• Tous deux sont fondamentalement opposés

     

     

     

    Source latrompette

      Tous deux sont fondamentalement opposés Quand c'est l'esprit qui contrôle, les désirs de la chair sont tenus en échec. Le verset 24 nous révèle le secret de la domination de l'esprit, rendue possible par la croix. La chair ne doit pas seulement être maintenue sous contrôle, elle doit être crucifiée. C'est une nécessité, même en ce qui concerne les aspects normaux de notre existence, comme la nourriture ou la boisson. Si les enfants de Dieu savaient cela, ils cesseraient de déshonorer le nom du Seigneur. Ils cesseraient de suivre les modes et les caprices du monde, et ne se plaindraient plus de tout ce qui concerne leur corps. Hélas, les enfants de Dieu sont trop indulgents envers leur chair, d'une manière qui fait honte à leur témoignage chrétien. Il est donc essentiel d'avoir la victoire sur la chair, notamment dans le contexte du violent combat spirituel que nous menons contre les puissances des ténèbres. Car si le Chrétien est esclave de la chair, ne serait-ce que dans un seul domaine, il est impuissant en tant qu'enfant de Dieu. "Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs". Cela concerne aussi toutes sortes d'habitudes et de pratiques physiques. Je pense au tabac, à l'alcool et aux drogues. Il est vrai que, même si la chair a été crucifiée en Christ, nous continuons à marcher dans la chair, pour tout ce qui concerne le corps et les choses qui nous sont permises. Mais la chair ne doit pas "marcher" sur nous. Elle ne doit nous dominer dans aucun domaine.

    "2 Corinthiens 10 :3 Car quoique nous marchions dans la chair, nous ne combattons point selon la chair.
    1 Corinthiens 6 :12 Toutes choses me sont permises, mais toutes ne sont pas profitables; toutes choses me sont permises, mais je ne me rendrai esclave d'aucune."

    LA CROIX ET NOTRE VICTOIRE SUR SATAN.

    Enfin, la croix est le lieu de la victoire sur Satan.

    Colossiens 2 :14-15

    le montre clairement :

    "Il a effacé ce qui était contre nous, l'obligation des ordonnances qui s'élevait contre nous; et il l'a entièrement annulée, en l'attachant à la croix;
    2.15 Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu'il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d'elles sur cette croix".

    Ces paroles nous rappellent la déclaration triomphale faite par le Seigneur dans

    Jean 12 :31-33,

    peu avant de monter sur la croix :

    "Maintenant se fait le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.
    12.32 Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi.
    12.33 Or, il disait cela pour marquer de quelle mort il devait mourir.".

    Dans

    Jean 16 :8-11,

    le Seigneur ajoute :

    "Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement:
    16.9 De péché, parce qu'ils ne croient point en moi;
    16.10 De justice, parce que je m'en vais à mon Père, et que vous ne me verrez plus;
    16.11 De jugement, parce que le prince de ce monde est déjà jugé. "

     

    Le Saint-Esprit doit donc nous convaincre du péché de ne pas croire en Dieu. Il doit aussi nous convaincre que Christ est notre Justice en la présence du Père. Mais Il doit enfin nous convaincre que notre ennemi a été vaincu au Calvaire. La Parole de Dieu est parfaitement claire à ce sujet. Dans Jean 12 :31, le Seigneur nous révèle ce qui allait se passer à la croix, et Il le répète avec force dans Jean 16 :11.
    C'est au Calvaire que le diable et toutes les puissances qu'il contrôle ont été dépouillés de leur puissance. Quand nous observons tout ce que Satan fait dans ce monde, ainsi que l'accroissement apparent de sa puissance, seule la conviction, donnée par le Saint-Esprit, de la victoire de Christ au Calvaire peut garder notre cœur en paix, tout en nous permettant de triompher et de persévérer. Bien plus, si vous croyez en la victoire de Christ sur Satan, vous découvrirez toujours mieux à quel point il est essentiel de connaître l'œuvre de la croix, afin de crucifier la vie adamique de la vieille nature. Quand nous sommes unis en esprit au Christ Victorieux, nous sommes transportés bien haut avec Lui. Il nous rend capables de triompher sur notre ennemi, et de prouver que, pour ce qui nous concerne, le prince de ce monde a bien été jeté dehors. Il est déjà vaincu. Selon les propres paroles de Christ, le diable, et toutes ses hordes maléfiques, ont été "livrés publiquement en spectacle", au moment même où le monde croyait que c'était le Seigneur qui avait été vaincu.


    Je n'ai abordé que brièvement ces trois aspects de la croix, pour montrer à quel point la croix est au centre de tous ces aspects. Elle est au centre de la justification par la foi. Elle est au centre de la victoire sur le péché. Elle est au centre de notre vie personnelle et de notre comportement pratique. Elle est aussi au centre de la victoire sur notre ennemi. Les Chrétiens qui connaissent tous ces aspects de la croix se rendent compte qu'ils se tiennent sur un fondement solide, celui de l'œuvre parfaite de Christ. L'enfer ne peut plus les faire trembler ni les vaincre. Quelle que soit la variété de leurs expériences, ils s'appuient sur le solide fondement de Dieu. Ils sont plantés sur le roc de l'œuvre accomplie par Christ au Calvaire, qui leur a acquis non seulement une parfaite expiation pour leurs péchés, mais aussi une parfaite délivrance, par la victoire sur le monde, la chair et le diable. Même si l'œuvre de la croix ne s'est pas encore pleinement traduite dans leur expérience concrète, ils s'appuient sur elle et se l'approprient à chaque instant, notamment au moment d'un besoin précis. Ils ont placé leur foi en ce que Christ a accompli, et non sur la manière dont ils le vivent. Ils savent que la "prédication de la croix est la puissance de Dieu". Ce qui importe, ce n'est pas ce que l'homme pense de la croix, ni même la prédication de la croix elle-même, mais ce que la Parole de Dieu révèle au pécheur en ce qui concerne la croix de Christ. Le message de la croix nous révèle les pensées les plus profondes de Dieu, quant au moyen qu'Il avait prévu pour libérer l'humanité des conséquences de la chute et de l'esclavage du Malin. Car c'est le diable qui a chuté le premier, et qui a voulu entraîner l'homme dans sa chute. L'archange déchu a été vaincu au Calvaire. C'est aussi au Calvaire que le premier Adam a été crucifié.

    La prédication de la croix, d'après le Dr Mabie, a été "conçue par Paul comme la clef permettant de résoudre toutes les énigmes de l'univers, de dévoiler tous les mystères, et de réconcilier toutes choses". C'est à Paul qu'a été confiée la tâche de nous révéler cette clef de tous les mystères, que le monde a toujours besoin de connaître aujourd'hui.


    (A suivre)

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :