• D?autres peuvent, TOI TU NE PEUX PAS

     

     

     

    D’autres peuvent, TOI TU NE PEUX PAS

     

    D’autres peuvent, TOI TU NE PEUX PAS

    Par un auteur inconnu

     

    Si Dieu t’appelle à ressembler vraiment à Jésus-Christ, tu seras conduit

    Dans des chemins de crucifixion et d’humiliation que tu n’aurais certes pas choisis.

    Le Seigneur exigera de toi une telle obéissance que tu devras marcher absolument seul.

    Tu ne pourras te comparer à nul autre chrétien,

    Tu n’auras plus la liberté de faire certaines choses que d’autres pourront facilement se permettre.

    Les chrétiens qui t’entourent, tous gens pieux et utiles, peuvent se mettre en avant,

    Ils tracent des lignes de conduite, ils élaborent des plans et les mettent à exécution,

    Mais toi tu ne peux pas les imiter.

    Au moindre essai de faire comme eux, tu seras arrêté par un échec humiliant,

    Le Seigneur te reprendra avec sévérité et tu te repentiras amèrement.

    Les personnes de ton entourage peuvent se vanter de leur travail, de leur succès, de leurs écrits,

    Mais le Saint-Esprit ne te permettra jamais rien de pareil.

    Si toutefois tu t’avisais à le faire, il en résulterait pour toi une humiliation si profonde

    Que tu en arriverais bien vite à te mépriser, toi et tes bonnes œuvres.

    Tes voisins, chrétiens aussi bien que toi, peuvent gagner de l’argent sans peine

    Ou même avoir le bonheur de faire un héritage,

    Dieu semble te garder dans une situation précaire.

    Mais Il te destine des biens meilleurs que lors de cette terre.

    Il veut te faire dépendre uniquement de Lui en Se réservant

    Le privilège de pourvoir Lui-même à tes besoins

    Par des trésors invisibles renouvelés chaque matin.

    Le Seigneur peut permettre à d’autres d’être honorés et mis en avant

    Mais Il te cachera dans l’obscurité pour te faire produire à Sa gloire

    Des fruits précieux et odoriférants qui ne peuvent mûrir que dans l’ombre.

    Ton voisin deviendra grand mais tu seras gardé dans la petitesse.

    D’autres peuvent travailler pour lui et recevoir la récompense de leur activité,

    Mais toi, tu seras courbé sous un pénible labeur et nul ne saura tout ce que tu fais,

    Puis pour rendre ton œuvre plus précieuse encore,

    Il peut permettre que ton travail soit attribué à d’autres qu’à toi.

    Mais quand Jésus reviendra, ta récompense sera dix fois plus grande.

    Le Saint-Esprit veillera sur toi avec un soin jaloux,

    Il te réprimandera pour de petites choses,

    Pertes de temps, paroles inconsidérées ou sentiments inconvenants,

    Qui, pour d’autres chrétiens, sont des détails insignifiants.

    Souviens-toi que Dieu est ton Maître infiniment souverain,

    Il a donc le droit d’agir comme il Lui plaît avec ceux qui Lui appartiennent.

    En mille occasion, Ses dispensations à ton égard t’embarrasseront et te déconcerteront

    Mais si tu te livres à Lui pour Le servir sans condition,

    Il t’enveloppera d’un amour jaloux et déversera sur toi des bénédictions

    Qui sont la part de ceux-là seuls qui savent se cacher dans la sainte retraite du Tout-Puissant.

    Admets donc une fois pour toutes que tu as à faire directement avec le Saint-Esprit de Dieu,

    Il réclame le privilège de brider ta langue, de lier tes mains, de fermer tes yeux,

    Même s’Il n’agit pas ainsi avec Ses autres serviteurs.

    Quand dans le secret de ton cœur, tu seras ainsi possédé par le Dieu vivant,

    Quand tu pourras te réjouir sans arrière-pensée de cette surveillance étroite, personnelle et jalouse,

    Quand tu seras heureux que cette tutelle divine contrôle ton cœur,

    Et les replis les plus cachés de ta nature,

    Alors tu seras entré dans le vestibule du ciel,

    Alors tu es en route pour une meilleure résurrection.

     

    http://sentinellenehemie.free.fr/anonyme1.htm


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :