• Trouvé fidèle

                
    *
                               Trouvé fidèle

    «Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle.»
    1 Corinthiens 4:2<o:p></o:p>

    L'infidélité s'infiltre partout: infidélité conjugale, infidélité dans l'observation des lois, infidélité dans la vie spirituelle. Eglises infidèles, pasteurs ou conducteurs infidèles, croyants infidèles! Pour citer un auteur contemporain (Marie-Christine de Jong): «La fidélité a perdu son rôle de vertu pour devenir geôlier d'une prison dont on veut de moins en moins»." L'infidélité est un mal sournois qui décime les rangs du peuple de Dieu et dont la gravité échappe souvent aux chrétiens. Pourtant, devant Dieu, l'infidélité à la parole donnée, à la saine doctrine, à l'engagement pris devant le Seigneur, engendre des conséquences aussi désastreuses que l'infidélité d'un conjoint qui aboutit au divorce ou l'infidélité d'un financier que l'on condamne à des années de prison.<o:p></o:p>

    Il y a 3000 ans, le Psalmiste déplorait déjà: «Les fidèles disparaissent d'entre les fils de l'homme» (Psaume 12:2). Son fils Salomon renchérissait: «Beaucoup de gens proclament leur bonté; mais un homme fidèle, qui le trouvera?» (Proverbes 20:6)<o:p></o:p>

    Et pourtant, si l'infidélité prévaut partout, dans la société comme dans l'Eglise, Dieu cherche d'autant plus des croyants fidèles sur lesquels il pourra compter en toute situation. L'année 2001 s'ouvre sur de sombres perspectives: le monde va à la dérive, les événements se précipitent, l'humanité vit dans une angoisse grandissante. Eh bien! c'est sur ce fond sombre que Dieu aimerait inscrire en caractères lumineux le mot "FIDÉLITÉ". Il désire nous trouver fidèles dans les temps actuels.<o:p></o:p>

    Trouvé fidèle... QUAND?<o:p></o:p>

    Paul élevait les Corinthiens au rang de dispensateurs, et encore de dispensateurs fidèles. Or, dans cette même Epître, il énumère les actes d'infidélité des Corinthiens: divisions dans l'Eglise, défaut de maturité, absence de spiritualité, désordre moral. Et tandis que Paul s'entretient de tous ces travers avec ses correspondants (chapitres 1 à 5), il les exhorte en même temps à devenir fidèles. Paradoxe, la véritable fidélité se prouve en présence de l'infidélité, et elle s'affirme alors que l'infidélité va croissant autour de nous. Bien sûr, il est plus difficile d'être et de demeurer fidèles quand d'autres se permettent des actes d'infidélité.<o:p></o:p>

    Quel corps à la résurrection?

    Tente, puis Edifice

    1 Corinthiens 15:37-49

    Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou d'une autre semence; puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel. C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un Esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est naturel; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.

    2 Corinthiens 5:1-5

    Nous savons, en effet, que si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme. Aussi gémissons-nous dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Et celui qui nous a formés pour cela, c'est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l'Esprit.

    Les versets ci-dessus sont les deux seuls passages de toute <st1:personname productid="la Bible" w:st="on">la Bible</st1:personname> qui révèlent explicitement quel corps Dieu donnera aux croyants après leur vie terrestre


     

     

     


    <o:p> </o:p>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :