• L'onction m'a changé et m'a rendu fort

     

     

    2984632383_1_7_8T4dmpFZ.jpg
     

    L'onction m'a changé et m'a rendu fort

     

    Bonjour,

    Comment vas-tu? J'espère que ton coeur est content et que la joie de l'Éternel coule en toi!
    Ma prière pour toi c'est que tu marches dans la gloire de notre Seigneur et Sauveur
    Jésus-Christ car il t'aime et t'y appelle.


    Je vais te parler un peu de moi. Comme témoignage. J'ai connu Jésus comme mon
    Seigneur et Sauveur il y a environ douze ans. Mais l'église où j'étais, au commencement, il
    y a 12 ans, manquait de puissance, de la puissance de Dieu et moi j'étais faible. Je ne
    savais même pas qu'il fallait que je demande à Dieu de me remplir du Saint-Esprit. Je
    n'avais jamais prié et demandé à Dieu de me remplir de son Esprit, le pasteur ne me
    l'avait jamais enseigné et moi j'étais un petit bébé spirituel, je venais juste de sortir du
    monde et du péché. Je ne connaissais pas le baptême du Saint-Esprit et je ne voyais
    jamais de guérison, ni de miracle, ni de prodige ni merveille de Dieu dans l'église. J'étais
    plutôt déçu et je ne savais pas pourquoi. Je ne savais pas prier et je priais rarement,
    seulement une fois de temps en temps. Personne ne m'avait appris à prier, ni à confesser
    mes péchés à Dieu et lui demander de me pardonner, ni demander la guérison ou la force
    ou la sagesse ou l'intelligence ou les autres choses importantes. J'aimais Dieu mais je
    n'avais pas la puissance de lui obéir comme j'aurais voulu, je péchais contre ma volonté et
    je me sentais mal au-dedans de moi-même. Je me sentais impur et je ne priais pas à
    cause de cela. Je ne savais pas qu'il fallait demander à Jésus de me laver par le sang
    versé à la croix. J'étais dans une mauvaise condition...

    Mais Dieu allait venir à mon secours car il voyait mon état et il savait que mon coeur était
    sincère envers lui mais que je ne savais simplement pas comment marcher avec lui, je
    n'avais pas reçu l'instruction nécessaire alors que je venais juste de sortir du monde, le
    pasteur ne m'avais pas conduit à prier au Seigneur et moi j'étais dans l'ignorance à cause
    de cela. Je voulais bien faire mais je tombais et je trébuchais et c'était difficile pour moi.
    J'étais déçu et j'avais même honte, je n'étais pas à l'aise avec Dieu, j'étais gêné face à
    Dieu, je ne me sentais pas proche de Dieu... Mais je l'aimais, j'aimais Jésus et je voulais
    seulement lui et lui seul. Je ne voulais plus les choses du monde, ça ne m'intéressait plus,
    j'avais connu le monde et maintenant je haïssais je péché et la vie corrompue de la chair.
    Je méprisais le péché et voulais en être libéré, sans savoir comment. Mais je persévérais
    quand même et je n'abandonnais pas. J'étais toujours dans les assemblée et j'étais
    sérieux. Quand je prend quelque chose à coeur je suis très sérieux et je ne joue pas.
    J'étais déterminé à marcher avec Jésus et à m'attacher à lui toute ma vie. Dieu voyait, et il
    préparait de l'aide pour moi.

    Une soeur de la première église où j'étais, qui m'aimait beaucoup et était mère de famille
    et dont je connaissais plusieurs de ses enfants, m'a invité à faire une visite à sa nouvelle
    église car elle venait de quitter l'église où nous étions et avait trouvé une meilleure église,
    un meilleur pâturage où il y avait plus de Parole de Dieu et où les gens étaient vraiment
    sérieux et honnêtes avec Dieu, où le jeune pasteur (qui était environ de mon âge en ce
    temps-là) prêchait la parole avec autorité et avec un coeur débordant d'amour pour Dieu et
    les brebis du Seigneur. Quand j'ai vu ça, j'ai quitté immédiatement mon ancienne église et
    je me suis joint à cette nouvelle église car mon coeur n'aimait pas les impuretés et le
    péché que je voyais en pleine manifestation dans l'assemblée où j'étais.

    J'étais béni dans la nouvelle assemblée, une église baptiste (Église Baptiste de Smyrne
    était le nom de l'église), le pasteur avait la parole de Dieu dans sa bouche, c'était vraiment
    un vrai pasteur appelé et choisi de Dieu, et il aimait Dieu et les brebis sous sa garde, il
    était zélé pour Dieu et nous encourageait à marcher dans l'amour de Dieu à son exemple,
    il avait un bon témoignage de vie. Je l'aimais beaucoup. Je voyais la sincérité en lui.
    L'Esprit de Dieu touchait mon coeur par ses prédications et j'apprenais, il prenait le temps
    d'instruire les brebis et donnait des études bibliques (ce qu'il n'y avait pas à l'autre l'église
    avec mon ancien pasteur). J'étais content, j'étais béni et je grandissais petit à petit. Mais je
    manquais une force. Je luttais toujours contre le péché et je n'avais pas la puissance pour
    gagner les combats contre le malin et contre le péché en moi. Je n'étais pas satisfait de
    ma vie et de ma condition. Je voulais plus. Je désirais plus. Je cherchais plus dans mon
    coeur sans savoir l'exprimer, sans savoir ce qui me manquait, mais je savais qu'il me
    manquait quelque chose. J'avais le vouloir mais non la force de faire le bien que je
    désirais... et je faisais ce que je ne voulais pas... le péché était attaché à moi et je ne
    savais pas comment m'en débarrassé et en être libéré.

    Dieu a vu et il a voulu me donner plus, il a voulu me secourir et me faire connaître sa pleine
    délivrance et sa puissance que je ne connaissais vraiment pas. J'avais soif du Saint-Esprit
    sans le savoir. À travers une jeune fille dont j'étais tombé amoureux, la fille même de la
    soeur qui m'avait conduit à l'Église Baptiste de Smyrne, je suis venu à connaître une église
    remplie de la puissance de Dieu et de l'Esprit de Dieu, une église où j'entendais les gens
    parler en des langues poussées par le Saint-Esprit et il me parlait du baptême du
    Saint-Esprit que je ne connaissais absolument pas. Je voyais de me yeux et entendais de
    mes propres oreilles Dieu agir puissamment dans cette église. Je voyais des miracles et
    des prodiges, ce que je n'avais jamais vu ni entendu parler dans les deux autres églises.
    Les gens étaient guéris de leur maladies lorsque les pasteurs ou les ouvriers de l'église
    priaient pour eux, ils leurs imposaient les mains et les malades étaient vraiment guéris...
    Comme je n'avais jamais vu ça, je me demandais si c'était vraiment vrai et s'il n'y avait pas
    de tromperie là-dedans. Dieu m'a convaincu que c'était vrai et j'ai eu confiance, c'était ce
    que je cherchais dans mon coeur, c'était ce dont j'avais soif, c'était ce que j'avais besoin
    pour être fort et marcher correctement avec Dieu.

    J'ai été en avant pour la prière, à l'invitation du pasteur qui prêchait, pour que l'on prie pour
    moi selon mes besoins. J'ai alors déclaré que je suis faible et que j'ai besoin de la
    puissance de Dieu, la force de Dieu en moi. Le pasteur m'a alors demandé si je suis
    baptisé du Saint-Esprit, je pensais que oui car mon pasteur baptiste venait juste de donner
    une étude dans laquelle il disait que tous sont baptisés du Saint-Esprit lorsqu'on reçoit le
    salut. Donc je pensais que oui mais c'est "Non" qui est sorti de ma bouche. Alors j'ai laissé
    le pasteur prier pour moi pour le baptême du Saint-Esprit même si moi je croyais que je
    l'étais déjà. Il priait principalement en langue et je ne comprenais pas ce qu'il disait. J'ai
    senti une puissance agir sur moi. Mes jambes ont commencé à trembler et je n'avais aucun
    contrôle sur ça. Mes jambes tremblaient très fort à cause que le monsieur priait pour moi et
    je pensais que j'avais aucune raison de trembler comme ça. Je n'avais jamais expérimenté
    ça, ça me paraissait étrange mais je savais que c'est Dieu que je voulais moi et j'avais rien
    demandé au diable.

    Je fus changé après la prière du pasteur sur moi. Tout un coup je ne ressentais plus de
    culpabilité face à Dieu et je n'avais plus mon péché sur la conscience comme c'était
    toujours le cas auparavant. Tout à coup le sentiment d'indignité avait disparu et prier me
    devenait facile, je trouvais les paroles et je priais facilement maintenant. Ce n'était plus
    pénible pour moi de prier, tout à coup, après l'imposition des mains, après que le pasteur
    ait fini de prier en langues et dans sa langue naturelle et demander à Dieu de me rendre
    fort et de me baptiser du Saint-Esprit. Il avait prié et demandé à Jésus de verser le
    Saint-Esprit en moi, et Dieu l'avait écouté, Dieu a versé son Esprit en moi et j'étais changé,
    transformé, fortifié, vivifié. Le Saint-Esprit m'avait lavé et purifié des choses passées aussi
    car c'était disparu tout à coup. Je n'avais plus les luttes et les combats d'avant. Ma pensée
    s'était éclaircie et la parole de Dieu remplissait ma pensée après ça. Je pensais la Parole
    car elle me venait facilement à l'esprit... C'était l'oeuvre du Saint-Esprit. Je revenais sans
    cesse à cette église pentecôtiste, cette église puissante dans les oeuvres du Saint-Esprit,
    cette église où la parole qu'on me prêchait me transformait de plus en plus et me donnait
    une intelligence et une sagesse que je n'avais jamais eu. C'est alors que j'apprenais
    vraiment à prier et que j'ai vraiment pris ma liberté dans la prière. C'est alors que j'ai
    vraiment commencé à prier et que j'y prenais vraiment plaisir. C'est alors que prier était
    devenu facile pour moi et que j'aimais à prier à voix haute car tout le monde priait à voix
    haute et je voyais que c'était puissant et que ça changeait ma vie.

    J'ai vu alors mon caractère changé. Je devenais comme Jésus. La personnalité de Jésus
    se formait en moi. J'aimais à parler de Jésus à ma famille et à mes copains et amis
    maintenant. J'aimais prendre le temps de parler avec les frères et soeurs de l'église, à
    fraterniser car ça me faisait du bien. Dieu m'avait béni. Vraiment beaucoup. Je me sentais
    tellement bien. J'avais une joie que je n'avais jamais eu. Une force nouvelle agissait en
    moi. J'étais de plus en plus fort depuis que je revenais dans cette église semaine après
    semaine.

    J'ai alors décidé de quitter l'église baptiste car je voyais bien que je devais faire un choix
    et mon choix était pour l'église où Dieu m'avait rempli de son Esprit et fortifié et changé et
    transformé, pour l'église où les dons du Saint-Esprit étaient en opération, l'église où il y
    avait le vrai baptême du Saint-Esprit avec l'évidence du parler en d'autres langues. Cette
    église s'appelait l'Église Vie et Réveil, et c'est à Montréal.

    Et puis à travers la même jeune fille dont j'étais amoureux et que je pensais que j'allais
    marier un jour, la jeune fille vers laquelle mes pensées et mon coeur étaient dirigées, la
    jeune fille que j'avais connu alors qu'elle n'était pas encore sauvée mais que j'avais
    demandé à Dieu de la sauver afin qu'on puisse être ensemble, Dieu m'a conduit en visite
    dans une autre église pour y recevoir de plus grandes révélation et de plus grandes
    bénédictions de la part du Seigneur. C'était
    l'Église de Jésus-Christ(Père-Fils-Saint Esprit)
    où je suis maintenant.

    Là, dans cette église que je visitais avec la jeune fille que j'aimais, j'ai connu la puissance
    de Dieu comme jamais auparavant car le soir de cette visite Dieu a envoyé le pasteur vers
    moi et il m'a imposé les mains alors que je ne le voyais même pas et que je ne savais pas
    qu'il venait vers moi. J'avais les yeux fermés et je chantais et louais le Seigneur avec tout le
    monde, quand tout à coup j'ai senti une boule de feu me toucher sur la poitrine, une boule
    de feu rempli de puissance et d'une force de Dieu, cette boule de feu qui était l'Esprit de
    Dieu lui-même qui sortait de la main du pasteur me faisait trembler en mon âme, je fus
    saisi et bouleversé, de gros sanglots et des pleurs et des cris et des larmes abondantes
    sortaient du profond de mon âme et de mon coeur et de mon corps. Je poussais des cris
    de lamentation et je pleurais les larmes que je n'avais jamais pleuré, je pleurais et
    relâchais des chagrins que j'avais gardé caché toute ma vie, je pleurais pour les
    frustrations et les vexations que personne ne connaissait et que je ne partageais avec
    personne, je pleurais très fort et je recevais de grandes consolations en mon âme de la
    part du Saint-Esprit. Je relâchais mes peines et criais à Dieu car je ne l'avais jamais fait et
    j'avais besoin de ça. Je n'avais pas le contrôle mais c'est le Saint-Esprit qui était pénétré
    en moi et faisait cette oeuvre en moi. Cela a duré très longtemps. Et puis, pendait que
    Dieu agissait encore puissamment sur moi, Dieu a commencé à me parler des paroles
    personnelles, par prophétie, de la bouche de soeur Marie-Herta la femme du pasteur. Dieu
    m'a révélé des secrets, des choses cachées, des forces du mal qui étaient venu troubler
    ma vie et avaient fait du dégât sur moi. Dieu en me parlant par le don de prophétie, de la
    bouche de la soeur, m'a dit qu'un homme avait fait de la sorcellerie contre moi et m'avait
    causé du tort par sa sorcellerie et sa magie qu'il avait opéré contre moi. Et j'ai compris la
    cause de certains échecs que j'avais eu qui étaient inexplicables et qui m'avaient humiliés
    et vexés fortement. Je n'en avais parlé à personne, ni mon père, ni ma mère, ni mes frères
    et soeurs, ni même les pasteurs que j'avais eu. Personne ne savait. Je n'en avais même
    pas parlé à Dieu mais il avait voulu me guérir et me consoler avant même que je sache le
    lui demander.

    C'était glorieux la consolation que j'ai eu, et les guérisons en mon âme et en mon esprit.
    J'ai été puissamment transformé lors de cette expérience. Je suis sorti un homme changé,
    transformé, un homme nouveau. Ma timidité qui m'avait lié toute ma vie s'est envolé depuis
    cette soirée là, à l'Église de Jésus-Christ(Père-Fils-Saint Esprit) où j'étais simplement en
    visite non planifiée. Ma vie n'a plus jamais été la même. Et Dieu m'a parlé de beaucoup de
    chose ce jour là et c'est la première fois qu'il me parlait directement, par prophétie, par le
    "Ainsi parle l'Éternel", de cette façon. Dieu est devenu plus réel pour moi que jamais
    auparavant. Je l'ai connu dans une nouvelle dimension depuis ce jour.

    C'était la première fois aussi que j'ai entendu parler de "l'onction", je ne savais pas ce que
    c'était, je ne connaissais pas, c'était étranger pour moi. C'était un mot inconnu à mon
    vocabulaire et je ne savais pas que Dieu avait ça en réserve pour ses enfants. Dieu m'a
    fait entendre parler de l'onction lors de cette même visite, c'était aussi un jour d'étude
    biblique et le pasteur enseignait sur les oeuvres du malin et comment en être délivré et
    résister au malin. Mais c'est dans une conversation entre lui et la jeune soeur, la jeune
    femme à qui mon coeur était attaché, que j'ai pris connaissance qu'il y avait quelque chose
    qu'on appelle "onction" et que c'est puissant et tellement bon. Entendant la soeur discuter
    avec le pasteur de l'onction et voir son excitation à en parler et le désir de son coeur d'en
    avoir et d'en avoir beaucoup, j'ai compris que moi aussi j'avais besoin de ça et j'ai désiré
    en avoir aussi, et j'ai été en avant voir le pasteur afin qu'il prie pour moi et demande à Dieu
    de me donner l'onction à moi aussi. Et Dieu l'a exaucé et m'a exaucé, il l'a déversé sur moi
    et en moi, et c'était puissant. Le Saint-Esprit c'est saisi de moi et a fait des merveilles sur
    moi. Je chantais tout à coup de façon différente et avec une telle facilité. Je me mettais
    même à chanter des chants que je ne connaissais pas et que je n'avais pas appris. Dieu
    m'a encore parlé par prophétie, mais cette fois de la bouche du pasteur,
    Pasteur
    Giuseppe
    Ramaceri , et j'ai appris de ses plans et projets pour moi que je ne connaissais
    pas. Il m'avait dit "Je te donne le ministère de prophète", de la bouche du pasteur, lorsqu'il
    prophétisait sur moi. Et par la suite il avait révélé au pasteur qu'il ferait de moi un puissant
    prédicateur. Je ne savais pas et ce n'était pas mon choix ni ma décision, mais c'est Dieu
    qui me le révélait ce jour là, alors que je l'ignorais.

    L'onction venait de me transformer et me changer complètement, et je n'étais plus le même
    à cause de l'onction. L'onction m'avait donné une sagesse et une lumière de
    compréhension que je n'avais pas. Tout à coup ce qui m'était difficile et qui était laborieux
    pour moi était devenu facile et aisé à cause de l'onction. Je voyais maintenant là où je ne
    voyais pas. J'entendais Dieu d'une façon si claire maintenant à cause de l'onction. Je
    savais demander l'onction maintenant. Je comprenais et savais ce que c'était. Je savais
    que l'Esprit de Dieu, il fallait le demander spécifiquement, et demander son onction pour
    qu'il vienne m'instruire, me faire comprendre, me rendre capable de ce dont je n'étais pas
    capable par moi-même, venir et détruire ce qui me nuisait et m'empêchait de grandir en
    Christ, etc. etc. etc.

    Ma vie avait changé à cause de l'onction. Je voyais la différence car c'était si clair. Je
    savais comment j'étais avant et je voyais la force qui se manifestait en moi et que je n'avais
    pas avant. Dieu m'a enseigné sur ces choses, sur l'onction, par la bouche de mon pasteur.
    Et, comme je l'ai déjà dit, la première fois que javais entendu parler de l'onction c'était
    dans cette église (
    l'Église de Jésus-Christ Père-Fils-Saint Esprit) que je venais juste
    de connaître lors d'une visite non-planifiée par moi du tout! Dieu m'y avait conduit lui-même
    je sais. Et lorsque j'ai entendu une soeur discuter avec le pasteur et parler avec excitation
    de l'onction, je me suis approché en avant et j'ai demandé que le pasteur prie pour moi
    aussi pour que Dieu me donne l'onction puisque c'est si bon, et puisque la soeur en parlait
    tellement en bien comme quelque chose de très précieux et utile. Le pasteur
    (Pasteur
    Giuseppe Ramacieri)
    et sa femme
    (Soeur Marie-Herta Ramacieri) ont alors prié pour
    moi, et Dieu l'a répandu sur moi, Dieu m'en a donné. Et je l'ai senti très fortement. L'onction
    m'avait fait pleurer, et chanter, et m'avait apporté une telle consolation et une telle force. Je
    me voyais transformé, renouvellé, changé par la suite; et je savais pourquoi, c'était l'onction
    qui l'avait fait.

    Voilà j'ai partagé quelques mots de témoignage avec toi. Aussi, pour toutes choses, sache
    que tu peux demander L'ONCTION POUR CETTE CHOSE SPÉCIFIQUE: pour
    Témoigner, pour Chanter à la gloire de Dieu, pour Louer le Seigneur et l'Adorer en esprit et
    en vérité, pour Évangéliser des amis et la parenté, pour Prêcher à nos voisins la Parole de
    Dieu, pour bien faire dans notre travail dans le monde avec l'aide de Dieu, pour Lire la
    Bible et en Recevoir Instruction, pour Comprendre les prédications avec l'oreille du
    disciple, pour tout, tout, tout, je te dis! C'est merveilleux, n'est-ce pas? Dieu veut nous aider
    et être avec nous dans TOUT! Gloire à Dieu! Merci Seigneur! Dieu est bon pour nous.

    Mario,(animateur de gedeonchampion.com)
    ton frère en Jésus-Christ qui demande beaucoup d'onction pour toi.

    Nb:Que le Seigneur te bénisse aussi Mario,merçi pour ce beau témoignage,que sa grâce et ses bénédictions soient sur toi,toujours plus renouvelé dans Son Onction si merveilleuse.

    http://www.gedeonchampion.com/My_Homepage_Files/Page68.html

    2988745083_1_7_ykHxJdaD.png


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :