• Le Royaume : l’héritage de la puissance et de la gloire

    48906725_p

    Le Royaume :

    l’héritage de la puissance et de la gloire

     

    Par Nancy Missler

    Jusqu’à présent, dans notre article : Royaume, étude de la puissance et de la gloire, nous avons appris que la façon dont nous vivons notre vie actuellement aura des conséquences dramatiques dans le Royaume millénaire à venir. En d’autres termes, ce que nous faisons après avoir été régénéré affecte notre rôle, notre position et notre place dans le futur règne du Christ. Ce royaume à venir n’est pas le ciel, mais un royaume littéral qui sera de retour sur terre pendant mille ans, où Jésus-Christ règnera et gouvernera.

    (Attention à ne pas confondre ce qui se passe pendant le Millénium avec ce qui se passe dans les cieux à la fin des mille ans, parce que ce sont deux mondes différents.)

    Tous les croyants seront « avec » le Christ dans le prochain Millénium, mais seulement les « vainqueurs », seulement ceux qui reconnaissent en permanence leurs choix et choisissent de faire demi-tour et de suivre le Christ (1 Jean 1:9) hériteront de « niveaux de responsabilités » dans ce royaume. Ainsi, non seulement nos récompenses, mais aussi notre place de responsabilité dans le futur royaume seront gagnées ou perdues en vertu de notre foi dans cette vie. Notre vie sur terre est tout simplement le terrain d’entraînement pour la prochaine vie.

    Par conséquent, il y a un besoin urgent dans le Corps du Christ pour une nouvelle reconnaissance de notre propre responsabilité et une compréhension rafraîchie de la raison de notre salut, non seulement pour être conformes à l’image du Christ ici pour servir de témoignage à d’autres, mais aussi pour notre « héritage dans le Christ » dans le futur. Philippiens 3:12 nous dit que nous devons craindre (ou comprendre) la raison pour laquelle nous avons été saisis par le Christ.

    Deux types d’héritage

    Le sujet de notre « héritage futur » dans le Royaume millénaire est l’un des thèmes majeurs de la Bible. Il y a 1518 versets dans l’Ancien Testament, et des centaines dans le Nouveau, qui parlent au sujet de ce « Royaume futur » et de l’importance de notre capacité d’en hériter. Ce qui rend le sujet de cet « héritage » plutôt confus, cependant, est que la Bible emploie le mot hériter ou héritage de plusieurs manières différentes.
    1)             Tout d’abord, la Bible parle d’un « héritage par sa naissance », ou un « héritage par filiation ». (Strong’s # 2816, kleronomeo). C’est un héritage qui nous appartient tout simplement parce que nous sommes fils de Dieu et que nous sommes ses héritiers. Cela signifie que, parce que nous sommes des « nouveau-nés » (« justifiés » et ayant l’Esprit de Dieu dans nos cœurs), nous avons Dieu Lui-même comme notre héritage. Galates 4:6-7 le confirme : « Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba, Père. Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. »

    Cet héritage par filiation est inconditionnel et automatique, comme quelque chose que vous pourriez recevoir dans un testament. Lorsque vous êtes un fils, vous resterez toujours un fils.

    Donc, un héritage par la naissance est un « don gratuit » (aucun travail n’est nécessaire). Ceci nous garantit « la vie éternelle » et est ouvert à absolument tout le monde qui l’acceptera. (Éphésiens 1:11,14)  Encore une fois, c’est un héritage inconditionnel.

    2)             Le second type d’héritage dont nous parle la Bible est appelé un héritage du Seigneur. (Strong’s # 2817, kleronomia) C’est un héritage donné par le Seigneur à cause de la fidélité, l’obéissance et la persévérance. En d’autres termes, c’est un héritage « gagné » et donne droit à des positions, des récompenses, une autorité et des bénédictions dans le Royaume millénaire. Colossiens 3:24 l’appelle « récompense de l’héritage ». Ainsi, ce type d’héritage est conditionnel, car il y a des exigences.

    Voici quelques Écritures de l’Ancien Testament, qui traitent des exigences pour un « héritage du Seigneur ». (Gardez à l’esprit qu’hériter de la terre dans l’Ancien Testament est symbolique d’hériter du royaume dans le Nouveau Testament.) Deutéronome 6:18 nous dit que, « Tu feras [les Israélites] ce qui est droit et ce qui est bien… », alors ils ne vont pas seulement aller dans la terre, mais ils la possèderont aussi. Et Deutéronome 19:9 le confirme : « Pourvu que tu observes et mettes en pratique tous ces commandements que je te prescris aujourd’hui, en sorte que tu aimes l’Éternel, ton Dieu, et que tu marches toujours dans ses voies, tu ajouteras encore trois villes à ces trois-là. » Et enfin, le Deutéronome 11:22-23: « Car si vous observez tous ces commandements que je vous prescris, et si vous les mettez en pratique, pour aimer l’Éternel, votre Dieu, pour marcher dans toutes ses voies et pour vous attacher à lui, l’Éternel chassera devant vous toutes ces nations, et vous vous rendrez maîtres de nations plus grandes et plus puissantes que vous. » (Aussi Exode 15:26).

    Voici quelques Écritures du Nouveau Testament qui parlent de certaines des exigences pour ce second type d’héritage. Matthieu 24:46,47 dit : « Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi. Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens. » 2 Timothée 2:12 dit : « …si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera. » Et Jacques 2:5 dit : « Écoutez, mes frères bien-aimés ; Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? » (Voir aussi Hébreux 10:35).

    « L’héritage du Seigneur », soit dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau, est toujours conditionné par le comportement.

    Tous les chrétiens sont « fils de Dieu » et, par conséquent, possèdent le « don gratuit » de l’héritage par la naissance qu’ils ne peuvent jamais perdre. Mais pas tous les chrétiens recevront un héritage du Seigneur, parce que cette position est gagnée par la fidélité, l’obéissance et la persévérance.

    Tout comme un esclave ne peut pas passer directement du marché des esclaves directement dans le palais royal et le trône, le pardon d’un ancien pécheur ne l’autorise pas à devenir un roi ou un souverain. Beaucoup est exigé pour préparer et établir une telle personne pour ces bénédictions et ce changement total de vie.

    Le Christ pardonne et nous rachète en un instant, il impute sa justice en nous à notre justification, mais il passe le reste de nos vies à nous purifier, à nous renouveler et à nous sanctifier pour des positions dans le royaume à venir.

    Ce deuxième type d’héritage est quelque chose qui vient s’ajouter à « l’héritage par filiation », et il est obtenu par l’obéissance, la fidélité et la persévérance. Il comprend non seulement l’entrée dans le royaume, mais aussi l’héritage de différents niveaux de responsabilité et d’autorité dans le royaume. Cela signifie de prendre possession de quelque chose qui nous est déjà attribué.

    Le Lexique grec Thayer du Nouveau Testament dit « qu’hériter signifie être un partenaire de la vie du Christ ». Ce deuxième type d’héritage est promis à ceux qui sont « sanctifiés par la foi » et à ceux qui sont « vainqueurs ». Colossiens 3:24 appelle ce second type d’héritage « la récompense de l’héritage ». Cela signifie que nous serons, en quelque sorte, propriétaires du royaume millénaire, plutôt que d’y être simplement un résident. (Matthieu 6:20) Là encore, c’est l’espoir de notre salut dans le Christ !

    Tony Evans, dans son livre Quel Moyen de Vivre, déclare : « Il y a des chrétiens qui ont été libérés de l’esclavage spirituel, mais qui ne pourront jamais jouir des pleins droits et privilèges dont ils pourraient avoir hérité dans le royaume à venir. C’est parce que ces avantages profitent aux croyants en fonction de leur fidélité au Christ sur la terre. »

    En d’autres termes, « l’héritage du Seigneur » (co-régner avec Lui) est gagné et « l’héritage par filiation » ne l’est pas.

    Une énorme différence entre entrer et hériter du Royaume

    Une autre façon de dire tout cela est que tous les chrétiens sont les héritiers de Dieu (ils sont assurés de la vie éternelle et d’une place dans le royaume des cieux), mais pas tous les chrétiens « hériteront » de Son royaume – et auront des postes d’autorité dans ce royaume.

    Être un héritier est inconditionnel, mais être un codirigeant avec le Christ est conditionnel à notre obéissance et notre fidélité spirituelles. Nous ne pouvons pas perdre notre vie éternelle, mais nous pouvons perdre une position d’autorité dans Son royaume. C’est la différence fondamentale entre un chrétien qui habitera seulement dans le royaume des cieux et celui qui héritera ou régnera sur ce royaume. Ces derniers participeront effectivement à la gloire à venir du Christ.

    Il y a donc une énorme différence entre simplement entrer dans le royaume et hériter de ce royaume. Ce n’est pas du tout la même chose! Nous entrons dans (Strong’s # 1525, entrer dans) le royaume en raison de notre nouvelle naissance, et parce que nous avons reçu l’Esprit de Dieu. Mais nous héritons de ce royaume (Strong’s # 2816, obtenir, recevoir ou posséder) comme une « récompense » pour un style de vie obéissant et fidèle sur la terre. C’est le prix pour être un « vainqueur » et avoir choisi de vivre la vie du Christ.

    Encore une fois, nous ne le ferons pas parfaitement, mais, au moins, nous reconnaîtrons nos choix, nous nous repentirons de nos péchés, et nous choisirons de suivre le Christ de notre mieux.

    Celui qui reçoit l’Esprit de Dieu à travers Jésus-Christ entre dans le royaume, mais celui qui participe à la vie du Christ et est vainqueur du monde héritera de ce royaume. Ainsi, le Royaume millénaire sera habité par les Chrétiens nouveau-nés, mais il sera gouverné par les chrétiens « vainqueurs » fidèles et obéissants.


    http://www.khouse.org/articles/2007/900

    http://pleinsfeux.com/royaume-heritage-puissance-gloire/

    Traduit par Oscar Blais


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :