• JE VOUS SALUE MARIE


     

     

     
     

    « JE VOUS SALUE MARIE »

    ou bien encore :

    LA PRIERE IDOLATRE DANS UN CULTE PAIEN !

     


    Par Naomie, le 27 Septembre 2009


    Shalom à vous qui allez lire ce texte.

    Ce matin, alors que je m’en allais faire une promenade en voiture, ma pensée vagabondait dans certains textes bibliques, et c’est alors que selon son accoutumée (si jamais en Dieu il peut y avoir accoutumance) le Saint Esprit projeta en ma pensée le fameux « je vous salue Marie » et la conviction qu’il me fallait aborder le sujet, même si celui-est est « brûlant » parce que le Seigneur Dieu Eternel voit en cette prière une abomination purement issue d’un culte païen.


    Dans le seul but de ménager la chèvre et le chou, nous nous sommes voilés la face, et nous avons fait fit des avertissements divins, allant jusqu'à nous laisser baigner de ces paroles idolâtres lorsque nous avons fréquenté des lieux ou justement la chèvre et le chou se tenaient ensemble sous la houlette du faux berger. Dans notre silence, dans notre participation (le simple fait d’être présent nous a rendu participants) et nous devrions pleurer sur cette abjection digne de l’Abomination. Nous ne couvrirons pas le péché, selon les dires de certains, et combien de réveils furent douloureux mais salutaires. C’est pourquoi nous n’avons pas à  encourager l’église idolâtre et païenne, sous aucune forme que ce soit. Nous n’avons pas à participer à ce qui est contraire à l’enseignement du Dieu que nous disons aimer et servir, nous n’avons pas à suivre le penchant des hommes sous le couvert de vouloir, justement, ménager la chèvre et le chou ; un jour, la chèvre mangera le chou, mais, à votre avis, qui mangera la chèvre ?


    Babylone est jugée, pesée et condamnée, ses ors et ses pompes sont sous les pieds du Seigneur puisque Satan est à cette place. Christ est le Roi et nous allons voir très prochainement le Seigneur dans Sa gloire paraître sur les nuées.

    2 Pierre 3/14 – C’est pourquoi bien aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous a être trouvés par Lui sans taches et irrépréhensibles dans la paix…. 3/16 – C’est ce qu’il fait (Paul avertissant l’église) dans toutes ses lettres ou il parle de ces choses dans lesquelles il y a des points difficiles a comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres écritures, pour leur propre ruine. Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.


    Cette « prière » faite à « Marie » est une dévotion qui s’adresse en réalité à Sémiramis, reine faite déesse - mère et le plus souvent représentée avec un enfant sur les bras, sur son sein, qui n’est, en réalité, que l’image représentative de Nemrod, son époux.

    Le dogme catholique s’en est accaparé et en a fait une exultation païenne. Oui, je maintiens ce que je dis, parce que ce qui est écrit est la vérité.

    Que tous disent la vérité à son prochain, nous enseigne la Parole faite chair, mais le dogme catholique en a fait parole de mensonge, tout comme chacune des religion qui prie « Marie »


    Lorsque Elisabeth, cousine de Marie, enceinte elle aussi, accueille Marie sa cousine enceinte de même, elle dira d’une voix forte : tu es bénie plus que toutes les femmes et l’enfant que tu portes est béni (Luc 1/11) Il n’est nullement question ici de « mère de Dieu » 


    Lorsque le Saint Esprit se manifesta ce matin, je dus faire un effort pour me remémorer cette prière enfouie, parce qu’en fait, je n’ai que très peu été au contact du monde religieux, deux à trois mois peut-être. Certes, baptisée enfant, mais tenue loin de ce monde à part (père communiste par conviction, mère communiste afin de faire comme papa)


    Il n’est nulle part écrit dans la Bible qu’il nous faut prier autre que Dieu le Père au nom de Christ, mort et ressuscité pour nous conduire dans le salut par l’œuvre de la croix, pas par une femme enceinte, quand bien même elle se nommerait Marie. Mensonge grotesque mais pourtant efficace. Combien d’individus se sont perdus et se perdent encore à cause de cette falsification des écritures saintes.


    Nous devons prendre le temps de nous poser dans la vérité, et après, revenir d’ou nous avons, pour beaucoup, chuté et marché dans le chemin qui mène à la mort.


    Notre Dieu est miséricorde, revenez et vous le verrez annuler l’acte qui vous condamne, parce que cette prière idolâtre vous conduit loin du salut. Je vais essayer de vous démontrer, ci-après le danger encouru par ceux-là qui cherchent la vérité mais qui ne l’ont pas encore trouvée.


    Naomie.





    « Je vous salue Marie pleine de grâce,

    Le Seigneur est avec vous.

    Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

    Sainte Marie, mère de Dieu,

    Priez pour nous pauvres pécheurs,

    Maintenant et à l’heure de notre mort.
    Ainsi soit-il ! »


    Ceci est ce que l’on nomme communément « la  prière mariale »,   mais en quoi est-ce là une prière qui peut être entendue par le Père céleste ?  ? Assaisonnée du rituel émanant du  dogme de l’église catholique romaine, il n’est rien, ici, qui puisse obtenir faveur pour nous auprès de Dieu.

    Dans mes très lointains souvenirs, il est une chose qui demeure intacte, c’est que le pardon de Dieu pour l’homme pécheur était issu d’un rituel liturgique semblable aux mantras provenant des rituels  de l’indouisme et du  bouddhisme. Le mantra est une formule répétitive, tout comme l’Ave Maria récité sur un chapelet, un rosaire très exactement. Combien de fois fut-il préconisé aux fidèles de réciter encore et encore cette litanie jusqu’à ce que quelqu’un du ciel entende. D’ailleurs, il en est de même pour le « Crédo », vous savez-bien « Je crois au Père »…Si nous avions un tantinet d’intelligence, nous commencerions à ouvrir notre bible dans une lecture du livre du prophète Esaïe afin de comprendre pourquoi certaines « prières » demeurent lettres mortes devant le trône de la grâce.  Esaïe 59/1 et 2 - Non, la main de l`Éternel n`est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre, mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l`empêchent de vous écouter.

    Comprenez-vous cette parole ? Notre Dieu qui a créé l’oreille n’est pas sourd à nos appels mais ne peut répondre lorsque qu’au nom d’une idole païenne on recherche l’exaucement à une prière.


    Alors que je retournais cela dans ma tête, je fus amenée a faire un retour en arrière et repenser à une période de ma vie. J’étais une enfant très jeune, mais sans trop savoir pourquoi, je recherchais celui que moi, je ne connaissais pas mais que mon âme et mon esprit savaient. Oui, je dis bien : savaient. C’est pourquoi je me suis remémorée cette période ou, dans une quête qui était secrète, mes parents ignorant tout de ma démarche. Et Je me suis vue descendant cette rue côtoyant le mur de l’église de mon quartier, très bel édifice je dois avouer. Mais ce qui faisait mon bonheur, c’était d’entrer dans ce lieu, et de m’asseoir devant une grande croix sur laquelle était une représentation de celui que je croyais être quelqu’un d’important. Tout en cette figure me fascinait, et je demeurais assise, les yeux tournés vers ce visage inanimé. Ce que j’espérais ? Un signe de vie, et c’est par le jeu des bougies éclairantes que je m’imaginais recevoir un signe visible et tangible. Je demeurais là jusqu’à ce que je parte, m’en retournant chez moi, le cœur déçu mais espérant que peut-être, la prochaine fois…

    Pourtant, je ne fis pas de catéchisme, ni de communion, parce que je fus gardée d’entrer dans ce protocole nullement préconisé par notre Seigneur. En repensant à tout cela, je fus amenée à une constatation, jamais je ne me suis dirigée vers une quelconque représentation mariale, jamais. Mon intérêt portait mes pas vers le Christ qui, un jour, devint Mon Yéshua à jamais, celui que mon cœur aime et que je veux servir de toutes mes forces, avec son aide précieuse.

    L’enseignement donné par l’église catholique romaine au travers de ses dogmes est à détruire spirituellement de façon définitive parce que chacun des actes suscité par ces derniers est semblable à un poison virulent qui, donné par petite dose, crée une adaptation de l’âme et enfante la mort éternelle. La deuxième mort décrite dans la bible.Apocalypse 21/8 - Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Oui, vous avez bien lu : les idolâtres subiront la deuxième mort, la mort spirituelle qui les tiendra pour l’éternité éloigné de Dieu le Père, loin du Fils béni  avec les maudits.

    Dans cette procédure satanique, le père du mensonge a évolué de manière profonde, avec efficacité parce qu’il a obtenu l’aide de l’homme, créature de Dieu, qui ainsi, s’est retourné contre son créateur, et ce, tout comme en Eden, choisissant le serpent et renonçant à la vérité qui ne se trouve qu’en Dieu. Savez-vous que dans certain culte soit-disant « chrétien » le mélange entre la doctrine catholique et le culte des esprits est toujours aussi puissant et qu’il n’est pas rare de voir des prêtres se mêler à ces cultes et d’y participer. Bien sur, vous pouvez me rétorquer que c’est ainsi que des âmes seront sauvées, mais je peux aussi dire : à quoi servirait-il à un homme de gagner le monde entier s’il perd son âme ? Marc 8/36.

    Dans Esaïe 42/8 et 48/11, la Parole de vérité affirme : Je ne donnerai pas ma gloire à un autre. Toutefois, lorsque l’on considère les dogmes ecclésials et ses ambiguïtés, on peut les assimiler à une Gorgone coiffée de serpents. Comment l’homme put-il se laisser prendre dans les mailles d’un filet qui le retient encore à ce jour prisonnier d’un système qui va le conduire à sa perte comme il en a été pour des millions avant lui ? Etablir un parallèle entre Marie, jeune fille juive de la plus pure tradition, certes appelée par Dieu le Père à un destin unique et grandiose, mais se définissant elle-même comme l’humble servante du Seigneur, et de Yéshua le Messie, l’Oint de Dieu le Père envoyé vers les hommes afin de leur offrir en lui le salut ?  

    Marie ne connaîtra pas la gloire, elle ne la recherche pas, mais elle connaîtra, au pied de la croix, le ravage de la souffrance humaine par la mort de son fils Yéshua selon ce qui est écrit dans Luc 2/35- et à toi-même une épée te transpercera l`âme, afin que les pensées de beaucoup de coeurs soient dévoilées.

    Nous avons pour habitude de faire une corrélation entre les œuvres de Christ et celles de Satan, mais il est bon de savoir comment Satan, par le biais subtil de sa méchanceté, et parce qu’il sait comment se servir de la convoitise humaine,  s’est joué des premiers chrétiens et les a conduit à mettre en place des dogmes idolâtres et païens qui, telle une toile d’araignée géante, à pris au piège tout ceux qui s’y sont laisser prendre. Ci-après sont établis six points des dogmes catholiques  concernant le culte marial :

    Vérité biblique                                                             Doctrine catholique

    1. Jésus-Christ seul est sans péché.                                              1. L'Immaculée Conception  de Marie.

    2. La grâce et le salut sont en Christ seul.                          2. Rôle attribué à Marie dans la grâce et  le salut.

    3. Christ est monté au ciel, et Il est le Roi des rois.                          3.  Assomption de Marie au ciel la "Reine du ciel".

    4. Christ seul est Médiateur entre Dieu et l’homme.             4.Marie est déclarée "Médiatrice".

    5. Le Saint-Esprit vient au secours du Chrétien dont il est l’avocat.      5. Marie est  "Auxiliatrice" et "Avocate".

    6. Avec le Père et le Saint-Esprit Christ est Dieu, le Très Saint.,       6. Marie aussi est appelée la "Toute Sainte".

    Premier parallèle :

    Il faut faire la différence entre dogmes et vérité, dogmes créés de toute pièce par un auteur méchant et persuasif, et ne pas mélanger christianisme et religion, spiritualité (domaine de l’intelligence et de l’âme) et spirituel (qui concerne l’esprit)

    Au travers de leur volonté morbide, l’intelligentsia catholique romaine (telle la Mafia religieuse) à forniqué avec l’esprit de Babylone afin d’établir un culte idolâtre et païen concernant Marie en la faisant l’égale de Christ l’oInt de Dieu. Cela commence avec le dogme de l’Immaculée conception qui fait de Marie une femme exempte de tout péché dès sa conception. Dogme proclamé en 1854 par le Pape Pie IX déclarant à qui veut l’entendre :"La Bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel" (Catéchisme, § 491) et encore : Par la grâce de Dieu, Marie est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie" (Catéchisme, § 493)

    Romains 3/23 -Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; TOUS ! Ceci est valable pour Marie.
    Par cette adaptation libertaire et mensongère, Satan a posé un pion décisif sur son échiquier. Oui, nous disons que Christ, le Saint de Dieu, est bien né d’une femme vierge, mais jamais nous ne dirons qu’elle-même fut conçue sans péché, et ce, alors  L'idée même de "l'Immaculée Conception" de Marie est condamnable.Psaumes 51/7 - Voici, je suis né dans l`iniquité, Et ma mère m`a conçu dans le péché.  Lorsque l’église catholique romaine certifie avec assurance que Marie a été préservée du péché originel, c’est faire Dieu menteur. Attention, enfants, vous marchez sur des braises et vous allez savoir qu’ainsi, vous vous brûlez cruellement. Cet enseignement est semblable à une lèpre qui vous gangrène entièrement corps âme et esprit. Sachez que vous appartenez à Satan !  Dans Romains 3/23 ou il est affirmé que tous nous sommes des pécheurs, tous, et que nous sommes tenus hors de la gloire de Dieu. Il faut comprendre le texte de Luc 2/22-24 et accepter que Marie, pécheresse sauvée par la grâce du Père éternel, accompagnée par Joseph son « époux » (de nom, pas de fait, puisqu’il faut attendre le relèvement des couches et la purification) se rendront au Temple pour ne pas se soustraire à la loi mosaïque :Lévitique 12/4 - Elle restera encore trente-trois jours à se purifier de son sang; elle ne touchera aucune chose sainte, et elle n`ira point au sanctuaire, jusqu`à ce que les jours de sa purification soient accomplis (12/8) - Et quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent [Jésus] à Jérusalem,... et pour offrir en sacrifice deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, comme cela est prescrit dans la loi du Seigneur."Un oiseau en holocauste, et l’autre  en sacrifice d’expiation.

    Lorsque Marie va louer Dieu, elle démontre sa foi en Dieu, et sa connaissance de l’état de pécheresse devant Dieu, sinon pourquoi attendre « un Sauveur, Le Sauveur ?»  "Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu mon Sauveur..."(Luc 1/46-47)

    Le mensonge catholique de la "virginité perpétuelle" de Marie : 

    Plus grand est le mensonge, plus il est accepté comme vérité. Dans la complexité de son dogme concernent la virginité de Marie, virginité  à jamais, l’église catholique s’est amplement servie à la table satanique, et a distribué avec largesse le fruit pourri, se satisfaisant de sa contemplation de voir le plus grand nombre mordre dans ce fruit véreux. C’est la continuité de la chute en Eden.  C’est un des actes de la pièce jouée par le prince des ténèbres lui permettant ainsi d’amener une pensée capitale : Christ enfant ayant besoin de sa mère, Marie (mère de Yéshua mais pas de Dieu) prend peu à peu le rôle de la mère de l’humanité, et ainsi de façon magistrale et doctrinale, la « vierge » intronisée supplante le Seigneur.  D'après cette doctrine, Marie était vierge non seulement avant la naissance de Christ, mais encore pendant et après cette naissance. Par la perversité de cet enseignement, Vatican à déclaré et célèbre Marie comme  'Aeiparthenos' (toujours vierge)" (Catéchisme, § 499).

    Marie, ou plutôt Myriam, est fille d’Israël,  élevée dans  l’essentiel concernant le rôle de la fille, de la femme, dans un foyer juif. Elle n’en dérogera pas parce que Dieu ne l’a pas appelé à déroger à la loi messianique, qui stipule dans  Hébreux 13/4  : Que le mariage soit honoré de tous. Selon le livre de Matthieu 1/18 il est écrit : « Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte par la vertu du Saint-Esprit, avant qu'ils aient habité ensemble »  L'expression "habiter ensemble" implique l'intimité sexuelle. C’est après, et seulement après la naissance de Christ, et la purification de Marie que Joseph connut sa femme. Voir Mathieu 1/24 et 25

    Pour tenir asservis le plus grand nombre, il faut que cette tradition humaine soit perpétuée afin que soit justifié le dogme de la Vierge bien heureuse, mais il est temps maintenant que la vérité soit établie au grand jour et de débouter les menteurs orgueilleux et idolâtres, véritables marchands d’âmes ayant fait commerce avec le diable.

    Babylone ! Tremble sur tes bases, parce qu’arrive le jour divin, glorieux entre tous. Tes idoles, tes représentations stériles et tes prières sont déjà sous les pieds du Seigneur. Vaincu, tu es vaincu.

    Voici la vérité :  l’homme et la femme (tout homme, toute femme) deviennent par le mariage une seule chair (Mathieu 19/4-5) ; une fois la consommation faite chacun des époux à un devoir, celui de ne plus s’appartenir lui-même.  Le mariage est une institution divine par lequel le corps est à la fois honoré et gardé dans la sainteté. Toute abstinence doit procéder d'un commun accord, mais être temporaire : "Ne vous privez pas l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente en raison de votremanque de maîtrise"(1 Corinthiens 7:5).

    Ni Joseph, ni Marie ne se sont placés au dessus de la loi divine et ont pleinement accepté le plan de Dieu dans sa concrétisation. Joseph pris pour femme Marie(Mathieu 1/20) attendit la naissance de Christ pour enfin connaître sa femme (Mathieu 1/25) et accomplirent comme tous couples juifs  Proverbes 5/18-19 - Que ta source soit bénie, et fais ta joie de la femme de ta jeunesse, biche des amours, gazelle pleine de grâce ; sois en tous temps enivré de ses charmes, sans cesse épris de son amour. Ils étaient tous deux soumis à Dieu dans tous les actes de leur vie terrestre. Cela passait par la soumission à Dieu dans les liens sacrés du mariage et vinrent tout naturellement une postérité connue de tous ceux qui se veulent honnêtes dans la vérité : en Marc 6/3nous lisons: N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? Egalement dans Matthieu 13/55-56 - N'est-ce pas le fils du charpentier ? N'est-ce pas Marie qui est sa mère ?Jacques, Joseph, Simon et Jude ne sont-ils pas ses frères ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ?.

    Devant l’opiniâtreté de certains irréductibles, il est bon de se reporter à la lettre d’origine, à savoir le grec qui sait faire la différence entre frères de sang et cousins. Voyez plutôt dans le grec la certitude que toute l’apologie dévastatrice de la vierge toujours et à jamais vierge est mensonge : "adelphos" et "anepsios". "Delphus" signifiant "matrice", "adelphos" veut dire littéralement "frère issu de la même matrice". "Anepsios" signifie "cousin", "neveu", ou "fils d'une sœur". Paul a mille fois raisons, et plus encore lorsqu’il appelle Jacques "le frère duSeigneur"- Galates 3/16 ;  il emploie le mot "adelphos" (frère), et non "anepsios" (cousin). Dans  Marc 6/3 : N'est-ce pas le charpentier, le frère [adelphos] deJacques ?            

    C’est ainsi qu’en tordant les saintes écritures,  Vatican en est arrivé à sublimer un célibat qui a été étendu à tout le clergé, aux religieuses, et c’est ainsi que le péché abonde dans les rangs de ceux qui sont ainsi contraint par vœux à un reniement de mariage et de chasteté imposée.

    Si Marie est bienheureuse, c’est parce qu’elle est bénie dans une bénédiction particulière qui ne la place surtout pas au dessus de Christ duquel vient la bénédiction. Marie à cru à ce qui lui était annoncé, elle est dite bienheureuse mais Yéshua le Fils est couronné de mille couronnes, pas la mère

    Deuxième parallèle :

    L’œuvre de rédemption est pleinement accomplie par Christ à Golgotha ou, seul, il a souffert en victime expiatoire pour le rachat de nos âmes (si nous l’acceptons comme Sauveur bien entendu). Il ne saurait en être autrement. Cependant, comme s’il avait fallu y ajouter, l’église catholique romaine enseigne que « Marie » à une part importante à cette œuvre. C’est dans un intitulé : "Elle est notre Mère dans l'ordre de la grâce", son rôle par rapport à l'Eglise et à toute l'humanité va encore plus loin. Elle a apporté à l'œuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareille par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle. C'est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l'ordre de la grâce, notre Mère" (Catéchisme, § 968).La plénitude de la grâce et de la vérité, apanage de Jésus-Christ seul ; constatez le mépris de l’ordre divin et du mensonge démoniaque pieusement cultivé siècle après siècle. Nous sommes objets du salut en Christ seul, la plénitude de la grâce est en lui seul : La Parole...a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité"- Jean 1/14.La plénitude de celui qui remplit tout en tous -  Ephésiens 1/23 -   Lui seul donne en abondance, à tous ceux qui Lui appartiennent, "grâce pour grâce" - Jean 1/16).Affirmer que Marie est "notre Mère dans l'ordre de la grâce", revient à proclamer que pour être efficace, la grâce doit passer par une mère. Mais en elle-même, Marie ne possède pas la grâce. Elle ne peut donc en disposer pour la dispenser à son gré.

    Le mensonge catholique exalte Marie en lui attribuant un rôle salvateur qu’elle ne possède pas :

    "A partir du consentement qu'elle apporta par sa foi au jour de l'Annonciation et qu'elle maintint dans sa fermeté sous la Croix, cette maternité de Marie dans l'économie de la grâce se continue sans interruption jusqu'à la consommation définitive de tous les élus. En effet, après son Assomption au ciel, son rôle dans le salut ne s'interrompt pas : par son intercession répétée elle continue de nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel... C'est pourquoi la bienheureuse Vierge est invoquée dans l'Eglise sous les titres d'advocate [avocate], d'auxiliatrice [aide], de secourable, de médiatrice." (Catéchisme, § 969). Honte ! Honte ! Blasphème et anathème qui prononcent ces mensonges éhontés. Dans Catéchisme, § 494, Irénée dira que « par son obéissance, pour elle-même et le genre humain, Marie (la Marie catholique, c’est à dire le système babylonien) est cause de salut !

    Dans cette citation, c’est l’absurdité d’un dogme païen qui est ainsi démontré face à la bonté de Dieu et son amour absolu pour le genre humain au travers du don de son fils bien-aimé Yéshua  cause véritable du salut des âmes. La Bible enseigne que le salut des hommes est une initiative divine, car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle - Jean 3:16. Dieu est celui qui pardonne, qui fait miséricorde, qui est riche en bonté et lent à la colère. Dieu, pas « Marie » Dieu est miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité- Exode 34:6.  Egalement dans le Psaume 86 et dans le livre des Nombres 14/18.            

    Hommes infâmes et trompeurs, qui vous a appris à conduire une âme fragile et perdue vers cette « Marie » qui ne peut strictement rien pour le pécheur, étant elle-même une pécheresse sauvée par la grâce de Dieu ? Hommes trompeurs, étant vous-mêmes trompés, quelles est votre espérance ? D’ou détenez-vous votre pouvoir ? Dans les brocards et les ors ? Vous perdrez tout en un clin d’œil.  Diriger une âme vers Marie, dans l'espoir qu'elle pourra influencer Dieu et obtenir qu'Il fasse miséricorde est accomplir un acte de mort, c’est anéantir l'unique espérance de cette âme, espérance qui est dans le Christ Jésus seul. C'est tenter aussi de dérober la gloire et l'honneur qui appartiennent à Dieu seul, car de Lui seul viennent l'espérance et le salut  - Psaumes 42/5 et 6/:2  -  Esaïe 45/ 22 -   Michée 7/7.

    Troisième parallèle :

    La Bibletémoigne de l'ascension du Christ au ciel, en tant que Roi des rois ; l'Eglise catholique met en place un parallèle marial en proclamant l'Assomption de Marie au ciel, et en faisant d'elle la Reine de toutes choses. Jean 3/13 - Personne n`est monté au ciel, si ce n`est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l`homme qui est dans le ciel.

    Voici l'enseignement officiel de Rome à ce sujet :

    "Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort. L'Assomption de la Sainte Vierge est une participation singulière à la résurrection de son Fils et une anticipation de la résurrection des autres chrétiens  . Dans ton enfantement tu as gardé ta virginité, dans ta dormition tu n'as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu : tu as rejoint la source de la Vie, toi qui conçus le Dieu vivant et qui, par tes prières, délivras nos âmes de la mort.' [Liturgie byzantine, Tropaire de la Fête de la Dormition (15 aôut)]" (Catéchisme, § 966).

     Pourquoi fête t-on la Vierge Marie le 15 Août ?  Pourquoi ces processions ?  Pourquoi l' Assomption ? En fait, en 1637, le roi Louis XIII désespérait de ne pas avoir d'enfant, ce qui posait , de plus, un grand problème politique. En désespoir de cause, il décida donc de consacrer son royaume à la Vierge Marie et qu'il se ferait, dans chaque paroisse de son royaume, une procession le 15 Août. Tout cela pour demander la grâce d'avoir un héritier . En 1638, naissait Louis Dieudonné, que nous connaissons sous le nom de Louis XIV le roi Soleil.

    Quant à l' Assomption, cet événement n'a jamais été rapporté dans les Evangiles, ni dans les Actes des Apôtres, qui mentionnent uniquement la présence de Marie pour la dernière fois lors de la Pentecôte. Elle se retira dans la Maison de Gethsemané, puis , au départ des Apôtres, à Jérusalem sa ville natale, où Elle décéda à  l'âge de 70 ans environ ( ?)L' Assomption n'est qu'une déduction du Pape Pie XII, qui dogmatise la montée du corps de Marie au Ciel, le 1er Novembre 1950, en déclarant que :  Là où est le Christ, là se trouve Marie!

    La doctrine catholique de l'Assomption de Marie proclame qu'elle a été enlevée corps et âme dans le ciel, sans mourir ou bien tout de suite après sa mort, et est devenue une clé de voûte, un article de foi.  Selon Rome, c'est un péché mortel que de ne pas croire ce dogme ; mais c'est une doctrine absurde et hérétique ; rien dans la bible ne laisse transpirer une telle absurdité, ni dans l’église primitive. C’est en 594 que « Saint Grégoire de Tours »fit mention de l’ascension corporelle de Marie. Et on brûlait les hérétiques pourtant, dans cette proclamation, l'Eglise romaine adopte et propage des écrits hérétiques ayant fait l'objet d'une condamnation officielle par l'Eglise primitive.

    Après cette proclamation, l’église catholique ne s’en tient  pas là et récidive dans une nouvelle proclamation idolâtre : après avoir été enlevée au ciel, Marie est devenue "Reine de l'Univers". Pour le catholique, une prière des plus courantes est le "Salve Regina" : "Salut, reine et mère de miséricorde, notre vie, notre tendresse, notre espérance, salut. Enfants d'Eve, chassés du paradis, vers vous nous lançons notre appel et notre plainte, gémissant et pleurant sur cette terre d'épreuves. O vous, notre avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux. Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles, après notre exil, montrez-le nous. O clémente, bienveillante, douce Vierge Marie." Dans cette prière, le catholique offre à la Reine du ciel sa vie et son espérance.

    De plus, comme si cela n’était nullement suffisant, il est rajouté, dans les litanies officielles, que Marie, « reine des anges, des Patriarches et des Prophètes, des Apôtres et des Martyres, Reine des Confesseurs et aussi Reine des Vierges ( ?), Reine de tous les Saints, Reine conçue sans péché, Reine élevée au ciel, Reine du Très saint Rosaire, Reine de la Paix"

    Pouvons-nous déclarer qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ? Je veux toutefois dire : Père ! Ils n’ont qu’une chose, qu’un acte à faire : c’est de se couvrir de leur honte et de demander pardon, au pied de la croix, à celui qui est leur Sauveur et qu’ils mettent de côté, oublieux de l’agonie de Christ à Géthsémané, et de sa mort à Golgotha !

    Souvenons-nous du Prophète Jérémie (7/18) qui clame aux Israélites pervertis ces paroles terribles Les enfants ramassent du bois, les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte,pour préparer des gâteaux à la Reine du ciel, et pour faire des libations à d'autres dieux, afin de m'irriter ;Ces pratique officielles et doctrinales ne sont pas sans rappeler d’autres pratiques aussi maudites que celles des Phéniciens de l'Antiquité, qui appelaient la lune Ashtoreth ou Astarté, épouse de Baal, et Reine du ciel. De même, les Babyloniens rendaient un culte à la "Reine du ciel" sous le nom de Mylitta ( Déesse de l'amour physique et de la fertilité à qui il était rendu un culte sous forme de prostitution sacrée selon ce que raconte Hérodote).

    Très sérieusement, en consultant les chapitres 4 et 5 du livre de l’Apocalypse, nous constatons une description très détaillée du ciel : Un trône sur lequel Dieu siège ; autour de lui 24 vieillards (jetant à ses pieds leurs couronnes) et 4 Etres vivants. Des milliers d’anges se tenant autour du trône chantent les louanges de Dieu. ET C’EST TOUT ! Dites-moi ou se tient la fameuse « reine du ciel » ou bien alors confessez votre abomination devant Dieu avant que sa colère ne vous accable. La gloire au Seigneur seul ! Esaïe 45/22 - Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre. Ceux qui prônent le culte de la Reine du ciel boiront un jour « du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère »Apocalypse 14/10.

    Quatrième parallèle :

    Aux doctrines que nous venons d'évoquer, l'Eglise de Rome en ajoute une autre : celle de Marie médiatrice, mettant ainsi Marie sur le même plan que Christ. C'est Lui qui est l'unique médiateur entre Dieu et les hommes. Le Vatican enseigne : "C'est pourquoi la bienheureuse Vierge est invoquée dans l'Eglise sous les titres d'advocate, d'auxiliatrice, de secourable, de médiatrice." (Catéchisme, § 969).

    Sous l’égide du pape Jean XXIII, lors de « Vatican II » cette fausse doctrine est décrite de manière plus détaillée dans les documentaires  de Vatican II, nom donné au Concile tenu dès le 11 Octobre 1962 ; toutefois, il est a savoir que ce pape fut le promulgateur de l’oeucuménisme, s’associant les évangélistes de tout bord, conservant le dogme catholique concernant Marie.

    «  Nous n'avons qu'un Médiateur, selon la parole de l'Apôtre : Il n'y a qu'un Dieu et qu'un Médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme-Christ Jésus, qui s'est lui-même donné pour tous comme rançon. Le rôle maternel de Marie envers les hommes ne voile ou ne diminue en aucune manière cette médiation unique du Christ, mais elle en montre l'efficacité. En effet, toute l'action de la bienheureuse Vierge sur les hommes dans l'ordre du salut ne provient pas d'une quelconque nécessité : elle naît du bon plaisir de Dieu" ("Lumen Gentium" § 60 : voir note 13). "Aussi la bienheureuse Vierge est-elle invoquée dans l'Eglise sous les titres d'Avocate, d'Auxiliatrice, d'Aide et de Médiatrice. Tout cela doit pourtant s'entendre de manière qu'on n'enlève ni n'ajoute rien à la dignité et à l'action du Christ, seul Médiateur. ("Lumen Gentium", § 62 : voir note 14).

    Qu’en dit le Seigneur ? Un seul médiateur, pas de médiatrice ! Mensonge ! Mensonge ! Seul Christ est médiateur entre l’homme pécheur et perdu et Dieu le Père, et la médiation se fait sans aucune transition à la croix. Oh ! Comme certains aimeraient que cela ne soit pas ainsi ! Nous entrons en relation avec le Dieu très saint par celui qui prononce ces paroles  - Jean 14/6 - Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" Que les aveugles voient, telle est la volonté divine. Achetez du collyre afin d’oindre vos yeux et les dessiller et voir la vérité. Le Père est Dieu, Christ Yéshua le Fils est le seul chemin de médiation, le seul médiateur, voyez ce qu’en dit Paul  dans 1 Timothée 2/5 : "Il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s'est donné lui-même enrançon pour tous" Le Père céleste a envoyé Son Fils unique pour que les pécheurs viennent à Lui directement au travers de "Jésus-Christ homme".

    Rome emploie un faux-fuyant en laissant à Marie un rôle de médiatrice. Deux médiateurs valent mieux qu’en seul, mais cette affirmation hérétique place celui qui a prononcé ces paroles dans la maison de son père Satan le menteur, même s’il est à ce jour canonisé et mis au banc des « saints ». Il ne faut plus voiler la vérité, le mensonge conduit tout individu le professant à la deuxième mort éternelle.  Par cet enseignement, l’homme est ainsi empêché d’aller vers Christ et ainsi d’être tenu loin du Père qui, dans le nom de Yéshua, dispense le pardon à celui qui se repent : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé - Actes 16/31.Voilà un fait irréfutable. Pourtant, depuis des siècles, et aujourd'hui encore, le Vatican nie officiellement cette vérité en proclamant que Marie est médiatrice, et Reine du ciel.

    Les apparitions de "Marie" :

    Satan n’est nullement à court d’arguments, et un des plus célèbres est bien ce que le monde appelle apparitions prénommées Marie.

    Le scénario est toujours le même, on ne change pas une équipe gagnante. Dans le monde entier, des apparitions disent s'appeler "Marie", et donnent des messages cautionnant les enseignements officiels du Vatican. Voilà les conséquences pratiques de ces doctrines au sujet d'une médiatrice qui serait également "Reine du ciel". Parfois les apparitions présentent Marie comme "co-médiatrice" avec le Christ lui-même, ou encore comme grande prêtresse à ses côtés, agissant en faveur des croyants. La plus populaire de ces apparitions est celle qui se produit à Fatima au Portugal. La Marie qui y est apparue en 1917 a demandé aux enfants de cet endroit de faire de plus grands sacrifices, car, disait-elle, "beaucoup d'âmes vont en enfer parce que personne ne fait de sacrifices ni ne prie pour ces âmes" (voir note 15). Mais est-ce que le plus grand des sacrifices n’a pas eu lieu au travers de la mort de Christ et que Dieu aurait voulu ainsi y ajouter ?

    Faire un sacrifice plus grand  contredit totalement le message de la Parole de Dieu , la Bible dit nettement que le sacrifice de Christ sur la Croix est le premier, le dernier, et le seul sacrifice méritoire en vue de la rémission des péchés. Ces visions de Marie à Fatima contredisent donc ouvertement le message de la Croix et en nient l'efficacité. Il en va de même pour les apparitions mariales à Medjugorije en Bosnie -Herzégovine, à Denver au Colorado, à Phœnix en Arizona, à Conyers en Géorgie (USA), et ailleurs dans le monde.

      La Parolede Dieu dit que sur la Croix, Christ a présenté son offrande parfaite, pleinement suffisante. Hébreux 1/3 -  traduction Ostervald -  Ayant opéré par lui-même la purification de nos péchés, il s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts...Le message biblique est limpide : Hébreux 10 /12 et 1, trad. Ostervald -  Mais lui, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu... Car, par une seule oblation [offrande] il a rendu parfaits pour toujours ceux qui sont sanctifiés".

    Comment interpréter ces apparitions ? Que faut-il en déduire ? Que cela n’est pas ? Je n’irais pas dire cela, je dirais tout simplement qu’un esprit démoniaque, appelé communément « Sémiramis » ou bien plus encore « Babylone » lutte contre la vérité de Dieu et que Satan a trouvé, par le biais d’esprits charnels à sa dévotion un moyen de substituer la vérité par le mensonge, et que nous ne pouvons pas laisser faire sans rien dire ni agir. Nous avons la possibilité d’agir : en mon nom, vous chasserez les démons. Affaiblissons ces esprits démoniaques jusqu'à leur soumission à Christ Yéshua. Nous ne les détruirons pas, ils sont entièrement condamnés par la désobéissance et la rébellion de leur maître et ils subiront leur sort selon leur méchanceté. C’est réglé, ne revenons pas là-dessus. Ces apparitions de Marie ont pour rôle de mépriser  la sainteté et la puissance de l'œuvre de Yéshua sur la Croix. Elles occultent l'efficacité de la Croix. Elles mentent au sujet de leur propre identité (en se faisant passer pour Marie), et au sujet de leur origine (en prétendant venir du ciel). Avec toute l'autorité dont il était investi, l'Apôtre Paul s'est exprimé au travers de l’épitre qu’il a adressé aux Corinthiens, 2 Corinthiens 11/14 - Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

    Dans les ouvrages de Timothy Kauffman , on trouvera des analyses détaillées des messages émanant de ces apparitions, les preuves de leur origine démoniaque et de leurs liens avec la papauté. Un examen sérieux de ces faits montre que l'Eglise catholique a fait alliance avec des démons qui poussent les hommes à se confier en leur propre justice, à offrir leurs propres souffrances en vue d'une "réparation", et à invoquer docilement une "co-médiatrice", une grande prêtresse qui voudrait s'élever aussi haut que le trône de Dieu.

    Cinquième parallèle :

    Christ Yéshua est notre avocat.Jean 2/1 - Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu`un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. Cependant le Vatican enseigne que ce rôle est également dévolu à Marie. L'enseignement catholique officiel déclare : "C'est pourquoi la bienheureuse Vierge est invoquée dans l'Eglise sous les titres d'advocate, d'auxiliatrice, de secourable..." (Catéchisme, § 969).

    La Biblenous dit en effet que l’Esprit Saint venu sur terre vers les hommes est notre Consolateur :

    Jean 14/16 - Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu`il demeure éternellement avec vous (14/26) - Mais le consolateur, l`Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

    Jean 15/26 - Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l`Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi;

    Jean 16/7 - Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m`en aille, car si je ne m`en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m`en vais, je vous l`enverrai.
    (16/13) -  Quand le consolateur sera venu, l`Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu`il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
               

    Est-il nécessaire d’en rajouter ? La Parole de Dieu, Yeshua le Verbe incarné est suffisant pour nous faire comprendre l’ampleur du mensonge et de l’hérésie qui en découle, empêchant l’homme pécheur de se repentir efficacement et d’aller vers le seul qui peut lui remettre ses péchés, Christ Yéshua. Cette substitution est formellement condamnée par Dieu le Père qui ne peut accepter cette falsification honteuse.  Dans son allocution a  Fatima (Portugal) le 13 mai 2000, le Pape Jean-Paul II a énoncé la doctrine romaine selon laquelle Marie conduit les âmes à Dieu, prenant ainsi sur elle le rôle du Saint-Esprit :

    "Selon le dessein divin ( ?)  une femme vêtue de soleil   (Apocalypse 12/1) est venue du Ciel sur cette terre, à la recherche des tout-petits préférés du Père. Elle leur parle avec une voix et un cœur de mère : elle les invite à s'offrir comme victimes de réparation, se disant prête à les conduire, defaçon sûre, jusqu'à Dieu. Et voilà que ces derniers voient sortir de ses mains maternelles une lumière qui pénètre en eux, si bien qu'ils se sentent plongés en Dieu »...   Cette vision n’est rien d’autre qu’un leurre satanique basé sur la Parole de Dieu située en Apocalypse 12 qui n’a rien d’angélique, cette vision n’étant rien d’autre qu’un autre aspect de la même femme montée sur la bête    Apocalypse 17/3 - Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
    (17/7) - Et l`ange me dit: Pourquoi t`étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

    Au travers de ces propos, nous constatons de la part du Pape un fanatisme marial complètement mystique. Il cite la parole de Dieu tout en lui donnant un caractère païen puisqu’il attribue à Dieu des propos venant directement du caractère mensonger de Satan, attribuant à une simple femme un ministère allant bien au-delà de celui de Yéshua, la plaçant au-dessus de tout, mais ne la plaçant pas sur la croix. 

    Les paroles séductrices du Pape rappellent une prière catholique célèbre, le "Memorare" : "Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance et réclamé votre secours, ait été abandonné. Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, j'accours vers vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen" 

    Cette prière laisse entendre que même si Dieu ne nous exauce pas, la "Très miséricordieuse Vierge Marie" ne manquera jamais de le faire. C'est le comble de l'idolâtrie. En tout temps l'homme a été assailli par le péché de polythéisme (culte rendu à plusieurs dieux), mais le commandement du Seigneur Dieu demeure à tout jamais: Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face -  Exode 20/3.

    Sixième parallèle :

    L'attribut qui sépare Dieu de tout autre être :

    Ensemble avec le Père et le Saint-Esprit, le Christ Yéshua est Dieu : Dieu seul est absolument saint. Le Catholicisme tente de faire de Marie aussi "la Toute Sainte", c’est blasphémer tout simplement. Radicalement. Jamais un être humain aussi pur, aussi sanctifié soit-il ne peut être assimilé à Dieu sous aucune forme ni aucune fonction.  Seul Dieu est Dieu !

    Rome va plus loin dans son enseignement païen et idolâtre en déclarant Marie  "Toute Sainte" et  source de sainteté. Une telle doctrine revient à dépouiller Dieu de ce qui fait l'essence même de sa gloire divine. Jamais insulte envers Dieu n’a été d’une telle importance.

    En demandant à Marie de prier pour nous, nous nous reconnaissons pauvres pécheurs et nous nous adressons à la 'Mère de la miséricorde', à la Toute Sainte" (Catéchisme, § 2677).  De l'Eglise, il [le Catholique] apprend l'exemple de la sainteté; il en reconnaît la figure et la source dans la Toute Sainte Vierge Marie" (Catéchisme, § 2030).

    La Bibleenseigne clairement que Dieu seul est infini, éternel, immuable dans son être, qu'Il possède la sagesse, la puissance, la sainteté, la justice, la bonté et la vérité. Lui seulest le Très Saint. Sa sainteté est l'attribut qui englobe tous ses autres attributs, si bien que sa droiture est sainte, sa vérité est sainte, et sa justice est sainte. Il est ce qu'est chacun de Ses attributs ; et Son attribut suprême, la sainteté, le sépare de tous les autres êtres. Il est le Tout Autre.

    Notre justification ne peut-être hors Dieu le Très Saint : 1 Samuel 2/2 - Nul n'est saint commel'Eternel ; il n'y a point d'autre que toi ; il n'y a point de rocher comme notre Dieu.  La Parole de Dieu proclame aussi dans Apocalypse 15/4 - Seigneur, qui ne craindrait et ne glorifierait ton nom ? Car seultu es saint. Et toutes les nations viendront et se prosterneront devant toi.Combien elles sont solennelles, aussi, ces paroles du prophète Esaïe 6/3 - Saint, saint, saint est l'Eternel des armées !Toute la terre est pleine de sa gloire !

    Conclusion :

    Tout ce qui a été conçu par l’église apostate et idolâtre catholique romaine, dirigée par Vatican est pure hérésie démoniaque. Il faut oser le proclamer et ne pas omettre que nous, les chrétiens nés de nouveau, trouvés fidèles dans les commandements de Dieu et l’exercice de notre foi dans notre intelligence renouvelée, avons l’autorité nécessaire afin de dénoncer ce péché, sans forniquer avec au titre de l’œcuménisme.

    Non seulement la Bible nous montre qui est Dieu, mais encore elle affirme que la gloire lui appartient exclusivement. Elle nous enseigne aussi sur la personne du Seigneur Yéshua, le Christ : toutes les autres personnes sont exclues des rôles qui appartiennent en propre à Yéshua. L'Ecriture parle aussi de la personne et de l'œuvre du Saint-Esprit : nul autre n'a de part dans le rôle particulier qui est le sien.

    Cette vérité biblique exclue donc tout enseignement catholique faisant de Marie "la Toute Sainte", "l'Immaculée Conception", "notre Mère dans l'ordre de la grâce", la "Reine du ciel", la "Médiatrice", "l'Advocate", ou "l'Auxiliatrice céleste".

    "Je suis l'Eternel, c'est là mon nom, dit le Seigneur, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles"- Esaïe 42/8.

    La fausse Marie du Catholicisme ne peut pas être mise en parallèle avec le Christ Yéshua ou avec le Saint-Esprit, car elle est une abomination devant Dieu et Sa Parole. En revanche, on peut établir des parallèles très révélateurs entre cette Marie et les déesses païennes. Tout comme la Marie romaine, certaines déesses païennes n'ont nul besoin d'être sauvées, étant elles-mêmes source de salut. Souvent ces déesses n'ont pas d'enfants humains, et on les pare du titre de "Reine du ciel". On les invoque au moyen d'objets divers et de formules rituelles, pour produire des phénomènes surnaturels. On organise tout un culte autour de ces déesses immortelles. Le culte catholique rendu à "Marie toujours vierge, Reine du ciel", mène à l'occultisme. Il n'est pas étonnant de retrouver cette fausse Marie dans l'occultisme (culte à Diane, à Isis, à Sémiramis, Ishtar, et tant d’autres encore)

    Satan lui-même se déguise en ange de lumière - 2 Corinthiens 11/14.

    Le jugement de Dieu atteindra tous ceux qui pratiquent et propagent cette doctrine pernicieuse. Le Seigneur Yéshua Lui-même déclare  dans l’évangile de Jean 5/22-27 : Le Père ne juge personne, maisil a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils... Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu'il est le Fils de l'homme. Yéshua a reçu toute autorité et toute puissance pour juger et pour corriger : Il règne en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Lui-même déclare dans Mathieu 28/18 - Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Il sera fidèle à Sa Parole, lui qui dit  dans Hébreux 10/30 -  A moi la vengeance, à moi la rétribution, et encore : le Seigneur jugera son peuple.

    Hébreux 12/25 - Gardez-vous de refuser d'entendre celui qui parle ; car si ceux qui refusèrent d'entendre celui qui publiait des oracles sur la terre n'ont pas échappé, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux.

    Il est un dilemme que se doivent  de régler les catholiques fidèles aux dogmes de cette église catholique romaine, et c’est au prix de leur salut. Tant que la vérité est demeurée cachée, Dieu dit qu’il n’a pas tenu compte des temps d’ignorance Actes 17/30 - Dieu, sans tenir compte des temps d`ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu`ils aient à se repentir ;  mais maintenant que la vérité est mise à jour et dévoile le péché, ceux qui demeureront sourds à l’appel pressant de Dieu trouveront sa colère.Osée 4/6 - Mon peuple est détruit, parce qu`il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J`oublierai aussi tes enfants.

    Quand Dieu parle aux hommes dans l'Ecriture, ceux qui se bouchent les oreilles se rendent coupables, et leur châtiment sera redoutable. Dans Sa justice, Dieu attend des hommes qu'ils prêtent une vive attention à l'Evangile ; et celui-ci exige que nous mettions notre foi en Christ Yéshua le Seigneur, car Lui seul est plein de grâce et de vérité. Cessons, de croire que Dieu est si bon qu'il n'y a pas de châtiment pour les idolâtres. 

    Prions afin de recevoir Sa grâce non pas en vain, mais avec assurance.

    Cessons instamment ces cultes païens et idolâtres rendus  au prix de notre mort, et rendons à Dieu un culte saint et  agréable.

    Hébreux 12/28-29 -C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte, car notre Dieu est aussi un feu dévorant"

    Espérant avoir été conforme selon la pensée de Yéshua mon Seigneur, j’ose croire que cela apportera un peu de réflexion à certains et que seule, la vérité aura le mérite d’avoir été proclamée.

    Naomie.


       http://www.freewebs.com/naomiebethel/marie.html


    Prophétesse Naomie

    mail :  Naomiebethel@aol.com

     

    a

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :