• Priez les uns pour les autres

     

     

     


     

     

     

    PRIEZ LES UNS POUR LES AUTRES. Jacques 5:16

    Comme encouragement a tout coeur d'offrir une prière d'intercession, rappelons qu'une telle prière est la plus douce que Dieu ait jamais entendue, et la prière de Christ est de cette nature. Dans tout l'encens que notre grand souverain sacrificateur met dans l'encensoir d'or, il n'y a rien pour lui-même. Son intercession doit être la plus acceptable de toutes les supplications, et plus notre prière ressemble à celle de Christ, plus elle sera douce; ainsi puisque nos requêtes pour nous-mêmes seront acceptées, nos plaidoyers pour les autres, ayant en eux davantage le fruit de l'Esprit, plus d'amour, plus de foi, plus de bonté fraternelle, seront-ils, à travers les précieux mérites de Jésus, la plus douce oblation que nous avons à offrir à Dieu, la graisse même de notre sacrifice. Souvenons-nous qu'une fois encore, la prière d'intercession est efficace au plus haut point.

    Quelles merveilles elle a forgées ! La Parole de Dieu abonde avec ses merveilleuses actions. Croyant, tu as un puissant instrument entre tes mains, utilise-le bien, utilise-le constamment, utilise-le avec foi et tu seras sûrement un bienfaiteur pour tes frères. Quand tu as l'oreille du Roi, parle-lui de la souffrance des membres de son corps; quand tu as la faveur de t'approcher tout près de son trône, et que le Roi te dit: Demande et je te donnerai ce que tu veux, que tes requêtes soient, non pour toi seulement, mais pour la multitude qui a besoin de son secours.

    Si tu as la grâce, et n'es pas un intercesseur, cette grâce ne doit pas être plus grosse qu'un grain de sénevé. Tu as tout juste assez de grâce pour que ton âme demeure au dessus des sables mouvants, mais tu n'as pas une profonde onde de grâce, ou autrement tu la mettrais au bénéfice des besoins des autres comme un pesant chargement dans une magnifique barque, et tu obtiendrais en retour du Seigneur, pour eux, de riches bénédictions personnelles qu'ils n'auraient pas obtenues autrement.

    O que mes mains oublient leur agilité, que ma langue se taise, froide et tranquille, que ce coeur bondissant oublie de battre, si j'oublie les bases de la miséricorde ! Ch. Spurgeon

    La prière précède la miséricorde. Tournez vous vers l'histoire sacrée et vous découvrirez qu'il est rare qu'une grande grâce n'atteigne ce monde sans avoir été précédée par des supplications. Il en va de même dans votre expérience personnelle. Dieu vous a accordé bien des faveurs non sollicitées, mais il n'en demeure pas moins qu'une prière ardente a toujours été le prélude à une grande miséricorde à votre égard. Quand pour la première fois vous avez trouvé la paix par le Sang de la Croix, vous aviez beaucoup prié, suppliant Dieu d'ôter vos doutes, de vous délivrer de vos détresses. Votre certitude fut le fruit de votre prière. Chaque fois que vous avez connu les transports de joie, reconnaissez qu'ils furent des réponses à vos prières. Quand vous avez connu les grandes délivrances â de douloureux problèmes, que vous avez reçu des aides puissantes au sein de grands dangers, vous avez pu dire: "J'ai cherché le Seigneur, et Il m'a entendu et il m'a délivré de toutes mes frayeurs".

    La prière précède toujours la bénédiction comme si elle en était l'ombre. Quand le soleil des grâces de Dieu se lève pour illuminer vos besoins, il projette loin dans la plaine l'ombre de la prière. Ou, pour utiliser une autre image, lorsque Dieu entasse une colline de bienfaits, il luit derrière elle et projette sur nos esprits l'ombre de la prière. Si nous sommes consacrés à la prière, nous aurons alors l'assurance que nos intercessions sont les ombres de la miséricorde. Si la prière est tellement liée à la bénédiction, c'est pour nous en montrer la valeur. Si nous obtenions les bénédictions sans les avoir demandées, nous les regarderions comme des objets sans valeur. La prière, au contraire, les rend plus précieuses que le diamant. Les choses que nous demandons sont précieuses, mais nous n'en réalisons la valeur qu'après les avoir diligemment cherchées.

    La prière dissipe les nuages noirs;
    La prière nous fait grimper l'échelle de Jacob;
    Elle donne vigueur â la foi et à l'amour;

    Elle apporte toute la bénédiction d'en haut.

    Ch. Spurgeon
     

    2216653247_small_1.jpg

     

    POUR LA PROTECTION DE VOS ENFANTS

    vous pouvez utiliser comme guide la prière suivante, basée sur le Psaume 139:
    Cher Seigneur, tu as cherché et connu (nom de nos bien-aimés).. Tu sais quand ils s'assoient et quand ils se lèvent. Tu comprends tout ce qui leur passe par la tête. Tu sais où ils vont et comment ils y arriveront. Rien n'est caché à tes yeux. Tu sais même ce qu'ils vont dire avant qu'ils n'ouvrent la bouche.
    Seigneur tu places un bouclier invisible derrière eux et devant eux, et c'est avec douceur que tu poses ta main sur leur tête. Ceci est merveilleux et bien au-delà de ma compréhension. Je sais qu'ils ne peuvent aller nulle part sans que tu y sois déjà, et je t'en remercie. Qu'ils aillent au nord, au sud, à l'est ou à l'ouest, tu les y conduis. S'ils sont en danger, tu les saisis et les sauves en tout temps. Même en pleine nuit, à l'heure où je me demande avec le plus d'anxiété où ils sont et ce qu'ils font, tu les vois comme en plein jour. Merci Seigneur de veiller sur eux pour les garder pendant leur sommeil, et pour écarter les dangers invisibles qui risqueraient de les assaillir quand ils sont les plus vulnérables .
    C'est toi qui les a créés Seigneur, et tu sais donc bien mieux que moi ce dont ils ont besoin. Je les remet entre tes mains, car tu es leur créateur et leur Père.
    Sondes-moi Seigneur, et vois ce qui est dans mon cœur. Montre-moi si je suis contrôlé en quelque façon par la peur et l'anxiété. Si c'était le cas, je sais que mes enfants souffriraient de ma conduite. Prends moi par la main, Cher Seigneur, et conduis moi vers ton éternité. Je te prie au Nom de Jésus. Amen

    1Timothée 2:1-8.....lire.... Le devoir de l'Église est avant tout, d'adresser à Dieu des prières pour tous les hommes. Paul désigne ici les différentes prières à faire par divers noms qui répondent à tous les besoins, selon les circonstances. Aux prières ordinaires, aux supplications qui sont des demandes positives et plus insistantes auprès de Dieu, l'apôtre ajoute des intercessions, non seulement pour les frères dans la foi, mais pour tous les hommes. Les croyants doivent être animés de cette sympathie pour tout les maux de leur prochain. Ainsi si l'Église plaide pour tous, elle doit aussi être sensible aux bénédictions que d'autres reçoivent et adresser au nom de tous des actions de grâces. Celui qui peut bénir Dieu de tout le bien qui arrive au prochain, prouve aussi son intérêt pour lui.

    Nous avons à déceler et à soigner les blessures. Pour cela nous avons besoin d'être sensible aux signaux que nous envoient ceux qui nous entourent, ces signaux qui bien souvent ne consistent pas en paroles et sont souvent très discrets, pour cela, apprenons à observer notre prochain et créons une telle liberté parmi nous, que chacun pourra exprimer au moins à une personne ses souffrances.

    Pour être efficace, nous avons besoin de rechercher en tout premier l'amour de Dieu, et, animé par cet amour, à mettre en pratique, en toute sagesse, les dons que Dieu nous accorde.

    Observons bien notre prochain et soucions nous mutuellement du bien-être des autres, partageons la joie de ceux qui sont dans la joie et les larmes de ceux qui pleurent, sympathisons avec tous, et appliquons nous à comprendre leurs problèmes - Nous pourrons bien faire ces choses dans la mesure ou nous oublierons nos propres chagrins, ainsi nous expérimenterons qu'en effet l'amour de Christ nous presse affectivement.

    Rappelons nous que nous avons à prendre chaque jour notre croix à rechercher en tout premier le royaume de Dieu et sa justice.
    La prière nous aidera à sortir de nous même et nous conduira vers ceux qui souffre. Rappelons que dans la grammaire du royaume des cieux, la première personne c'est Dieu, la deuxième c'est toi, la troisième c'est moi !

    Philippiens 4:6-8 «Ne vous mettez en souci pour rien, mais en toute chose exposez vos besoins à Dieu. Adressez lui vos prières et vos requêtes en lui disant aussi votre reconnaissance. Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu'on peut concevoir, gardera votre coeur et votre pensées sous la protection de Dieu»
    Par l'entremise de Jésus, offrons donc en tout temps à Dieu le "sacrifice de louange" qui consiste à célébrer son nom.
    16 N'oubliez pas de pratiquer le bien et de vous entraider réciproquement en faisant part de vos ressources à d'autres, car c'est à de tels "sacrifices" que Dieu prend plaisir. Hébreux 13:15


    La louange jaillit spontanément du coeur des croyants devant les témoignages de la bonté de Dieu, de sa justice, de son amour et sa fidélité sa force, sa sainteté, son secours, son salut, ses hauts faits, lorsqu'on médite sur ses oeuvres et surtout lorsqu'on se rappelle le don ineffable qu'il nous a fait en Christ.


    - Les merveilles de la création nous incitent à la louange... Même les difficultés et les épreuves n'empêchent pas de louer Dieu Job 1.20, 21; 35.10; Actes 16.25 chez ceux qui reconnaissent la justice de Dieu. Esaïe
    - Un jour, tout ce qui est dans le ciel et sur la terre entonnera un chant de louange à la gloire de Dieu et de son Oint Romains 11.33-36; 1Timothée 1.17; Jude 25; Apocalypse 5.9-14; 14.3. Toute la création sera associée à la louange du peuple de Dieu. Psaume 96.11-13; Esaîe 9.2
    Il est important que nous nous exercions dès ici-bas pour notre vocation éternelle. (Lire Ephésiens 5.19; Colossiens 3.16-17; Hebreux 13.15; Jacques 5.13)

    Copie de prayinghands2.jpg
     

    L'adoration, humilié devant Dieu

    Toutes ces choses, ma main les a faites, et toutes ont reçu l'existence, dit l'Eternel. Voici sur qui je porterai mes regards: Sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu, sur celui qui craint ma parole. Esaïe 66:2
    L'adoration signifie aussi exprimer d'une manière appropriée ce que vous ressentez...
    Et qu'est-ce qui sera exprimé? "Un sentiment humiliant mais délicieux de crainte respectueuse mêlée d'admiration et d'étonnement." C'est un délice d'adorer Dieu mais c'est aussi un acte humiliant, et l'homme qui n'a pas été humilié dans la présence de Dieu ne sera jamais un adorateur de Dieu du tout. Il peut être un membre d'église qui observe les règles et respecte la discipline, qui donne la dîme et assiste aux conférences, mais il ne sera jamais un adorateur à moins qu'il soit profondément humilié. "Un sentiment humiliant mais délicieux de crainte respectueuse mêlée d'admiration et d'étonnement." Il y a une dimension de l'immensité de Dieu qui manque à notre époque, on retrouve peu de ce sentiment de crainte respectueuse dans l'église de Christ ces jours-ci.
    «Je plie les genoux devant toi ce matin, Seigneur, avec"un sentiment humiliant mais délicieux de crainte respectueuse mêlée d'admiration et d'étonnement." Utilise-moi aujourd'hui, Seigneur, pour stimuler chez les autres un peu de cette crainte respectueuse qui manque tellement. Amen.» A.W. Tozer

    1

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :