• LES CINQ MINISTERES

     

     

     

     LES CINQ MINISTERES

     

                                                           Par A.B

    Et les dons qu’il a faits, ce sont des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et catéchètes (enseignants), afin de mettre les saints en état d’accomplir le ministère pour bâtir le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité de la foi et dans la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’adultes, à la taille du Christ dans sa plénitude.
    Ainsi, nous ne serons plus des enfants ballotés, menés à la dérive à tout vent de doctrine, joués par les hommes et leur astuce à fourvoyer dans l’erreur. Mais confessant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers celui qui est la tête, Christ.
    Et c’est de lui que le corps tout entier, coordonné et bien uni grâce à toute les articulations qui le desservent, selon une activité répartie à la mesure de chacun, réalise sa propre croissance pour se construire lui-même dans l’amour... Ephésiens 4:11-16

    L’APÔTRE


    Selon le terme employé, c’est un envoyé, un chargé de mission. Il est motivé par la prédication du messie ressuscité et de l’établissement de son royaume.
    Ses capacités, qui évidemment lui viennent de Dieu, englobe les 4 autres
    ministères que nous développerons ensuite. En fait, il peut partir d’un champ encore vierge et fondé une communauté, en formé les membres afin qu’ils deviennent autonome.
    L’apôtre quoique autonome ne reste pas isoler, il œuvre activement afin que les autres ministères se manifeste et le supplée ou le remplace.
    Nous pouvons illustrer ce rapport de l’apôtre aux autres ministères avec les 5 doigts de la main. L’apôtre étant le pouce, le doigt fort, qui fait face aux 4 autres pour travailler.
    Une main amputer du pouce pourra continuer à saisir (avec difficulté
    certes) des objets ; mais le contraire, c’est à dire amputer des 4 autres doigts et
    le pouce seul restant, est plus difficile. Hummm ! elle sera toujours utile à faire de
    l’auto-stop.
    C’est pour cela que sans plus tarder nous passerons à une explication des 4 autres ministères suivants afin de mieux comprendre le rôle de l’apôtre.


    LE PROPHÈTE


    Le porte parole de la volonté divine. Des 5 ministères, c’est le seul que nous retrouvons dans l’Ancien Testament et ceci dès la Genèse.
    Le premier que nous découvrons et cité comme tel par Dieu lui-même est : Abraham.
    Nous avons bien sûr tous les écrits de l’Ancien Testament nous décrivant la dure tâche de porte parole divin - Montrant le chemin à suivre où condamnant quand le peuple s’est écarté de celui-ci.
    De grandes figures se détachent de ses prophètes dont nous lisons l’histoire :
    Abraham, Moïse, Élie, Jean le Baptiste.
    1 - ABRAHAM
    Comme nous l’avons écrit précédemment, il fût reconnu par Dieu lui même comme
    prophète dans l’affaire de l’enlèvement de Sarah par Abimelech.
    Pourtant d’Abraham nous n’avons aucune trace d’une prédication de la part de Dieu.
    C’est qu’Abraham est par sa vie même le même message que Dieu a voulu transmettre aux
    nations - Le message de la promesse du Messie à venir, la création d’un peuple qui gardera la promesse et d’on sortira le Messie. L’Exode d’Israël.
    Il est aussi un puissant symbole : Celui du Père qui sacrifie son Fils afin que soit béni les nations.
    2 - MOÏSE
    Plus jamais en Israël ne s’est levé un prophète comme Moïse...” Deutéronome 34:10
    En effet, il n’était pas possible que la fondation effective - tant physique, législative que territoriale du peuple élu, celui de la promesse, le peuple du Messie à venir - Il n’était pas possible que ce la se passe dans l’indifférence mondial.
    Mais Moïse est lui aussi un symbole du Christ Jésus par sa naissance :
    -
    Mt 10:2 / Mc 6:30 / Lu 6:13; 9:10; 11:49; 17:5; 22:14; 24:10 / Ac 1:2,26; 2:37,42,43; 4:33,35,36; 5:2,12,18,29,40,41; 6:6;
    8:1,14,18; 9:27; 11:1; 14:4,5,14; 15:2,4,6,22,23; 16:4 / Rom 1:1,5; 11:13; 16:7 / 1 Co 1:1; 4:9; 9:1,2,5; 12:28,29; 15:7,9
    2 Co 1:1; 11:5,13; 12:11,12 / Ga 1:1,17,19 / Ep 1:1; 2:20; 3:5; 4:11 / Col 1:1 / 1 Th 2:7 / 1 Ti 1:1; 2:7 / 2 Ti 1:1,11 / Tt 1:1
    He 3:1 / 1 Pi 1:1 / 2 Pi 1:1; 3:2 / Jd 17 / Ap 2:2; 18:20 ; 21:14
    Gn 20:7 / Ex 7:1 / Nb 11:14-30; 12:6 / Dt 13:2-6; 18:15-22; 34:10 / Jg 6:8 / 1 Sa 10:5+ / 1 Rs 13:11,13+; 14:1-18; 18-21 / 2 Rs
    5:3; 6:12; 9; 17:13,23 / Es 3:2 / Jer 1:5; 2:26; 5:30,31; 28; 32; 42; 44 / Ez 14:4 / Os 6:5; 12:11 / Am 3:7 / Mi 3:5-11 / Za 1:4-6
    Mal 3:23 / Lam 2:9 / Da 4:90 / 1 Ch 16:22 / 2 Ch 18 / Mat 5:17; 10:41; 11:9,13; 22:40; 23:30-34,37 / Mc 6:4 / Luc 1:76 /
    Jn 1:45; 6:14; 7:40 / Ac 11:27; 15:32 / Ro 3:21 / 1 Co 12:28; 14:32,39 / Ep 3:5 / 1 Th 5:20 / Ja 5:10 / 1 Pi 1:10 / 2 Pi 1:19-21 /
    1 Jn 4:4 / Ap 11:10
    L’autorité en place demande le massacre de tout les nouveaux nés mâle
    - Sa sœur Myriam veille sur lui (Myriam est le nom de la mère de Jésus, il a été transformé comme acte antisémite des autorités religieuses)
    - Un jeûne de 40 jours
    3 - ÉLIE
    A la différence de Moïse, Elie ne fonde pas une nation nouvelle, mais il amène à la repentance un peuple qui s’est égaré dans une idolâtrie totale, poussé par ses dirigeants : Akab et son épouse Jézabel.
    En apparence, il fit peu de miracle, si nous devions le comparer à Élisée son remplacement désigné. Mais la repentance à bien plus de valeur pour Dieu.
    4 - JEAN LE BAPTISTE
    Précurseur du Messie, il accomplira la prophétie de Malachie 3:23-24 : Celle qui prédit le retour d’Elie, “la voix qui crie dans le désert” afin d’appeler la nation d’Israël à la repentance avant la venue du Messie en personne. En effet, c’est par le message de la repentance qu’il s’identifie à Elie. Et cet aspect nous permet d’introduire la prophétie d’Apocalypse 11 sur les 2 témoins des derniers jours.
    APOCALYPSE 11
    En lisant les versets de 1 à 14, nous remarquons aux versets 5 et 6 des
    similitudes des miracles qui ont accompagnés les ministères de Moïse et Elie :
    - Un feux sort de leurs bouches (2 Rois 19-14)
    - Le pouvoir de fermer le ciel, et nulle pluie n’arrose les jours de leur prophétie (1 Rois 17:11)
    - Ils ont le pouvoir de changer les eaux en sangs et de frapper la terre de maint fléaux (Exode 7 à 11)
    Ils semblent que les ministères de Moïse et d’Elie ne soient pas encore terminés sur terre. Mais nous ne savons pas si ils reviendront personnellement accomplir cette prophétie - Car nous savons qu’ils sont tous les deux vivants dans la présence du Seigneur (Matthieu 17:3-4; 2 Rois 2:1-12; Jude 9) et actifs dans l’oeuvre du salut (Zacharie 4:1-14) -
    Ni si ils accompagneront ceux qui seront là comme pour Jésus (Matthieu 17:1-3) ou si c’est juste la mise en oeuvre des ministères de :
    - Conversion d’incroyants à la connaissance de Dieu et fondation du corps de Christ qui est l’Eglise (Fondation du peuple Hébreux par Moïse)
    - Repentance de ceux qui appartiennent déjà à ce corps (Sanctification prôné par Elie)



    L’EVANGÉLISTE
    Le premier évangéliste reconnu dans la Bible est Philippe. Il fût des 7 premiers diacres nommés par l’Eglise (Actes 6:1-6).
    Son ministère commença vraisemblablement à la persécution qui suivit la mort d’Etienne.
    La principale fonction d’un évangéliste est d’amener les gens à la foi, à s’engager pour Christ. Et ceci que ce soit pour les incroyants où les membres de l’Eglise. En effet, si il faut aller chercher de nouvelles âmes perdues dans le monde, celles qui ont déjà fait l’engagement ont souvent besoin de voir ranimer leur flamme.
    Le don sur lequel se base l’Evangéliste est l’exhortation; Il peut aussi manifester le don de prophétie afin d’appuyer sa prédication de révélation. Il fonde ou maintient le feu d’une église, mais il n’est pas totalement équipé pour la croissance spirituelle des membres.

    LE PASTEUR
    A tort ce titre est porté par bien des serviteurs de Dieu. Surtout que ce n’est pas un titre, mais une fonction.
    Celle de consoler les membres du corps, les encourager à persévérer malgré les épreuves rencontrées.
    Le Pasteur est celui qui passe de l’huile sur les plaies ouvertes.
    Trop souvent dès qu’un appel se manifeste sur un jeune, il est orienté vers le pastorat
    Ac 8:5; 21:8 / Ep 4:11 / 2 Ti 4:5 Gn 48:15 / Es 44:28 / Je 3:15; 10:21 / Ez 34 / Jn 10:1-16, 26-29; 21:16+ / Ac 20:28 / 1 Pi 2:25
    qu’aucune critique ne sorte de sa bouche et que cette histoire soit connu de tous.

    L’ENSEIGNANT


    Il a la tâche de rendre limpide les Ecritures. Celles-ci ayant été écrites sur
    plusieurs siècles et par plusieurs auteurs, il est là pour fouiller et ramener à jour
    les trésors anciens et nouveaux.
    Dieu a voulu que les écritures soient un puzzle afin que comme pour les paraboles
    seul ceux vraiment désireux de le connaitre pourraient le déchiffrer.
    Il examine ou établi les doctrines en se basant sur des recherches approfondies.
    Mais plus que tout en se basant sur cette citation de Jésus lui-même :
    ”Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui” Jean 8:55-56
    Sa plus importante mission (et de tous les ministères) est de rendre autonome le
    peuple de Dieu, que chacun apprenne à se nourrir spirituellement et à rechercher pour
    soi la volonté divine.
    Maître - Mt 8:19; 23:8 / Jn 13:13 / 2 Ti 4:2-4 / He 5:12 - Docteur - Mt 23:10 / 1 Ti 1:7; 2:7 -Enseignement - Mal 2:6 / Prov 13:14
    / 2 Ch 17:7+ / Mt 7:28; 16:12 / Mc 4:2 / Jn 6:45; 7:16 / Rom 6:17 / 1 Co 12:28 / Ga 6:6 / 1 Ti 5:17 / Tt 1:9 / He 6:1-2 / 2 Pi 1:15
    - Enseigner - Ex 4:12,15; 35:34 / Es 28:9-13 / Ez 44:23 / Mi 3:11 / Ha 2:19 / Ps 119 / Mat 5:19; 7:29 / Lu 12:12 / Jn 8:28; 14:26
    Rom 2:21 / 1 Co 2:6-7,13 / 1 Ti 2:12; 3:2 / 2 Ti 2:2; 3:16 / Tt 1:11; 2:3 / He 5:12 / Ja 3:1 / 1 Jn 2:27 / Ap 2:20 - Instruction -
    Es 2:3; 5:24; 8:20 / Mi 4:2 / Mal 2:5-7 / Mat 10:5 / Rom 15:4 - Isntruire - Es 29:24; 30:20 / Je 31:33-34 / Prv 9:9 / Dn 1:17
    2 Ch 17:7-9 / Mt 13:52 / Jn 6:45 / 1 Co 10:11; 14:31 / Ga 6:6 - Apprendre - Si 6:33

    Nous aurions théoriquement fini l’étude sur les 5 ministères mais elle serait incomplète si nous négligions de situer le rôle des anciens et des diacres car ils sont nommés aux services des membres pour permettre aux 5 ministères d’exercer leurs app
    els dans les meilleurs conditions.

    L’ANCIEN


    Ex 24:1 / Nb 11:16 / Dt 19:12; 21:3+ / Ac 14:23; 15:1-6 / 1 Ti 3:1-7; 5:17, 19 / Tt 1:5-9 / Ja 5:14 / 1 Pi 5:1-4 / Ap 4:4; 5:8; 7:13;
    Les livres de 1 Samuel à 2 Rois parlent de l’intervention des anciens dans la vie politique et de leur représentation de la pensée du peuple.
    La première référence aux anciens dans la Bible remonte à l’Exode, au Sinaï. Dieu va se révéler à son peuple et demande à Moïse de sélectionné 70 anciens du peuple. Puis face à l’endurcissement du peuple, Moïse se plaint auprès de Dieu de la difficulté de seul s’occuper d’eux. Alors Dieu répartit la tâche sur les 70 anciens en répandant sur eux de cette onction donné à Moïse; Ils deviennent alors une aide dans la direction de l’assemblée.
    Nous verrons alors, en parcourant les livres de l’Ancien Testament quel es anciens participent à
    l’application de la justice, à la politique et deviennent parfois messager des besoins du peuple. Les anciens font partis du paysage de la communauté.
    Dans l’Eglise qui n’est autre que l’assemblée chrétienne, les anciens sont établis lors des voyages`missionnaires de Paul et Barnabas Ac 14:23 (Les 12 Apôtres sont aussi considérés comme des anciens)
    - Que devient alors leur rôle ? Quels sont leurs caractéristiques ? -
    Le livre de 1 Timothée 3:1-7 récèle les conseils de Paul pour la sélection de ceux-ci. Mais que font-ils ?
    Fondés dans les écritures et exerçant le don de présider (j’ai bien écrit le don), ils veillent à la bonne marche de l’ assemblée, ce sont des surveillants, des coordinateurs.
    Contrairement à ce que nous voyons trop souvent dans le monde et malheureusement dans le corps de Christ, présider n’est pas se mettre en avant, avoir toujours la parole et imposer sa volonté mais plutôt mettre tout en œuvre afin que les membres puissent exprimer leurs dons et talents, et ceci pour le bien de tous.
    (lire sur le fonctionnement réel en assemblée : Rom 12:3-8 / 1 Cor 14:26-40)
    Il est à noter que l’un des 5 ministères peut occuper la place d’ancien, mais il doivent éviter le risque de confondre leur appel au rôle d’ancien . Mettre de côté leur ministères est primordiale lorsqu’ils occupent la position d’ancien afin de ne pas étouffer l’oeuvre de l’Esprit dans le corps, où alors il signale à l’assemblée que le Seigneur lui donne un message à transmettre avec leur accord.


    LE DIACRE


    De même que pour les épiscopes (anciens ou évêques), c’est dans 1 Timothée 3:8-13 que Paul donne des indications sur les critères de sélection des diacres. Mais cherchant plutôt à comprendre leur fonction. C’est aux Actes des apôtres, lors de l’ établissement de l’église originelle que la nécessité de nommer des diacres se révéla.(Actes 6:1-6) et ceci afin de faire face à des besoins d’organisation matérielle, le partage des ressources.
    - Le mot diacre même veut dire: assistant, servant, ministre -
    Un peu comme les lévites assistaient les prêtres dans leur fonction, ainsi les diacres assistent les anciens et les 5 ministères.
    Cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être appelés à un ministère, à l’exemple de Philippe l’évangéliste.

    OBJECTIF ET COHÉSION DES MINISTÈRES


    La plupart des communautés adoptent une forme de culte qui ne correspond à celle
    citée en 1 Corinthiens 14:26-33. Ces formes de cultes (ou liturgies) ne permettent pas,
    pour la plupart, l’expression de tous les ministères ou d’en vérifier l’authenticité.
    Ephésiens 4:11-16 exprime clairement que ces 5 ministères ont pour but final la formation spirituelle des croyants, afin que ceux-ci sachent présenter un culte sanctifié au Seigneur Jésus. Nous voyons plutôt des serviteurs qui ne cessent de mettre en avant leur dons et étouffer l’assemblée la rendant dépendante et amorphe.
    Le texte de 1 Corinthiens 14:26-32 nous présente un partage où chacun peut participer.
    C’est là qu’intervient l’Ancien (Evêque, épiscope, surveillant), s’équipant du don de “présider”, il va permettre à chacun de s’exprimer pour l’édification commune et selon le Saint-Esprit (1 Cor 12:1-11) il est assisté en sa tâche par les diacres.
    Et en amont se trouve les 5 ministères qui forme le peuple à rendre un culte personnel et en communauté (Eph 4:12). Ceux-ci travail en harmonie, guidés par le St-Esprit.
    Voici quelques exemples possibles du fonctionnement en commun des ministères pour
    le bien de la communauté :
    * Un pasteur qui visite régulièrement les membres d’église constate un problème récurent chez eux, il fait appel à un enseignant qui prépare un séminaire sur le sujet, il est soutenu en cela par l’évangéliste qui exhorte le peuple à ne point laisser tomber une seule parole par terre et ceci avec le soutien de l’ancien pour l’organisation.
    * Dieu envoie un prophète révéler les errements d’une communauté, contrit les membres sont exhorté par l’évangéliste à renouer alliance avec leur Seigneur et Sauveur, tel un coach reprenant ses joueurs après un relâchement.
    * Une persécution lancé par le voisinage atteint durement une communauté. Le
    pasteur réconforte les membres et l’enseignant démontre que les persécutions font
    parties du plan divin afin de nous mener à la perfection...
    Bien des situations pourraient être décrites dans lesquelles les ministères
    interagissent pour le bien de la communauté. Mais nous ferons plutôt le constat de
    l’individualisme et de la division : Après une campagne d’évangélisation, l’évangéliste
    a peur (parfois avec raison) de confier les convertis à un pasteur et un enseignant pour
    qu’ils soient consolés et fondés dans la parole.
    L’enseignant se transforme en pasteur et ne reçoit plus les manifestations de
    l’esprit; il ne prêche bientôt plus qu’avec son intellect.
    Un prophète recevant de “grandes révélations” et estime qu’il n’a plus besoin
    d’enseignant, pasteur, évangéliste. Il en néglige même de se plonger dans les écritures
    afin d’y confronter sa prophétie.
    D’ailleurs le peuple dans sa peur de l’inconnue recherche la connaissance de l’avenir (plus que la voix de Dieu). il s’attache à une expérience mystique de pseudo communication divine et oublie que si Dieu a permis que des milliers d’hommes et de femmes se soient sacrifiés pour que soit préserver la Bible et sont accès pour tous, cela lui donne la place de première référence.
    Dieu a donné une grande importance à l’étude et à la méditation de celle-ci ; Que le prophète et tous les ministères agissent en accord avec la foi (Romains 12:6) et aussi : “la foi de ce qu l’on entend et ce que l’on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17) - Il ne suffit pas de répéter qu’il faut rester dans la parole.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :