• De la tristesse à la joie !

     

     
     
    De la tristesse à   la joie !
     

    Depuis toute petite, j'ai toujours cru en Dieu. Je savais que l'on n'était pas seul sur cette terre. Je suis née d'une mère orthodoxe tandis que la famille de mon père est en partie musulmane ! Je n'ai jamais pratiqué une de ces deux religions, car mes parents ne les pratiquaient pas. J'ai eu une enfance plutôt difficile, et une adolescence identique. Ma mère était séparée de mon père depuis que je suis toute petite. Pendant mon adolescence elle a rencontré quelqu'un avec qui elle est aujourd'hui mariée. Je crois bien que j'ai vécu les pires années de ma vie en vivant dans la même maison qu'eux. A l'école, je n'étais pas une élève brillante, je faisais beaucoup de bêtises (sans doute pour me faire remarquer). A la maison je pleurais souvent dans mon coin, et je n'avais pas beaucoup le sourire. De temps en temps pour me réconforter je priais dans ma chambre avant de dormir. Bien évidemment, je le faisais à ma manière mais je pense que c'est la meilleure façon de prier car c'est souvent les prières les plus vraies et les plus sincères envers le Seigneur. Je priais pour avoir une vie meilleure, une vie où je rigole, où j'ai la joie. J'allais dans les églises catholiques allumer un cierge (je rappelle que je croyais en Dieu mais je n'étais pas en Christ à cette époque). Tout ce que je faisais c'était pour m'évader, pour avoir un sentiment de réconfort dans mon cœur.

    Arrivée à l'âge de 18 ans, j'ai trouvé un petit job pour les vacances histoire de me faire un peu d'argent de poche. Mais le problème, c'est que je devais travailler le week-end pour mon beau-père. Il était impossible que je reste toute seule à la maison un week-end entier, car lui et ma mère partaient en camping. Pour que je ne puisse pas démarrer ce contrat de travail, il a envoyé une lettre à l'employeur en leur disant tout simplement qu'il ne fallait pas me faire confiance, que j'allais voler dans la caisse, etc. Pour moi c'était une humiliation, et puis ce n'était toute façon que des humiliations, des mauvaises paroles envers moi qui m'ont poursuivie une bonne partie des années qui arrivaient. Je suis partie de la maison l'année de mes 18 ans. Sans un sous, sans rien. J'étais hébergée par pas mal de copines et je peux vous assurer que ce n'était pas facile du tout. N'ayant pas profité d'une adolescence "normale"(selon mon point de vue d'avant !), je sortais en boîte pour me rattraper. Tous les week-ends je sortais, je menais une vie pas très saine, pour moi c'était une évasion de plus dans ma tristesse. Cela a duré quatre ans environ.

    Par la suite j'ai rencontré un garçon (mon ex petit ami). Avec l'accord de sa mère, ils m'ont proposé de m'héberger afin que je trouve du travail et ensuite

    logement. Mais là encore, ce n'était pas facile du tout ! La mère de mon ex était dans l'occultisme, elle allait voir des marabouts pour toutes sortes de problèmes qu'elle traversait. J'étais dans une maison où je me sentais mal, où régnait une présence malsaine. Je réalise que Dieu était avec moi depuis le début en m'évitant de faire certaines erreurs, et surtout qu'il veillait sur moi. Par le biais du travail de mon ex petit copain, on a pu trouver une chambre dans un foyer. On a pu quitter cette maison et continuer notre vie. Deux ans plus tard, on a repris contact avec sa mère : elle avait clairement changé, elle avait donné sa vie au Seigneur. Je ne l'ai plus reconnue, elle avait complètement changé ! (Je vous ai épargné un petit passage où j'ai vécu un an à l'hôtel et en collocation. Pendant cette période, un ami que je connaissais avait donné sa vie à Jésus et m'avais invitée dans son église. J'ai ressenti une présence de bonheur. C'était la présence de Dieu, mais je ne le savais pas encore, et je ne cherchais surtout pas à en savoir plus ! Quand j'y repense, cela fait déjà dix ans que je suis dans le Seigneur !). Pour revenir à la mère de mon ex, c'est elle qui a pris l'initiative de me parler de Jésus, de ce qu'il avait fait pour elle par ses délivrances. J'ai tout de suite accroché et elle a été ma mère spirituelle pendant un an. J'ai donné ma vie à Jésus lors de la convention pentecôte à Bercy. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup pleuré au moment où j'ai donné ma vie au Seigneur ! Beaucoup de larmes ont coulé et en vous écrivant ce témoignage, je ressens encore ce moment de bonheur. J'ai reçu le Saint-Esprit à cet instant même, j'ai grandi très vite dans le Seigneur, j'allais partout annoncer que Jésus m'avait sauvée. J'avais le feu de Dieu en moi !

    J'ai eu beaucoup d'attaques aussi de l'ennemi. Il a fait que mon ex ne me parlait plus car j'étais dorénavant du côté du Seigneur et tout ce que je faisais avant ne faisait plus partie de ma vie ! Le Seigneur m'a demandé de quitter cet homme : c'est ce que j'ai fait en lui obeissant car la situation ne pouvait plus durer de toute façon. Je m'enervais tous les jours, je m'endormais avec la colère, j'ai vécu des choses insoutenables. Mais Dieu a toujours été présent dans ma vie. Je vous ai épargné certains passages de ma vie avant Jésus, mais pour vous dire que Dieu m'a entendue, il a entendu mes prières que je faisais étant petite. Je le cherchais au fond de moi, et il est venu à moi il y a trois ans ! Dieu est vivant, Jésus est vivant et il est si merveilleux !

    3019185521_1_3_qMWWs9vq



    Il a complètement changé ma vie, il m'a délivrée de beaucoup de choses, il a guéri les blessures de mon cœur, il m'a appris à pardonner, il m'a sortie de tous mes problèmes, il a effacé certaines dettes qui m'empêchaient d'avancer. Il a mis en moi ce feu qui brûle et qui brûlera toujours ! Certes, je traverse des déserts mais Dieu est avec moi tout le temps. Si tu te sens perdu, si tu ne sais pas où te diriger, n'oublie surtout pas que ce n'est pas l'homme ou la femme que tu as en face de toi qui va régler tous tes problèmes, mais c'est Jésus ! Que tu le veuilles ou non, tu dois choisir entre le bien et le mal, tu ne peux pas être entre les deux. J'ai décidé de choisir le bien, c'est à dire le royaume de Dieu. Et j'ai fait un choix merveilleux ! C'est une grâce de chaque jour d'être l'enfant de Dieu, d'avoir le Saint-Esprit en soi, de connaître des moments spéciaux avec notre Sauveur. Tu peux chercher tous les plaisirs sur cette terre qui te feraient du bien mais c'est éphémère, ça ne durera pas. Le vrai bonheur ce n'est pas ce que tu crois avoir, mais c'est d'avoir Jésus dans ta vie !

    photo-723412-M

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :