• Enfant j´étais leur objet sexuel

     

     

     

     

     



     

     

    Enfant j´étais leur objet sexuel

    et aujourd´hui je suis guérie

     

     Auteur : Lonmene Ngnintedem Eugenie

     

    Je suis l´aînée d´une famille de 5 enfants, dont 4 petits frères. Lorsque mes parents se sont mariés, ils ont fait comme la majorité de jeunes couples de mon pays en prenant à leur charge des enfants de leurs frères ou sœurs.

    Ma maman a pris 2 neveux à sa charge venant de mères différentes et mon père a pris le fils de son frère aîné. Le plus âgé de mes cousins qui était un neveu à ma maman s´appelait Baudin. L´autre s´appelait Antoine et le neveu de mon papa s´appelait Marc.

    Marc était le plus jeune et la personne qui a abusé de moi pendant des années ; c´était aussi la personne qui avait régulièrement des relations sexuelles avec moi. En plus de lui, Baudin qui avait plus de la vingtaine. Quant à Antoine, je n´ai rien à lui reprocher. J´ai aussi eu à vivre des abus sexuels à répétition de la part d´un monsieur marié pendant mon enfance. Ce monsieur était une connaissance à la famille et aimait beaucoup que nous soyons ensemble.

    Je l´ai aussi vécu à 4 ans de la part d´une femme, de la part de voisins et d´un inconnu. Et ayant 22 et 24 ans, j´ai vécu des attouchements sexuels de la part de deux hommes. Le premier je me suis réveillée alors qu´il avait réussi à me déshabiller dans mon sommeil et sa main se trouvait déjà sur mon pubis et pour le second je me réveillais à peine d´une crise d´épilepsie lorsqu´il commençait à faire ce qu´il avait à faire...

    Dépression et maladie 

     Sinon, toutes ces choses ajoutés aux maladies dont je souffrais comme l´épilepsie m´ont fait entrer dans une dépression qui n´a pas de nom alors que j´avais donné ma vie à Jésus lorsque j´avais 15 ans. Puisque je vivais dans un milieu chrétien où la dépression n´est pas permise, je la cachais trop bien et cachais aussi ma dépendance pour l´alcool qui a commencé dans mon adolescence.

    A cause de mes origines et aussi de ma honte, je ne pouvais parler de ma souffrance et aussi de ce que j´ai vécu. Dans le milieu chrétien aussi c´est une chose assez tabou. La dernière personne qui a abusé sexuellement de moi m´a d´ailleurs dit pour me montrer ma responsabilité dans mes abus sexuels : « La viande pourrie attire les mouches ».

    Dans ma souffrance et ma dépression, je suis allée à me convaincre que j´étais la viande pourrie dont il parlait. Je ne cessais de me maudire et de développer un personnage qui me détruisait à petit feu. Je suis devenue sans le vouloir une femme odieuse dans les actes et les pensées alors que j´étais enfant de Dieu.

    Je me suis d´ailleurs prostituée non pas à cause de l´argent car je n´y portais pas d´intérêt mais à cause d´une opinion des plus piètres de ma personne. Je ne trouvais pas un autre moyen de trouver ma valeur que dans la prostitution. On avait fait de moi très jeune un objet sexuel et je m´y identifiais. Je m´identifiais à cette viande pourrie et pensais être venue sur terre pour détourner les hommes. Alors je me détruisais en me pervertissant avec les hommes. J´étais prisonnière de la dépression que je n´arrivais à surmonter malgré mes efforts et mes prières. Il est vrai qu´avec le temps et les prières, le Seigneur avait restauré beaucoup de choses dans ma vie mais la guérison n´était pas totale et je tenais à une guérison totale. C´est ce que j´avais demandé à Dieu de tout mon cœur, de toute mon âme et de toutes mes forces.

    Après avoir lu et suivi les témoignages de plusieurs femmes ayant été victimes d´abus sexuelles, je me demandais si un jour j´arriverai à cette guérison complète pourtant c´était vraiment le cri de mon cœur. Je ne voulais plus de cette guérison à compte goutte. En effet ces femmes qui sont pour la majorité des personnes qui aident les victimes d´abus sexuelles disaient qu´elles vivent une restauration continuelle de la part de Dieu par rapport à ça. Je me souviens d´ailleurs d´une qui a dit qu´elle ne croit pas que la guérison puisse être un jour totale. Mais je me demandais pourquoi est ce que la guérison ne peut pas être totale. Je me posais la question de savoir ce que c´est que les abus sexuels pour que le Dieu Tout-puissant ne guérisse pas les gens totalement de ce mal. C´est quoi cette calamité pour que Dieu n´y fasse pas sortir son enfant qui le lui demande ? J´étais arrivé à un point où je ne priais plus, je ne parlais plus à Dieu de ma souffrance sans être soûle. Alors pour commencer à Lui parler j´ai commencé à peindre. J´ai peint 12 tableaux qui sont des prières dont 9 sur le thème.

      
    Guérison enfin accordée par Dieu

     

    Alors sans être passée par une psychothérapie et même une cure d´âme, le Seigneur a fait un travail énorme dans ma vie. Il a commencé par m´amener sans prendre de l´alcool à lui dire ce que je pense de lui et la colère que j´éprouve envers Lui. C´était difficile de dire ce que je pense au plus profond de mon cœur à Dieu sans pouvoir être soûle mais je l´ai fait et lorsque je l´ai dit, j´ai cru qu´il m´abandonnerait. Dans ces phrases il y´avait des malédictions contre Dieu. Et Dieu dans son amour m´a écouté et a continué à m´aimer et à me le montrer.

    Après avoir vidé mon sac, je me suis rendue compte que je rendais coupable Dieu de ma souffrance alors qu´il n´en était pas l´auteur. Et qu´il était important que j´affronte les personnes qui ont abusé sexuellement de moi. Non pas comme pour leur demander des comptes mais plutôt pour leur présenter le fruit de leurs œuvres dans ma vie. Lorsque je l´ai fait seule avec la force que Dieu me donnait chaque fois, j´ai ressenti une certaine force. Je me sentais au dessus de ces gens que j´avais laissé me dominer pendant des années.

    Après ça, le Seigneur m´a amené à m´ouvrir encore plus. A parler aux autres du fait que je suis une personne abusée et à demander l´aide dans la prière des autres enfants de Dieu ce que j´ai fait.

    J´ai reçu le soutien de plusieurs. Un soutien que j´ai beaucoup souhaité avoir était celui de ma famille mais c´est plutôt le contraire que j´ai reçu.

    C´était difficile à assumer mais par la grâce de Dieu je m´en suis sortie.

    Par la suite, le Seigneur m´a donné de méditer les passages de

    2 Corinthiens 10 :3-5 :

    « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. »

     

    Éphésiens 6 :11-18 :

    « Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.»

    La pratique de ces passages de la bible a été le début d´une sortie de ma dépression dans le sens où grâce à la parole de Dieu mes pensées étaient devenues captives à l´obéissance de Jésus et le Diable ne me guidait plus dans ma vie puisque je veillais à me revêtir des armes spirituelles. Je ne confessais plus des choses négatives sur moi mais plutôt positives selon que la parole de Dieu me donnait. Par exemple lorsque je me sentais délaissée par ma famille et que je commençais à en souffrir, j´entendais une voix qui me disait dans mon cœur :

    « Même si un maman abandonne l´enfant qu´elle a allaité, moi je ne t´abandonnerai jamais »

    ou encore lorsque je me sentais trop laide et sale pour être aimée je l´entendais me dire :

    « Je t´aime d´un amour éternel ».

    Et lorsque je me souvenais de cette phrase qui m´a fait horriblement mal : « La viande pourrie attire les mouches » le Seigneur me disait :

    « Tu es une créature merveilleuse que j´ai faite ! »

    Un jour pendant un moment de prière, le Seigneur m´a révélé m´avoir totalement guéri de la dépression et de l´épilepsie. C´était un miracle pour moi. Ayant attendu cette réponse depuis 12 ans déjà, je l´ai saisi sans douter un seul instant. Et effectivement chaque jour je me rendais compte que mes peurs avaient disparu. Ma peur de l´homme n´existait plus, je me sentais totalement libéré de la dépression.

    Ce nuage sombre dans la tête qui empêche de vivre, de voir et de penser n´existait plus. J´arrivais à dormir toutes les nuits sans interruption pourtant j´étais devenue noctambule depuis mon plus jeune âge au point où dans ma famille on m´appelait « gardien de nuit ». Ma tête est toute fraîche et toute neuve. Alors que j´avais interrompu mes études depuis 5 ans déjà à cause de la maladie, je les ai recommencé. Je suis une nouvelle personne et c´est chaque jour que je jouis de la grâce de la guérison que Dieu m´accorde. Je suis enfin totalement guérie et je voudrai que le monde sache que Dieu non pas « peut » guérir totalement mais guérit totalement de la dépression.

    Aujourd´hui je voudrai rendre ministère pour témoigner de ce que j´ai souffert et de ce que le Seigneur a fait dans ma vie. J´ai écrit un livre qui explique les choses ici présente en détail : les abus sexuels vécus, d´autres souffrances rencontrés dans ma vie, l´attitude de ma famille, la croissance de la dépression, mon comportement odieux envers les hommes, la croissance de la guérison. J´aimerai le faire publier pour la gloire de mon Dieu et je cherche encore un éditeur pour ça. Toutes les personnes qui l´ont lu on dit : « quelle histoire douloureuse ! » Les tableaux que j´ai peint qui sont aussi le témoignage de la main puissante de mon Dieu ont déjà été exposés et les gens qui l´ont vue étaient émerveillés.

    Ma vision

    Si vous souhaitez voir les photos de ces tableaux, cliquez à l´adresse suivante:

    http://eugenielonmene.over-blog.com/article-2182806.html 

    Que le Seigneur vous bénisse! Et au plaisir de nous voir un jour si le Seigneur le permet!

       P.S.: Je tiens juste à préciser qu´aujourd´hui me parents me soutiennent à fond pour rendre témoignage. C´est d´ailleurs avec leur bénédiction que je le fais. Il n´ont pas pu me soutenir au début parce qu´ils ne savaient pas comment le faire. Mais ils me soutiennent aujourd´hui et c´est vraiment merveilleux de les avoir à mes côtés.


     Auteur : Lonmene Ngnintedem Eugenie
    Email : lonmene@yahoo.fr

     

    http://www.nycodem.net/lecture/affiche_tem.php?id=168

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :