• LA MAISON DE JERUSALEM

     

     

     



    LA MAISON DE JERUSALEM  

     

     

    Démarrage

    CTRL+D

    Mail

     

     

     

     

           

    CE QUE CHAQUE JUIF DOIT SAVOIR

      

                  

    Les racines de la foi chrétienne, comme la réconciliation par le sang, trouvent leur origine dans l’Ecriture Juive, le TANAR ou Ancien Testament.  Les Ecritures Saintes ont été rédigées par des prophètes, des évangélistes, des apôtres juifs et sous l’inspiration de l’Esprit de DIEU.

     Le Messie YECHOUA était juif. Il est venu dans Son Pays, au milieu des Siens, pour servir, tout d’abord, Son propre peuple. Il prêchait dans leurs villes, leurs villages. Beaucoup de pharisiens, de chefs de synagogues venaient à la foi et à la repentance par le moyen de Sa prédication et de Ses œuvres de puissance. Il parlait et agissait au Nom de l’Eternel, au Nom de Son Père, et savait dévoiler et expliquer, mieux que les scribes et les sacrificateurs, le sens profond des Ecrits Saints.

     En effet, beaucoup de juifs de Son époque et de toutes les époques à ce jour, ne connaissent la Bible (ou le TANAR) qu’à travers les commentaires et les enseignements de rabbins. Ils ne vérifient pas eux-mêmes ce que l’Eternel DIEU a à leur dire personnellement ! La plupart d’entr’eux ne connaissent DIEU qu’au travers de vagues préceptes religieux ou de traditionnels enseignements d’hommes et qui sont très éloignés de ce que l’Eternel dit dans le TANAR.

     YECHOUA est donc venu au milieu des Siens pour se présenter comme le MESSIE des Ecritures, le MESSIE prophétisé par les prophètes d’Israël et pour devenir le « kapara », la victime expiatoire, le sacrifice perpétuel pour le pardon des péchés de Son peuple.

     Une minorité au sein de celui-ci l’a reconnu comme le MESSIE-SAUVEUR prophétisé par le prophète ICHAYA (chapitre 53), alors que certains, par incrédulité et dureté de cœur, ont refusé d’entrer dans la nouvelle « alliance » prophétisée par DIEU au travers de Son serviteur le prophète Jérémie au chapitre 31 et au verset 31 de son livre.

     

    Ce peuple qui a pourtant donné au monde la connaissance du vrai DIEU et qui a donné le MESSIE promis, ce peuple, au travers de ses chefs spirituels, s’est endurci en refusant de croire que Celui qui leur parlait était le MESSIE promis. C’est pourquoi, la mission glorieuse qui était confiée aux sacrificateurs et au peuple élu, mission de révélation de l’Unique DIEU SAINT aux nations païennes, a en grande partie échouée, à cause de cela.

     N’ayant pas reçu la vérité avec simplicité et humilité de cœur, DIEU s’est alors « tourné » vers les nations dites « païennes » parmi lesquelles Il s’est formé un peuple qui enseignerait Ses voies jusqu’au temps ou Israël serait réintégré dans Sa Famille, dans Sa Maison, et  serait regreffé sur la racine de leur propre « olivier ».

     ISRAEL doit comprendre qu’il a besoin d’être sauvé et pardonné de ses péchés. Les sacrifices d’animaux ont été institués dans ce but précis. C’est le sang qui fait l’expiation pour chaque personne. Toutefois, en 70 de notre ère, le Temple a été détruit sous les ordres de l’Empereur Titus. DIEU a permis cela parce que le MESSIE YECHOUA avait été offert en sacrifice d’expiation sur la croix de « Golgotha », une fois pour toutes, et que les sacrifices d’animaux n’étaient donc plus nécessaires.

     

    Ce que DIEU avait annoncé par les prophètes avait trouvé, ainsi, son accomplissement. Ceux qui désormais croiraient en YECHOUA (le JESUS des nations) trouveraient alors un plein pardon.

     Il y a un malentendu que nous désirons « briser » dans la pensée de chaque juif, à savoir que « tous les « païens » ou les « goyims » ou encore les « gens des nations » sont « chrétiens » parce qu’ils ne sont pas juifs. C’est faux. Le mot « chrétien » est employé pour désigner des masses de gens et de peuples. Or la réalité est toute autre. Les « vrais chrétiens » peuvent être d’origine juive, comme ce fut le cas pour les premiers « croyants » au MESSIE YECHOUA, ou d’origine païenne, comme c’est le cas pour certaines personnes issues des Nations. Ils  comprennent et respectent le Plan de DIEU envers Son Peuple d’ISRAEL, mais ils s’unissent, témoignent et prient afin que la révélation du MESSIE entre dans son accomplissement.

     C’est dans le but de dénoncer certaines erreurs et de clarifier certains textes de la Parole de DIEU, que les responsables du site de « BEIT HASHRINA » ou de « LA MAISON DE JERUSALEM » ont souhaité insérer quelques enseignements à l’intention de ce peuple trop souvent mal informé et trompé.

     « La loi a été gravée lettre par lettre sur des tablettes de pierre et la gloire de Dieu a resplendi à ce moment là. Le visage de Moïse brillait d’un tel éclat que les Israélites ne pouvaient pas fixer leurs regards sur lui, et pourtant cet éclat devait disparaître. Si la loi, dont la fonction avait pour effet de conduire à la mort, est apparue avec une telle gloire, combien plus grande est la gloire qui entoure la fonction exercée par l’Esprit. La fonction qui entraînait la condamnation des hommes était glorieuse ; combien plus glorieuse est la fonction qui a pour effet de rendre les hommes justes devant Dieu ! Nous pouvons même dire que la gloire qui brilla dans le passé s'efface devant la gloire actuelle, tellement supérieure. En effet, si ce qui était passager a été glorieux, combien plus le sera ce qui demeure pour toujours ! C'est parce que nous avons une telle espérance que nous sommes pleins d'assurance. Nous ne faisons pas comme Moïse qui se couvrait le visage d'un voile pour empêcher les Israélites d'en voir disparaître l'éclat passager. Mais leur intelligence s'était obscurcie ; et jusqu'à ce jour, elle est recouverte du même voile quand ils lisent les livres de l'ancienne alliance. Ce voile ne disparaît qu'à la lumière du Christ. Aujourd'hui encore, chaque fois qu'ils lisent les livres de Moïse, un voile recouvre leur intelligence. Mais, comme il est écrit : « Lorsqu'on se tourne vers le Seigneur, le voile est enlevé ». Or, le mot Seigneur signifie ici l'Esprit ; et là où l'Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté. Nous tous, le visage découvert, nous reflétons la gloire du Seigneur ; ainsi, nous sommes transformés pour être semblables au Seigneur et nous passons d'une gloire à une gloire plus grande encore. Voilà en effet ce que réalise le Seigneur, qui est l'Esprit ». (Seconde lettre aux Corinthiens, chapitre 3 versets 7 à 18).

     

    Dans la rubrique « CE QUE CHAQUE JUIF DOIT SAVOIR », vous trouverez donc les thèmes suivants, que nous vous invitons à lire et à méditer. 

     

    • DIEU manifesté en chair,   

    • Elohim ERAD, 

    • La justification d’un juif passe t’elle par la croix ?  

    • Le Messie et ISRAEL, 

    • Le Messie et Son Oeuvre, 

    • Le Messie et la résurrection, 

    • Le besoin spirituel d'Israël 

    • Jérusalem n'a pas écouté l'Appel de DIEU 

    • L'Ecriture Sainte et la souffrance du Messie

     

    Bonne lecture !

     

      

                                                                                       

    Nous avons ici le plaisir de vous présenter un livre, né des souvenirs de Hillel Pokrzywa et rédigé par Frédéric Baudin. Nous remercions l'auteur et l'éditeur pour le droit de copie accordé. Nous souhaitons que chacun prenne le même plaisir que nous à découvrir ce qu'à été la vie du Juif  Hillel Pokrzywa et comment il est devenu héraut de l'Evangile.

     

                             JUIF ERRANT - JUIF HERAUT

     

                       

     

     

                                                              RETOUR  

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :