• La guerre céleste


     

    Paul et Barnabas

     

    LE PRECIEUX SANG DE JESUS par David WILKERSON (1ère partie)

    Par Jokebed 

    (Avril 15, 1996) tiré de http://www.tscpulpitseries.org/english/1990s/ts960415.html

    Site officiel de l'Eglise de David Wilkerson: www.worldchallenge.org avec l'aimable autorisation de WorldChallenge et David Wilkerson www.davidwilkerson.org

    Sans aucun doute , le sang de Jésus le Christ est le cadeau le plus précieux que notre Père merveilleux ait donné à son Église.

    Pourtant si peu de chrétiens comprennent sa valeur et sa vertu.

    Les chrétiens chantent souvent au sujet de la puissance du sang. En effet, un des hymne de l'église Pentecôte est, "par le sang de Jésus, Dieu donne la victoire" Mais la plupart des croyants s’approprient rarement la puissance de ce sang. C’est parce qu’ils ne comprennent pas tout simplement la grande signification du sang.

    Par exemple : nous employons très souvent le terme: « par le sang de Jésus » comme si c’était une formule magique, ou des paroles mystiques protectrices. Mais en réalité, peu de chrétiens peuvent expliquer sa gloire et ses conséquences. Si je devais vous demander ce que signifie la puissance du sang, vous pourriez répondre, "cela signifie que mes péchés sont pardonnés que je suis libre de l’esclavage de l'iniquité que tous mes péchés sont recouverts."

    Cependant, au delà de la rémission, qu’est-ce que le sang de Jésus le Christ signifie-t-il pour vous ?

    Pouvez-vous m’expliquer, à moi, à votre famille, à un collègue la valeur et la vertu du sang de Jésus ?

    Je veux vous donner une pleine explication du caractère précieux du sang de Jésus -et comment il peut effectuer de merveilleux changements dans votre vie !

    1. Dans les Écritures, le sang est évoqué de deux manières

    Le sang qui a coulé et le sang d’aspersion !

    La plupart des chrétiens savent que le sang de Jésus est une alliance pour nous. Quand le Christ a soulevé la dernière coupe lors de la pâque, il a dit: "... cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous" (Luc 22:20). Nous commémorons son sacrifice chaque fois que nous prenons la sainte cène. (1 corinthiens 11/25) Mais c'est la limite de la connaissance de la plupart des chrétiens en ce qui concerne le sang de Jésus.

    Nous savons seulement que le sang correspond au sacrifice; mais nous ne savons pas grand-chose concernant l’aspersion.

    La première référence biblique à l'aspersion de sang est dans l'exode 12:22. « Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux (de la porte) avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin. »

    Cette nuit, quand l'ange de la mort est venu voir le sang sur les poteaux de porte, il passait au-dessus de la maison. Comprenez svp qu'aussi longtemps que le sang a été laissé dans le bassin, il était sans effet ; c'était simplement un sang qui avait été versé.

    Le sang a eu le pouvoir de sauver seulement quand il a été projeté hors du bassin et aspergé !

    Pourquoi les israélites n’ont-ils pas tout simplement répandu le sang contenu dans le bassin sur le seuil de la maison en disant « ça n’a pas d’importance, après tout, le sang reste du sang! »

    Supposez qu'ils aient mis le bassin sur une table couverte de lin, ou sur un piédestal juste à l'intérieur de la porte ? Je vais vous dire ce qui se serait produit : L'ange de la mort aurait frappé cette maison !

    Le sang a dû être extirpé du bassin et être aspergé sur la porte pour accomplir son but de la protection. Ce sang dans l'exode 12 est un type du sang de Christ. Le sang qui a coulé au calvaire n'a pas été gaspillé; il n'est pas tombé à la terre et n'a pas disparu.

    Non! ce sang précieux a été rassemblé comme dans une fontaine céleste.

    Il y a une chanson gospel qui indique, "il y a une fontaine remplie de sang, et les pécheurs qui s’y plongent perdent toutes leur culpabilité..." Pourtant ce concept n'est pas scripturaire ; nous ne plongeons pas dans le sang ou ne nageons pas dans lui. Non, il est aspergé sur nous !

    Si le Christ est Seigneur de votre vie, alors vos linteaux de porte -votre coeur - ont été arrosés par son sang.

    Et ce qui arrose n'est pas pour la rémission seulement, mais également pour la protection !

    Quand vous êtes aspergé, vous êtes totalement sous la protection du sang du Christ, contre toutes les puissances destructrices de Satan. Quand les puissances démoniaques voient le sang du Christ sur les poteaux de vos portes, elles doivent passer au-dessus de vous. Elles ne peuvent pas vous toucher, parce qu'elles ne peuvent pas toucher celui qui aspergé avec le sang du Christ !

    Ainsi, vous voyez, le caractère précieux du sang doit aller plus loin que la rémission. Le sang de Jésus n'a pas été laissé dans le bassin, mais a été déplacé et arrosé sur votre coeur. Et il attend pour être arrosé sur les linteaux de porte des coeurs du monde entier!

    Il y a également une aspersion avec le sang mentionné dans l'exode 24:1-11. « Dieu avait dit à Moïse : Monte vers l’Éternel, toi–même, ainsi qu’Aaron, Nadab et Abihou et soixante–dix des anciens d’Israël, et vous vous prosternerez de loin. Moïse s’approchera seul de l’Éternel ; les autres ne s’approcheront pas, et le peuple ne montera pas avec lui. Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles de l’Éternel et toutes les ordonnances. Le peuple entier répondit d’une même voix : Nous exécuterons toutes les paroles que l’Éternel a dites. Moïse écrivit toutes les paroles de l’Éternel. Puis il se leva de bon matin ; il bâtit un autel au pied de la montagne, ainsi que douze stèles pour les douze tribus d’Israël. Il envoya des jeunes Israélites pour offrir des holocaustes et pour immoler des taureaux en sacrifices de communion à l’Éternel. Moïse prit la moitié du sang, qu’il mit dans des bassines, et répandit l’autre moitié du sang sur l’autel. Il prit le livre de l’alliance et le lut au peuple ; ils dirent : Nous exécuterons tout ce que l’Éternel a dit et nous obéirons. Moïse prit le sang et le répandit sur le peuple en disant : Voici le sang de l’alliance que l’Éternel a conclue avec vous, sur la base de toutes ces paroles. Moïse monta avec Aaron, Nadab, Abihou et soixante–dix des anciens d’Israël. Ils virent le Dieu d’Israël ; sous ses pieds, c’était comme un ouvrage de saphir étincelant, comme le ciel lui–même dans sa pureté. Il n’étendit pas la main sur l’élite des Israélites. Ils eurent une vision de Dieu, puis ils mangèrent et burent. »

    Dans ce passage, Dieu a fait une alliance avec l'Israël. Il a promis, "si vous obéissez à ma parole, je serait votre Dieu , et vous serez à moi."

    Après que Moïse ait lu la loi au peuple, ils ont répondu, "nous comprenons, et nous obéirons." Ils étaient d'accord sur « les termes du contrat d’alliance » faite avec le Seigneur. Maintenant, cet engagement a dû être scellé pour être ratifié et pour être rendu valide et cela pourrait se produire seulement par l'aspersion du sang sur lui. Hébreux nous dit que Moïse "... a pris le sang... et a arrosé le livre, et toutes les personnes..." (Hébreux 9:19).

    ''__« En effet, Moïse, après avoir énoncé pour tout le peuple chaque commandement selon la loi, prit le sang des veaux et des boucs avec de l’eau, de la laine écarlate et de l’hysope, et aspergea le livre lui–même et tout le peuple, en disant : Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous. »__''

    Le sang des sacrifices consumés a été contenu dans un bassin. Moïse a pris une partie de ce sang et a versé une partie d'elle sur l'autel. Puis il a pris une branche d’hysope, l'a plongée dans le bassin et a arrosé avec une partie du sang, les douze piliers (représentant les douze tribus de l'Israel). En conclusion, Moïse a plongé l'hysope dans le bassin et a arrosé le sang sur le peuple. Ce sang couvrant les personnes, scellait l'alliance! Il est clair du passage que l'aspersion de ce sang a donné aux israélites le plein accès à Dieu, avec une grande joie.

    À cette occasion il n'a eu rien à faire pour la rémission et le rachat du péché, mais, plutôt, avec la communion. Elles ont été maintenant sanctifiées, nettoyées, elles devaient être juste-là, en présence de Dieu. Puis Moïse, Nadab, Abihu et les soixante-dix aînés sont allés jusqu'à la montagne rencontrer Dieu. Et le Seigneur leur est apparu, descendant sur un parterre de saphirs étincelants. L’écriture explique qu'avec facilité, tranquillement, comme « naturellement » et sans aucune crainte de jugement, ils se sont assis en présence de Dieu et ont mangé et ont bu avec lui : Exode 24/11 : « Il n’étendit point sa main sur l’élite des enfants d’Israël. Ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent. »

    C'est simplement prodigieux ! Ces hommes pouvaient manger et boire en présence même de Dieu tandis que peu avant, ils avaient craint pour leurs vies.

    Il le pouvait parce que le sang avait été aspergé! Et ils ont compris la sûreté, la puissance, la sécurité dans cela. Ils n'ont pas eu peur !

    Bien-aimés, aujourd'hui nous sommes au bénéfice d’une nouvelle alliance avec le Seigneur Jésus-Christ, d’un engagement scellé par son propre sang.

    Et de même aujourd'hui, quand son sang précieux est aspergé sur votre cœur, sur votre âme, il est pour que vous viviez une réelle communion, en sorte que vous puissiez entrer avec hardiesse et facilité, sans crainte de jugement dans la présence de Dieu pour être en communion avec Lui!

    Vous êtes donné l'accès à lui, sans être condamné(e) par le péché. Vous êtes libre pour parler à Dieu et pour entrer dans sa présence!

    Une des aspersions les plus importantes de sang a été faite par le Sacrificateur Souverain. Une fois par an il entrait dans le saint des saints pour faire l'expiation, qui signifie la réconciliation. Cet acte était censé expier les péchés des personnes, ainsi pouvaient-ils être réconciliés et avoir de nouveau la communion avec leur Père céleste. Le sacrificateur portait dans le saint des saints l’encens, des charbons brûlants extirpés du feu de l’autel et un récipient du sang du bœuf sacrifié. Dans le saint des saints, il y avait l’arche, sur laquelle reposait un plateau en or massif, orné d’une corniche, appelé propitiatoire, lieu où le Seigneur manifestait la gloire de sa présence. Le propitiatoire était surmonté de chaque côté par deux chérubins en or massif dont les ailes recouvraient l’arche. Après un rituel de purification scrupuleux, le sacrificateur pouvait allé à l’intérieur du saint des saints, avec crainte et en adorant.

    Il a laissé tomber l'encens dans le feu, entraînant la libération de l’arome et une fumée est montée. (ceci représentait les prières que Christ a fait en faveur de ses élus. Jésus est assis à jamais à la droite du Père, intercédant pour tous les saints.) Alors le sacrificateur a trempé son doigt dans le sang et a arrosé sept fois le propitiatoire : Lévitique 16/14: « Il prendra du sang du taureau et fera l’aspersion avec son doigt sur le devant du propitiatoire vers l’est ; il fera sept fois avec son doigt l’aspersion du sang devant le propitiatoire. "

    Quand le sang a aspergé sur le propitiatoire, lieu où se tenait Dieu, la rémission de tous les péchés était accomplie, et tous les péchés étaient couverts.

    Quand le souverain sacrificateur sortait du lieu très saint, le peuple savait que Dieu avait accepté, agréé le sacrifice, et leurs péchés étaient pardonnés.

    Israël n'a jamais douté de son sacrificateur souverain! Bien-aimés, nous avons aussi un Souverain Sacrificateur : Jésus, notre Seigneur. Et il est notre Souverain Sacrificateur non plus simplement une fois par an, mais pour toute l’éternité jusqu’aux extrémités de la terre! ! Jésus a pris son propre sang sur le véritable propitiatoire dans la présence de Dieu, le saint des saints et l’a présenté pour la rémission de tous les péchés, de tous les croyants, de toute éternité.

    Elle était une aspersion parfaite, une intervention finale! Les Ecritures disent de cet acte : Hébreux 9/11 - 12« Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n’est pas construit par la main de l’homme, c’est–à–dire qui n’est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle. »

    Hébreux 9/13-14: « Car si le sang des boucs et des taureaux, et la cendre d’une génisse qu’on répand sur ceux qui sont souillés, les sanctifient de manière à purifier la chair, combien plus le sang du Christ qui par l’Esprit éternel s’est offert lui–même sans tache à Dieu purifiera–t–il notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant ! »

    Hébreux 9/24: «  Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait par la main de l’homme, imitation du véritable, mais dans le ciel même, afin de se présenter maintenant pour nous devant la face de Dieu. »

    Jésus a pris son propre sang dans le ciel pour nous !

    Et il n'est pas là simplement comme mémorial.

    Il doit être arrosé sur tous ceux qui viennent à lui par la foi !

    www.worldchallenge.org. www.davidwilkerson.org

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :