• Je suis né juif, à Paris il y a 75 ans


    669181rosechrperlee.jpg
     
     
     
     
    Je suis né juif, à Paris il y a 75 ans

    Le témognage de Maurice DRAY


    Je suis très ému de me trouver devant vous.
    Moi, Maurice DRAY, fils de Simon et de Juliette DRAY, je suis né juif, à Paris il y a 75 ans. Comme Jésus, j’ai vécu en Israël où j’ai, durant de longues années, exercé le métier de guide touristique. Jamais, je n’aurais pu imaginer qu’un jour, je serais devant vous et devant Dieu pour être baptisé, après être né une seconde fois comme chrétien évangélique.
    Chers frères et sœurs, à cette simple pensée, je tremble ! Quelle occasion de dire à plein cœur que Dieu m’a sauvé, moi, juif athée, incroyant !

    J’ai cru en Lui pour la première fois de ma vie, il y a 3 ans. Jusqu’alors je me sentais bien seul, et personne n’était venu vers moi pour me montrer le chemin. Pourtant j’avais vécu en Israël où je faisais visiter les “lieux saints” à des milliers de touristes de diverses nations et religions. Je connaissais très bien la Bible, la vie de Jésus, tous les lieux où Il avait fait des miracles – les noces de Cana, le Mont des Oliviers, Jérusalem, le Mont des béatitudes ; la femme pécheresse, la multiplication des pains, etc… - mais, je n’y croyais pas !

    Voici 3 ans, je rencontrais une dame qui est aujourd’hui mon épouse. Elle avait reçu un témoignage d’amis australiens lesquels lui avaient indiqué l’adresse de l’église évangélique de Perpignan et le nom de son pasteur, monsieur Alain DENIZOU. Elle s’y est d’abord rendue seule, puis elle m’y a amené. J’ai eu la révélation de la Vérité en une soirée. La révélation de Jésus, le Messie, Fils de Dieu, mort pour nous, sacrifié pour nous, ayant versé son sang pour nous. A la fin de la réunion, j’ai serré le pasteur dans mes bras et lui confiait cela. Par la suite, j’ai commencé à comprendre ce que j’avais expliqué tant de fois, aux milliers de touristes.

    En 2002, je suis allé en Israël pour une importante opération. Il s’agissait de m’enlever un éclat d’obus qui datait de la guerre de 1967 [dite des “Six Jours”]. Le chirurgien me dit que ce serait délicat, que je risquais d’avoir des séquelles, mais je n’avais pas peur. A mon réveil, il faisait nuit ; je me trouvais devant une fenêtre, les étoiles brillaient. J’ai fondu en larmes, j’en étais inondé. Pour la première fois de ma vie, j’ai prié : « Seigneur, sauve-moi ! ». Alors, j’ai clairement entendu une voix qui me disait, en hébreu : « Moshe ! Moshe ! Tekave ! Tekave ! », c’est-à-dire « Maurice ! Maurice ! Espère ! Espère ! ». Puis, je me suis endormi.
    Plus tard, le chirurgien me dit : « L’opération a réussi. Tu n’auras aucune séquelle. » Là, j’ai compris que Dieu était venu vers moi et m’avait sauvé.

    Source: http://www.addperpignan.com

    http://www.nycodem.net/lecture/affiche_tem.php?id=527


     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :