent à développer des caractéristiques communes parce qu’ils servaient le même être surnaturel, Satan. Il serait donc utile d’étudier cette similitude de caractéristiques.

    1. Orgueil arrogant — Les membres des sociétés secrètes se sont toujours joints sous invitation, créant ainsi un effectif qui se considérait exclusif, séparé et supérieur au reste des gens de la société en général. Cette attitude arrogante était encore rehaussée par l’enseignement qu’il existait une connaissance spirituelle et temporelle cachée, à n’être révélée qu’aux Initiés seulement, ou aux “ Sages ”, comme ils se qualifient eux-mêmes. Ces Sages croyaient que les Mystères se situaient hors de la compréhension du commun des mortels, ou de la “ vulgaire ” masse des gens. En fait, cette arrogance était si répandue chez les Sages de ces sociétés secrètes qu’ils commencèrent à procéder vraiment à l’enseignement de mensonges chez les gens du commun, se réservant à eux-mêmes les vraies connaissances spirituelles et temporelles. En cela, ces hommes furent très différents des leaders des fausses religions, comme Mahomet et Bouddha, qui essayèrent, eux, de propager leurs enseignements aux masses. Les sociétés secrètes allèrent très loin dans leur dissimulation de la vérité vis-à-vis du commun des gens.


    Nous devons nous montrer très clairs à ce sujet : aucun Adepte d’une société secrète qui avait appris la vérité secrète ne pouvait révéler cette vérité aux gens du commun. La punition pour une telle révélation de la vérité aux gens du peuple, c’était la mort, la plus extrême et douloureuse possible. Gardez ce fait à l’esprit, car cela aura une grande signification plus loin.

    1. Développement d’une double personnalité — Parce que chaque membre avait appris de terribles informations, qu’il avait promis de garder absolument secrètes vis-à-vis de toute personne qui n’était pas membre, les membres commencèrent à développer deux personnalités distinctes. Une de ces personnalités était publique et l’autre extrêmement secrète. L’art de la tromperie, même auprès des membres de la famille intime, se développa rapidement. Ce qu’un associé voyait en parole et en action était littéralement fort différent de la personne qui existait intérieurement.
    2. L’enseignement oral vénéré — Les sociétés secrètes enseignaient que l’Enseignement Oral était tout aussi important et sacré que n’importe quelle Œuvre Écrite. Comme nous allons le voir dans quelques instants, lorsque nous étudierons la société secrète juive de la Kabbale, cet accent mis sur l’Enseignement Oral est un outil de premier ordre de Satan. Rappelez-vous que Dieu a établi Ses Saintes Écritures en tant qu’œuvre écrite sacrée. Il a déclaré à plusieurs reprises que cette œuvre écrite ne changerait jamais, qu’elle s’accomplirait absolument et complètement et qu’elle durerait toute l’éternité. Puisque Satan travaille toujours à l’opposé de Dieu, ne soyons pas étonnés de le voir mettre fortement l’accent sur l’enseignement oral. Aux confins des Sociétés Secrètes, l’enseignement oral sert également le dessein exigeant de conserver leurs sociétés et leurs enseignements secrets. L’enseignement oral est un outil de Satan.
    3. L’homme est intrinsèquement bon — Les sociétés secrètes enseignent que l’homme est foncièrement bon, qu’il n’a été corrompu que par son environnement physique et spirituel. Bien sûr, cela contredit l’enseignement biblique clair et cohérent que l’homme est foncièrement méchant (Jérémie 17:9).
    4. La promesse d’un Rédempteur — Virtuellement toutes les sociétés secrètes enseignent qu’un jour un Roi Rédempteur se lèvera pour conduire le monde entier dans la connaissance cachée. Le monde ne pourra vivre dans “ l’Âge d’Or ” pour lequel il est destiné que lorsque toute l’humanité sera initiée à ces Mystères. Cet enseignement est une contrefaçon de la Vérité de la Bible qui déclare, du début à la fin, que le Messie va rétablir Son Royaume éternel. Ici, nous devons comprendre un détail fort critique : le Roi Rédempteur que les sociétés secrètes attendent diffère de façon significative du Roi Rédempteur de la Bible, que nous savons être Jésus-Christ. Voici quelques différences :

    • Jésus-Christ est Dieu Tout-Puissant et Omnipotent, le second Membre de la Trinité. Le Roi Rédempteur des sociétés secrètes est un Maître Ascendant, un homme ayant surgi du sein des sociétés secrètes, qui a vécu plusieurs vies et a atteint l’état de “ perfection ”. Il possède la “ Conscience christique ” inhérente à cet état de perfection et possède ainsi la connaissance nécessaire pour conduire l’humanité dans l’Âge d’Or parfait.

    • Jésus-Christ possède la puissance inhérente parce qu’Il était et qu’Il est Dieu. Le Roi Rédempteur des sociétés secrètes ne peut qu’avoir un “ accès ” à la puissance du Logos, de l’Occulte, et ce, seulement parce qu’il fut Adepte des Mystères. Il ne possède aucun pouvoir inhérent ; au lieu de cela, le seul pouvoir qu’il puisse commander est dérivé de sa connaissance de l’occulte.

    • Jésus-Christ a rétabli la Loi et les Prophètes et relevé le standard au niveau où Dieu l’avait établi sous Moïse. Le Roi Rédempteur qu’attendent les sociétés secrètes va continuer à cacher les vérités secrètes aux gens du peuple, élevant les membres des sociétés secrètes à leur place d’honneur légitime dans la société.

    Retournons à l’histoire des sociétés secrètes, maintenant que nous avons établi le fondement de notre compréhension. À l’époque où Dieu conduisait les enfants d’Israël hors de leur esclavage en Égypte (autour de 1 500 av. J.-C.), l’enseignement des sociétés secrètes du Moyen Orient existait depuis plusieurs centaines d’années. Dans les siècles précédant la naissance de Jésus, ce virus mortel commença à s’infiltrer chez les leaders religieux juifs. Ces leaders juifs commencèrent donc à tremper dans l’occultisme. On commença par épouser une tradition juive secrète et orale, distinctement séparée du Pentateuque écrit par Dieu. Deux systèmes d’enseignement oraux juifs furent ensuite créés, l’un public et l’autre secret. L’enseignement public traitait des affaires de tous les jours, comme des lois sur l’achat, la vente, les contrats et ce qui constituait du travail le jour du sabbat ; cette loi pratique fut plus tard appelée Talmud. Jésus se répandit en invectives contre l’imposition de cette loi d’hommes sur le peuple parce qu’elle le liait trop étroitement aux prêtres et cela créait une série de standards frustrants que personne ne pouvait atteindre. Or, ces standards ne venaient pas de Dieu, ils venaient des hommes afin que les prêtres puissent contrôler le peuple. La deuxième série d’enseignements oraux juifs était extrêmement secrète et procédait de la classique société secrète ; ces enseignements furent connus sous le nom de Kabbale. Un des livres constituant la Kabbale se nommait Sepher-Ha-Zohar, ou “ Livre de Lumière ”. Ce livre fut couché par écrit par le rabbin Simon et son fils, Éliézer, qui s’assirent dans une caverne, tous les jours pendant douze jours, avec du sable jusqu’au cou. Pendant qu’ils étaient dans cette surprenante position, ils “ méditèrent ” sur la loi sacrée et furent visités fréquemment par le grand prophète Élias [Nesta Webster, Sociétés Secrètes, p. 8]. L’apôtre Paul atteignit directement la cible quand il donna l’avertissement, dans 2 Corinthiens 11:14-15, que Satan et ses démons peuvent se transformer en anges de lumière et en ministres de justice dans le but de tromper l’homme crédule. L’un des plus fréquents points communs parmi les fausses religions est que le texte original de révélation est donné au fondateur de la dite religion par un ange de lumière. Prenons comme exemple Mahomet et Joseph Smith (mormonisme) qui se virent octroyer leurs “ nouvelles ” révélations par un ange de lumière.

    Ainsi donc, la prêtrise juive commença à fomenter un plan pour amener tout le peuple juif dans l’esclavage spirituel et physique en créant le système dualiste du Talmud public et de la très secrète Kabbale. Les enseignements du Talmud public enchaînaient le peuple par près de 1 000 règles sur la vie quotidienne et cela commença à les écarter de la vérité spirituelle que Dieu avait révélée à Moïse. Donc, la première condition requise d’une société secrète était remplie, soit celle de cacher la Vérité au peuple, en partie au moyen de fabrications pures et simples, et en partie en ajouts aux lois mosaïques originales.

    Les enseignements secrets de la Kabbale étaient virtuellement sataniques. Certains auteurs ont admis que ces enseignements servaient des desseins “ magiques ”. Un écrivain critique de la Kabbale écrivit qu’ils sont “ un poison subtil qui pénètre dans les veines du judaïsme et l’infecte entièrement ” [Theodore Reinach, cité par Nesta Webster dans Sociétés Secrètes, p. 9]. Salomon Reinach qualifie la Kabbale de “ l’une des pires aberrations que l’esprit humain ait conçue ”. De plus, la Kabbale a influencé de manière significative les croyances et la direction de nombreuses sociétés secrètes européennes qui s’édifièrent dans les siècles qui suivirent. Cette influence fut si profonde que beaucoup de sociétés secrètes non juives ont littéralement revêtu un ton et un caractère juif.

    Puisque Satan est le “ seigneur de ce monde ”, il a le pouvoir de faire prospérer ceux qui suivent son leadership. Ce fut l’appât qui attira ces leaders religieux vers les propriétés magiques et mystiques de la Kabbale. Et ne vous y leurrez pas : ces leaders juifs prospéraient abondamment. Même si Israël souffrait sous l’esclavage des dirigeants païens, comme la Grèce ou Rome, les prêtres juifs gagnèrent une certaine autonomie qui leur permettait de régner virtuellement en dictateurs sur leurs concitoyens juifs. Et le commun des simples citoyens juifs ne comprenait tout simplement pas que ces leaders religieux leur avaient imposé un système qui, simultanément, leur mettait un joug au cou pendant qu’eux-mêmes s’élevaient à des postes de grand pouvoir et de grande richesse. Et le fossé d’incompréhension était si profond que le citoyen juif moyen admirait et honorait encore grandement ces dirigeants religieux qui l’affligeaient tant.

    Maintenant, examinons les Pharisiens, dont la plupart étaient membres de la Kabbale, en utilisant les cinq caractéristiques communes que nous avons déjà vues. Nous allons également nous reporter à des passages pertinents du Nouveau Testament pour éclairer notre compréhension. Vous serez atterrés de constater la nouvelle signification que prendront ces fameux passages bibliques, maintenant que vous comprenez que les Pharisiens, qui concoctèrent et exécutèrent le plan servant à tuer Jésus, étaient membres de la société secrète appelée la Kabbale, et maintenant que vous comprenez que Jésus parlait directement à des membres de cette société secrète.

    Les Pharisiens possédaient :

    1. un orgueil arrogant — Matthieu 23:12-13 : “ Car quiconque s’élèvera sera abaissé ; et quiconque s’abaissera sera élevé. 13Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez point vous-mêmes, et n’y laissez point entrer ceux qui veulent y entrer. ” Une des caractéristiques des sociétés secrètes, c’est qu’elles cacheront au peuple la vérité clé, spécialement celle qui dit comment obtenir le salut éternel ; elles garderont plutôt cette vérité pour elles comme moyen de pouvoir et de privilèges. Jésus parle directement de cette terrible situation dans Luc 11:52 : “ Malheur à vous, docteurs de la loi, parce qu’ayant pris la clef de la connaissance, vous n’y êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’y entrer ceux qui voulaient le faire. ” Les enseignants et docteurs de la loi connaissaient la vérité toute simple que Dieu avait développée pour le peuple afin qu’il soit sauvé pour l’éternité et qu’il développe son amour pour Lui. Pourtant, ils cachèrent cette vérité au peuple, lui substituant le terrible système suffoquant des règles de vie quotidienne contre lequel s’objecta si vivement Jésus. Cette damnée société secrète de Pharisiens envoyait littéralement des populations entières de Juifs en enfer parce qu’ils leur avaient caché la vérité. C’est pourquoi Jésus se répandit si terriblement en invectives contre eux. Voyez-vous, Satan avait convaincu ces Pharisiens que tous les Juifs allaient au ciel de toute manière, simplement parce qu’ils étaient Juifs; par conséquent, ils pensaient que ce que croyaient vraiment les Juifs n’avait pas d’importance éternelle. Au moyen de cette tricherie spirituelle, les Pharisiens maintenaient plus fermement entre leurs mains leur pouvoir et leur prestige terrestre.
    2. Les Pharisiens développèrent une double personnalité — Matthieu 23:27-28 : “ Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux par dehors, mais qui au-dedans sont pleins d’ossements de morts et de toute sorte de pourriture. ” Jésus parle ici clairement de cette double personnalité des membres d’une société secrète. Les Pharisiens avaient habilement et efficacement caché l’existence de leurs croyances sataniques à leurs sujets, mais ne pouvaient les cacher aux Yeux omniscients du Dieu Jésus.
    3. Les Pharisiens élaborèrent de complexes systèmes d’enseignement oral et ils incitèrent le peuple juif à les révérer —Matthieu 15:1-9 : “ Alors des scribes et des pharisiens vinrent de Jérusalem à Jésus, et lui dirent : Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens [Talmud]? car ils ne se lavent point les mains lorsqu’ils prennent leurs repas. Mais il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu pour votre tradition ? (…) ainsi vous avez anéanti le commandement de Dieu par votre tradition ! Hypocrites ! Ésaïe a bien prophétisé à votre sujet, lorsqu’il a dit : (…) Mais ils m’honorent en vain, en enseignant des doctrines qui sont des commandements d’hommes. ” Jésus parle ici clairement et fortement contre le mal que la société secrète des Pharisiens avait perpétré contre le peuple juif, celui de créer une tradition orale censément égale à l’enseignement écrit de Dieu et, en fait, en flagrante contradiction avec la Parole écrite de Dieu. Personne ne comprenait comment l’on avait été trompé parce que l’on ne possédait pas la Parole écrite de Dieu, chez le peuple. Ce sont les Pharisiens qui avaient la Parole écrite de Dieu, et ils la gardaient pour eux. Nous vous encourageons à lire soigneusement Matthieu 15:1 à 20, avec en tête l’indice que Jésus parle d’abord ici contre des enseignements et des pratiques de société secrète satanique. D’une fois à l’autre, Jésus déclare que les Pharisiens iront en enfer. Il ne mâche pas Ses mots. À deux occasions, Jésus qualifie les Pharisiens de “ vipères ”, que le Dictionnaire de la Bible du Dr William Smith rend synonyme de “ Serpent ”. Nous savons, bien sûr, que le Serpent est régulièrement utilisé dans la Bible comme l’un des noms de Satan. Mais Jésus ne laisse aucune place à l’erreur concernant ce sujet, ne voulant pas que nous manquions la leçon que les Pharisiens n’étaient pas de simples pécheurs. Dans Jean 8:44, Jésus a dit que le père des Pharisiens, “ c’est le diable ”. Jésus n’a jamais dit cela d’une autre personne ou groupe de personnes. Il était très compatissant envers les pécheurs ; la raison pour laquelle Jésus se montra aussi sévère envers les Pharisiens, était qu’Il savait qu’ils adoraient Satan par leur participation à la société secrète de la Kabbale.
    4. Les Pharisiens croyaient que l’homme est intrinsèquement bon — Parce que les Pharisiens croyaient que l’homme est foncièrement bon, ils développèrent un système de salut basé sur les œuvres. Ce système d’œuvres devait s’appeler plus tard le Talmud ; toutefois, Jésus préférait s’y référer en tant que “ Traditions d’hommes ”. La Bible enseigne clairement, cependant, que l’homme est intrinsèquement méchant ; par conséquent, il n’y a absolument aucun moyen pour que l’homme puisse faire assez de bonnes œuvres pour expier complètement sa méchanceté. Jésus ne laisse planer aucun doute sur le fait que les Pharisiens avaient concocté ce système d’œuvres. Chaque fois qu’Il se répandait vertement en reproches contre cette “ Tradition d’hommes ”, Il parlait de ce fameux enseignement religieux voulant que le salut s’obtienne par de bonnes œuvres. À toutes les fois que vous voyez Jésus dire “ Vous dites… mais je vous dis… ”, Il aborde habituellement cette question des œuvres en rapport avec le salut.
    5. Les Pharisiens recherchaient le Roi/Rédempteur promis — Les érudits païens, comme les érudits vraiment judaïques, attendaient qu’un Roi Messie se lève pour conduire l’humanité vers une nouvelle lumière spirituelle et une nouvelle prospérité matérielle. Toutefois, les païens des sociétés secrètes cherchaient un Rédempteur promis fort différent de Celui que la Bible enseignait. Et, maintenant que nous savons que les Pharisiens qui s’opposèrent si fortement à Jésus-Christ, qui voulaient tellement Le voir mort, et qui démontrèrent une haine si surnaturelle envers Lui, étaient membres d’une société secrète, la Kabbale, nous sommes donc prêts pour une révélation encore plus bouleversante.

    Cependant, cette nouvelle compréhension devra attendre un prochain article, alors que nous discuterons des ramifications des croyances des sociétés secrètes occultes concernant Jésus-Christ, jusque chez nos leaders et dans notre société d’aujourd’hui.

    Par David Bay traduit par Roch Richer

    Directeur du Ministère Cutting Edge

    www.cuttingedge.org

    http://pleinsfeux.com/activites-sataniques-et-societes-secretes-partie-2/


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :