• Je me gavais de neuroleptiques et d'anti-psychotiques. Aujourd'hui Jésus m'a guéri !

     
     
    La-rose-jaune

    Je me gavais de neuroleptiques et d'anti-psychotiques.

    Aujourd'hui Jésus m'a guéri !

     

    Voleur, toxicomane, alcoolique, suicidaire, j'ai connu des galères financières, des conduites sexuelles à risque. j'ai quitté ma femme, je suis revenu avec elle, car elle le voulait bien. J'ai couru des pèlerinages pour trouver la guérison. Je me suis gavé de neuroleptiques et d'anti-psychotiques, j'ai suivi deux psychanalyses et deux psychothérapies. J'étais devenu athée, anarchiste et anticlérical : un monstre d'égoïsme, asocial et révolté.

    Au fond du gouffre, je cherchais à m'en sortir. Je travaillais alors dans le secteur social comme éducateur spécialisé. Je récitais des prières pendant des heures chaque jour, en latin, en italien, en anglais : il me semblait qu'il en fallait beaucoup pour que ça fasse effet. Je suis allé 27 fois en pèlerinage en Italie ! Et un jour, mon neveu m'a dit qu'il lisait la Bible. Je suis allé le voir, il habitait à 900 km de chez moi. Il m'a conseillé de chercher moi-même les réponses aux questions que je me posais, puis il m'aidait en me montrant Jésus en train de guérir des malades. Il me faisait lire les admirables paroles de Jésus : "Que veux-tu que je fasse pour toi ? Veux-tu être guéri ?". J'avais 53 ans, Jésus me parlait, je fondais en larmes. Je pouvais lui parler, lui confier mes soucis, mes peines, lui remettre entre les mains mes fardeaux, mes erreurs, mes errements. Sans l'intermédiaire d'un prêtre ou d'un gourou. Alors je lui ai parlé. Il m'a tendu la main, je me sentais aimé, choyé, préféré, avec une grande valeur à ses yeux.

    Maintenant, j'ai 72 ans. Je suis en paix avec mon épouse.J'ai quitté psychiatres et psychothérapeutes qui m'ont cependant beaucoup aidé. Je ne prends plus de médicaments. Je lis et médite chaque jour sa Parole. J'ai demandé à Dieu de garnir mon cœur de son amour, de me donner la foi dans son salut gratuit, de me donner l'espérance de le voir un jour face à face. Il m'a répondu : "Comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour comme j'ai gardé les commandements de mon père et que je demeure dans son amour" (Jean 15 : 9,10). La paix et la joie inondent mon cœur, je rends service à mon entourage, je ne suis plus seul. Un jour, je Le verrai face à face, c'est ma consolation, je suis heureux.

    etoile-ciel-bleu

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :