• La voie du bonheur


    La voie du bonheur

    Psaume 1

     

    Henri LÜSCHER

    Les Psaumes sont des prières ferventes qui expriment les sentiments du croyant devant le Seigneur face à toutes les situations de la vie. Ils débutent par une question fondamentale : Veux-tu être "heureux" et "réussir" ? Deux voies sont devant toi, celle du bonheur et celle qui mène à la perdition. Alors fais le bon choix, celui que te propose le Psaume 1.

    La première partie (v. 1-3) nous invite à prendre le chemin de la bénédiction, alors que la seconde partie (v. 4-6) nous révèle l'issue fatale du mauvais choix.

    Ce bonheur proposé ne dépend pas des circonstances, mais de Dieu ; il est appelé "le Dieu bienheureux" (1 Tim 6.15), parce qu'il n'est jamais troublé par quoi que ce soit, ni privé de son propre bonheur. Et celui qui possède le Seigneur dans son cœur est "heureux" : "bienheureux celui qui croit" (Gal 3.9), "celui dont les péchés sont pardonnés" (Rom 4.7) et qui obéit à sa Parole (Jac 1.25). Dieu lui-même se plaît à appeler "bienheureux" celui qui refuse de s'associer au monde — tout ce système organisé et structuré par le "prince de ce monde".

    Le verset 1 nous exhorte à éviter le mal, qui consiste ici à s'identifier et s'assimiler progressivement au monde :
    "Ne pas marcher dans le conseil des méchants", donc ne pas se laisser séduire par les offres alléchantes de l'ennemi à travers les raisonnements et les comportements "conseillés" par Satan.
    "Ne pas se tenir dans le chemin des pécheurs", donc ne pas s'engager dans la voie du péché, du mal. Quand on cède à la séduction, premier pas vers la pente glissante, on est entraîné sur le chemin du mal.
    "Ne pas s'asseoir dans la compagnie des moqueurs", car une fois qu'il nous a engagés dans la route du monde, l'ennemi nous paralyse et nous incite à nous arrêter là où sont déjà assis ceux qui se moquent de Dieu.

    Le verset 2 nous invite à faire le choix du bonheur selon Dieu :
    "Prendre son plaisir dans la loi de l'Eternel", ce qui signifie goûter et savourer la Parole de Dieu (1 Pi 2.2). Lire la Bible devient un plaisir, un régal, parce que le Seigneur nous parle pour nous nourrir.
    "Méditer sa loi jour et nuit" prend la dimension d'une occupation quotidienne "bienheureuse" avec l'objectif de nous "instruire, convaincre, corriger et éduquer dans la justice" (2 Tim 3.16-17) pour "réussir".

    Le verset 3 compare celui qui a fait le bon choix à un arbre fruitier solide
    "Planté près des ruisseaux d'eaux", la vie nouvelle reçue en Jésus-Christ et constamment renouvelée en abondance par le Saint-Esprit (Jean 4.12 ; 7.38 ; Rom 12.2 ; Tite 3.6).
    "Qui donne son fruit en son temps", le fruit de l'Esprit avec ses neuf caractéristiques (Gal 5.22). Rien de bruyant dans cette maturation jusqu'au stade de la récolte. Cela prend du temps, toute une vie.
    "Et dont le feuillage ne flétrit point". La foi de celui qui puise sa force constamment dans la Bible devient solide comme cet arbre exposé à toutes les intempéries, mais gardant toute sa vigueur et sa fraîcheur.
    "Et tout ce qu'il fait réussit". Ce n'est pas la réalisation de soi-même selon les critères de notre société moderne, mais la réalisation de l'œuvre de Dieu en nous, un devenir progressif de conformité à l'image de Christ. La réussite finale sera "la riche entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ" (2 Pi 1.11).

    Il n'en est pas de même "du méchant" (v. 3-6), de celui qui vit dans le péché et qui refuse la grâce et les instructions de la Bible. Il est léger aux yeux du Créateur comme la paille que le vent emporte. Il a peut-être pu se réaliser sur la terre, mais il n'a pas fait le bon choix, celui du bonheur éternel. Il ne résistera pas au jour du jugement de Dieu (Apoc 20.11-15).

    Conclusion

    Faisons donc le bon choix. Prenons plaisir à méditer la Parole de Dieu. Restons enracinés dans la Parole incarnée, Christ. Notre vie est-elle un "'arbre fruitier vigoureux" produisant du bon fruit, une "lumière qui brille devant les hommes" (Mat 5.13-16), un "flambeau brillant dans le monde" (Phil 3. 15-18) ? Apportons le "bonheur" en Christ aux hommes. Le secret de notre réussite est en Christ et en sa Parole éternelle.

    http://www.promesses.org/arts/143p25f.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :