• Une piste sérieuse parmi d'autres pour savoir qui pourrait être l'Antichrist.


     

     Une piste sérieuse parmi d'autres pour savoir qui pourrait être l'Antichrist.

    Fin des temps - Enlèvement

     

    Article de Henri Viaud-Murat

     

    Envoyer à un ami


    Résumé d'un article de www.angelfire.com/darkside/net1/1.html

    L'Antichrist doit bientôt se manifester. Il risque de venir de là où on l'attend le moins ! Source http://www.angelfire.com/darkside/net1/1.html

    Nous devons toujours rester très prudents quand il s'agit de savoir qui pourrait être l'Antichrist. C'est le Saint-Esprit qui doit nous convaincre, et qui convaincra l'Eglise au dernier moment. Toutefois, nous vous présentons une piste sérieuse. Prenez le temps d'étudier les arguments de l'auteur.

    Nombreux aujourd'hui sont ceux qui sont initiés à des connaissances occultes, sans jamais savoir par qui, ou pourquoi de tels secrets sont révélés aux masses à une époque comme la nôtre. D'antiques sociétés secrètes semblent venir au grand jour, pour des raisons inconnues à ceux qui ne se posent jamais la question. Le Prieuré de Sion, les Templiers, Tamar, et d'autres factions bien enracinées dans les milieux dirigeants de l'Amérique, de la Grande-Bretagne et de l'Europe, recèlent des secrets dont l'origine plonge profondément dans des concepts occultes antiques. Ce sont ces mêmes concepts qui sont en train d'être subtilement diffusés dans notre société, par toutes sortes de moyens. Tout cela prépare un certain événement, qui verra aussi l'accomplissement des prophéties bibliques… Le temps approche à grands pas, où le mystère de l'iniquité sera révélé.

    De l'Antiquité à l'Antichrist : Le mystère de l'iniquité révélé.

    Deux familles royales de Grande-Bretagne ont toujours prétendu descendre de la Tribu de Juda, d'où sont issus le Roi David, et Jésus-Christ. Ce sont, d'une part, l'actuelle Maison des Windsor (à laquelle appartiennent la Reine Elizabeth, le Prince Charles, et son fils le Prince William, entre autres), et, d'autre part, la Maison Ecossaise des Stuart, dont faisait partie la Princesse Diana.

    Ces deux familles, Windsor et Stuart, sont très connues dans les sociétés occultes, comme étant rattachées à la descendance royale messianique du Roi David. (NDE : Il va de soi que cette prétention est fausse et ne repose sur aucune base historique. Mais cela sert les intérêts de Satan). Ces sociétés occultes affirment que c'est de cette descendance royale messianique que doit venir leur propre "Messie" futur.

    Les historiens ne sont pas tous d'accord pour reconnaître à la Maison des Windsor le droit légitime d'hériter du trône d'Angleterre, ce qui fragilise donc leur prétention à descendre du Trône de David. Tandis que la plupart d'entre eux sont d'accord sur le fait que la Maison des Stuart possède des droits incontestables sur le Trône d'Angleterre, par conséquent sur le Trône de David. Cette Maison des Stuart peut donc prétendre aussi à régner un jour sur Israël.

    Considérant cela, il était donc de la plus haute importance, pour la Maison des Windsor, de rechercher une "Vierge" de pure lignée Mérovingienne, dans la Maison des Stuart, pour la marier à l'héritier du trône d'Angleterre, le Prince Charles. De cette manière, l'antique puissance occulte de la Maison royale d'Angleterre serait légitimée.

    En outre, le fruit de cette union, notamment le premier-né éventuel, bénéficierait de la "sainte ascendance de Christ et de David," et unifierait en sa personne les deux Maisons royales. C'est pour cette raison que le clan des Windsor a cherché activement cette "Vierge Mérovingienne," et l'a trouvée en la personne de la jeune Diana Spencer, héritière des Stuart d'Ecosse.

    Il faut savoir que les Rois Mérovingiens, ancêtres des Stuart et de la plupart des familles royales d'Europe, prétendaient aussi descendre directement de Jésus-Christ, selon la légende occulte blasphématoire d'après laquelle Jésus-Christ aurait eu des enfants de Marie-Madeleine. L’un de ces enfants serait l’ancêtre direct des Mérovingiens. C'est cette même légende qui a été exploitée dans le récent best-seller, le "Da Vinci Code." Nous pensons d'ailleurs que ce livre prépare l'opinion publique à la manifestation prochaine de l'Antichrist.

    Toutefois, nous devons bien comprendre que le plan de ce mariage arrangé remonte à une époque bien plus lointaine que notre époque moderne. On peut affirmer qu'il remonte en fait à Caïn et à Babylone. En effet, depuis plus de 6.000 ans, des puissances occultes œuvrent à préparer la venue de leur propre "Messie," celui qui dominera sur le monde avant le retour du Seigneur Jésus. Ce sont ces mêmes puissances occultes qui inspirent toutes les Ecoles Secrètes de l'Histoire, y compris les Illuminati, ainsi que toutes les sociétés secrètes européennes et, bien avant elles, le système druidique Celte, ou l'Ordre fameux des Templiers. Tous ces ordres et sociétés occultes n'ont en fait qu'un seul objectif : réunir les conditions de l'apparition, en son temps fixé, de leur Messie.

    Il est donc bien connu actuellement que les Windsor n'ont pas recherché une "Vierge Mérovingienne" pour faire un mariage d'amour, comme beaucoup l'ont cru à tort, y compris, au début, la jeune Diana elle-même. Leur objectif était de rechercher, par cette union, la naissance possible d'un "premier-né" qui pourrait être l'héritier "légitime" du Trône de David.

    C'est la raison pour laquelle un grand nombre de sociétés secrètes et de groupes occultes, en Grande-Bretagne et dans le monde, sont actuellement très excités à l'idée de posséder probablement, en la personne du Prince William, le fils aîné de Diana Spencer et de Charles Windsor, le "Roi de Paix" qui fera entrer le monde dans le "Millénium" occulte.

    La Bible nous avertit qu'un Roi terrestre s'élèvera à la fin des temps pour régner "à la place de Christ." Son nom est l'Antichrist. Ce roi doit donc posséder toutes les "lettres de créance" (NDE : Même si elles sont fausses !), en particulier généalogiques, lui permettant de se présenter, au monde et à Israël, comme le "Messie" promis.

    Paul a écrit à Timothée :

    "Je te rappelle l'exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t'engageai à rester à Ephèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l'œuvre de Dieu dans la foi." (1 Timothée 1 : 3-4).

    "Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables" (2 Timothée 4 : 3-4).

    La "Lignée du Saint Graal", selon Sir Laurence Gardner.

    Sir Laurence Gardner est le biographe officiel de nombreuses familles royales européennes. A partir d'archives officielles et d'archives secrètes, il affirme avoir reconstitué la généalogie historique des "Rois du Graal," à partir d'Adam, en passant par David, Jésus-Christ, les Rois Mérovingiens, le Roi Arthur d'Angleterre, et jusqu'aux Maisons royales européennes. Il aboutit ainsi à la Maison Mérovingienne des Stuart d'Ecosse, véritable héritière, selon lui, du trône d'Angleterre, et de laquelle est issue Diana Spencer. (NDE : Le "Saint Graal" serait la coupe sacrée dans laquelle Jésus aurait versé le vin, lors du dernier repas avec Ses disciples. Le Roi Arthur et ses "Chevaliers de la Table Ronde" avaient consacré leur vie à la quête de ce Saint Graal, censé donner la paix au monde).

    Il est clair, dans la pensée Juive, que s'il est "prouvé" qu'une Maison Royale descend du Roi David, elle peut prétendre à voir sortir d'elle le "Messie" tant attendu.

    Sir Laurence Gardner tente manifestement de faire passer le message subliminal suivant : "Diana nous a laissé son fils premier-né, un enfant en qui coule pleinement le "sang royal de la lignée messianique."

    Son livre laisse aussi paraître les agissements secrets de certaines factions occultes, au sein du gouvernement Britannique et des services secrets de Sa Majesté, dont le but est de créer un nouvel Empire Britannique, qui pourrait "unir le monde dans la paix," tout en mettant en avant une sorte de "Superman Aryen."

    Sir Laurence Gardiner ne nous dit pas clairement qui pourrait être ce futur dominateur mondial. Toutefois, les puissances occultes préparent activement la venue d'un jeune Prince charismatique, qui pourrait même incarner le "retour" du légendaire Roi Arthur.

    Selon la légende, le Roi Celte Arthur, vaincu par les Anglo-Saxons au VIe siècle, ne serait pas mort, et devrait revenir prendre la tête de son peuple pour le conduire à la victoire, en des temps très fâcheux.

    L'Antichrist qui vient.

    Le prochain dictateur mondial, connu sous le nom d'Antichrist, possède au moins 33 titres dans l'Ancien Testament, et 13 dans le Nouveau Testament. Toutefois, deux de ses titres, qui apparaissent quatre fois entre Esaïe et l'Apocalypse, sont très curieux. L'Antichrist est appelé "Roi" dans Apocalypse 17 : 11 ("Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition"), et aussi "Prince" dans Daniel 9 : 26 : ("Le peuple d'un chef (littéralement : "Prince") qui viendra détruira la ville et le sanctuaire").

    Daniel faisait sans doute référence, en premier lieu, au "Prince" Titus, qui détruisit Jérusalem et le Temple en l'an 70. Mais il faisait aussi référence à un autre futur "Prince-Roi,", qui répètera le même acte destructeur à la fin des temps. En effet, Jésus-Christ, dans Matthieu 24 : 3-33, associe "l'abomination de la désolation" au faux Messie de la fin des temps.

    Ce futur Prince-Roi sera certainement un Européen. Je crois qu'il proviendra de l'un des pays qui formaient l'antique Empire Romain, dont la Grande-Bretagne faisait partie. D'ailleurs, la ville de Londinium fut fondée par les Romains à l'époque de la crucifixion de Christ. Elle s'appelle aujourd'hui Londres.

    L'Ecriture nous dit aussi que ce Prince, qui deviendra Roi plus tard, possède aussi d'autres titres, comme "le huitième Roi, la onzième corne, le fils de la perdition, l'impie, l'homme de péché, le Roi de Babylone, l'Assyrien, Pharaon, etc…" C'est lui qui unira le monde après une période de troubles et de guerres, et qui règnera pendant sept ans sur la terre, avant le retour de Jésus-Christ.

    Le but de toutes les sociétés secrètes est de mettre en place un Roi unique sur le monde. Nous sommes parvenus à cette époque. Pour les occultistes, ce Roi sera un personnage semblable au Roi Arthur, qui doit revenir à une époque de grands cataclysmes pour instaurer un Nouvel Ordre Mondial. La plupart des habitants de la terre suivront ce dirigeant très charismatique, considéré comme le seul à pouvoir imposer la voix de la raison dans un monde rendu fou de terreur.

    Le temps de la pleine manifestation de ce Roi n'est pas encore venu. Il semble pourtant que, dans la ville de Londres, un certain jeune Prince et futur Roi ait déjà retenu l'attention de tous ceux qui sont influencés par les puissances occultes.

    Caractéristiques bibliques de l'Antichrist.

    L'Antichrist doit recevoir une blessure mortelle à la tête, mais doit en guérir.

    "Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort ; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête" (Apoc. 13 : 3).

    Le 3 juin 1991, le jeune Prince William, âgé alors de neuf ans, reçut sur la tête un coup accidentel de club de golf, qui lui fut presque fatal. Il fut conduit d'urgence à l'hôpital, où l'on diagnostiqua une fracture du crâne. Il fut tout près de la mort, mais il guérit.

    Il est aussi connu que le Roi Arthur fut mortellement blessé à la tête au cours de la bataille de Camlann, vers l'an 550.

    L'Antichrist doit être secondé par le Faux Prophète.

    Tout comme Arthur, l'Antichrist doit avoir à ses côtés un prophète qui l'aidera dans son œuvre. Pour Arthur, ce fut Merlin l'Enchanteur. Pour l'Antichrist ce sera le Faux Prophète. Satan veut ainsi imiter le rôle que joua Jean-Baptiste auprès de Jésus-Christ.

    L'Antichrist doit s'élever de la mer.

    "Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité… Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?" (Apoc. 13 : 1-2, 4).

    Le mot traduit par "mer" est aussi employé dans l'Ancien Testament pour désigner les pays étrangers à Israël (voir Esaïe 17 : 12 : "Oh ! quelle rumeur de peuples nombreux ! Ils mugissent comme mugit la mer"). Plus directement, il peut s'agir d'une allusion à un pays entouré de tous côtés par la mer, c'est-à-dire d'une île, comme la Grande-Bretagne. Dans Apoc. 17 : 8, il est aussi écrit que "la bête doit monter de l'abîme." L'esprit qui animera l'Antichrist montera de l'abîme pour posséder celui qui est appelé "le fils de la perdition."

    L'Antichrist doit être un Roi.

    "Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition" (Apoc. 17 : 11).

    "Et les plus sages parmi eux donneront instruction à la multitude. Il en est qui succomberont pour un temps à l'épée et à la flamme, à la captivité et au pillage. Dans le temps où ils succomberont, ils seront un peu secourus, et plusieurs se joindront à eux par hypocrisie. Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu'ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu'au temps de la fin, car elle n'arrivera qu'au temps marqué. Le roi fera ce qu'il voudra ; il s'élèvera, il se glorifiera au-dessus de tous les dieux, et il dira des choses incroyables contre le Dieu des dieux; il prospérera jusqu'à ce que la colère soit consommée, car ce qui est arrêté s'accomplira" (Daniel 11 : 33-36).

    Je crois que l'Antichrist sera effectivement un roi. Il faut prendre le texte biblique à la lettre.

    L'Antichrist aura fière contenance et une grande puissance. Mais cette puissance ne sera pas la sienne. Il possèdera une puissance surnaturelle, et détruira les saints de Dieu. Il fera aussi prospérer toutes les sciences occultes, et se glorifiera lui-même. Il s'opposera au Prince des princes, Jésus, mais finira par être brisé.

    L'Antichrist se manifestera à une époque de séduction extrême.

    "Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement. L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés" (2 Thes. 2 : 3-12).

    Quelle est donc cette puissance d'égarement qui va séduire presque le monde entier ? Les OVNIs, les faux Messies, l'Atlantide, la magie et l'occultisme, les fausses doctrines de la création ? Tout cela, et bien d'autres choses encore, fait partie de cette grande séduction. Mais ma tâche est de vous éclairer tout particulièrement sur l'Antichrist, en dévoilant les mensonges qui lui sont associés, parce que le cœur des Juifs et des habitants du monde est en train d'être dangereusement séduit.

    Vous savez déjà comment ce mensonge blasphématoire de la "sainte lignée" de Jésus-Christ et de Marie-Madeleine est en train de séduire beaucoup de "Chrétiens." Mais ce mensonge n'est pas dangereux pour les Juifs, car ils n'ont pas, dans leur ensemble, accepté Jésus-Christ comme leur Messie. En revanche, le mensonge de la "lignée du Roi David" est bien plus dangereux pour eux, tout comme le mensonge de l'Anglo-Israélisme, ou des "tribus perdues d'Israël." Ce mensonge prétend que les peuples de la Grande-Bretagne, et certains peuples du Nord de l'Europe, sont les descendants des tribus perdues d'Israël.

    Les Juifs croient que leur futur Messie doit provenir de la "semence de David." Ils peuvent donc être aisément séduits par ces mensonges. N'ayant pas reconnu en Jésus-Christ leur Messie, alors que le Seigneur a pleinement accompli en Sa personne toutes les prophéties messianiques, les Juifs s'apprêtent à reconnaître l'Antichrist comme leur Messie.

    La prétention des Maisons des Windsor et des Stuart à descendre directement du Roi David les qualifiera, aux yeux des Juifs trompés, à leur présenter l'un de leurs Princes comme leur Messie. Or, il se trouve que le Prince William peut se réclamer à la fois de ces deux lignées, par son père et par sa mère.

    Le retour du "Prophète Elie" doit conduire Israël à l'Antichrist.

    Le mensonge de l'Anglo-Israélisme est directement destiné à séduire Israël. Il représente l'une des plus gigantesques fraudes perpétrées contre Israël, et même contre toute l'humanité. Cela signifie que le Faux Prophète n'aura pas trop de mal à convaincre Israël que l'Antichrist est leur Messie.

    Apocalypse 13 décrit deux bêtes, l'une qui vient de la mer, l'Antichrist, et l'autre qui vient de la terre, le Faux prophète. Comparez à présent 2 Rois 1 : 10 (Elie fait descendre le feu du ciel au Mont Carmel) avec Apoc. 13 : 13 (le Faux Prophète a le pouvoir de faire descendre le feu du ciel).

    Il faut savoir que, depuis des millénaires, les Juifs attendent qu'Elie revienne, dans les derniers jours, pour leur révéler l'identité du Messie. Ainsi s'accompliront pour eux la toute dernière prophétie de leur Bible, à la fin du Livre de Malachie. Pour bien comprendre cela, relisez les deux passages suivants :

    "Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean ; et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Elie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende" (Matthieu 11 : 13-15).

    "Il répondit : Il est vrai qu'Elie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu'Elie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu, et qu'ils l'ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l'homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean-Baptiste" (Matthieu 17 : 11-13).

    Malachie 4 : 5-6 a donc déjà été accompli en la personne de Jean-Baptiste, mais les Juifs ne l'ont pas reconnu, ni Celui que Jean-Baptiste leur avait présenté comme le Messie.

    Ainsi, ce qu'attend aujourd'hui Israël, c'est Satan qui le leur présentera. Il donnera aux Juifs exactement ce qu'ils attendent le plus, afin de plus facilement les détruire. Un personnage démoniaque se présentera à Israël, se prétendant Elie, et parviendra à leur faire croire le mensonge de l'Anglo-Israélisme et de la filiation Davidique des Maisons des Windsor et des Stuart.

    Les puissants miracles qu'accompliront le Faux Prophète et l'Antichrist frapperont profondément la nation Juive. Les Juifs, qui attendent avec ferveur la reconstruction de leur Temple et la manifestation de leur Messie, recevront les deux, mais pas comme ils l'attendaient !

    En outre, le Faux Prophète affirmera que l'Antichrist est celui qui accomplira les prophéties de l'Ancien Testament, comme 1 Rois 11 : 33-39, Ezéchiel 44 : 1-3, Jérémie 17 : 25 ou Esaïe 60 : 1-11. C'est la tâche du Faux Prophète d'achever l'éducation occulte du monde entier, et de le conduire vers Satan et son faux Messie, l'Antichrist. Nous savons que l'esprit de ce Faux Prophète est déjà à l'œuvre dans le monde.

    Considérez aussi attentivement ces paroles de Jérémie : "Ils serviront l'Eternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai" (Jérémie 30 : 9). Elles ont été écrites au moins deux siècles après la mort de David. Jérémie fait donc référence au Messie, qui est aussi appelé le "Fils de David." Comme les Juifs n'ont pas accepté le vrai Messie, Jésus, ils sont toujours dans l'attente du "Fils de David," et du Prophète qui doit Lui ouvrir le chemin, pour instaurer un nouveau Royaume d'Israël sur la terre. Le Faux Prophète et l'Antichrist n'auront aucun mal à s'engouffrer dans la porte que les Juifs ont laissée grande ouverte ! Satan leur fournira son faux Elie et son faux Messie, attirant ainsi Israël dans le piège.

    Il faut aussi comprendre que les Juifs ont défini toute une série de conditions auxquelles devra satisfaire leur Messie. Mais ces conditions ont changé au cours des siècles. Peu à peu, les rabbins commencent à accepter le mensonge de l'Anglo-Israélisme et des "tribus perdus d'Israël."

    Je crois que le peuple d'Israël, aujourd'hui largement non-religieux, à part une petite minorité d'Orthodoxes, deviendra brusquement à nouveau une nation religieuse. Je crois que, lorsque les prophéties d'Ezéchiel 38 et 39 se réaliseront, et que la Russie et ses alliés seront surnaturellement détruits par le Seigneur dans les montagnes d'Israël, le peuple Juif, au sortir de ce conflit, se tournera vers Dieu, mais aussi vers celui qui leur apparaîtra comme le Messie, et qui leur permettra de rebâtir leur Temple. L'Antichrist aura un langage de paix qui séduira profondément ce peuple Juif tellement avide de paix.


    La description de la "Bête" de Daniel ressemble à celle de l'Apocalypse.

    "Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité" (Apoc. 13 : 1-2).

    "Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté ; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair… Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois" (Daniel 7 : 5, 24).

    L'ange Gabriel explique à Daniel que cet "ours" soumettra trois royaumes (trois côtes). Je pense que l'ours, l'Antichrist, sortira d'Angleterre, et soumettra l'Ecosse, l'Irlande et la Pays de Galles, pour former une seule nation Anglo-Celte, sous l'autorité d'un seul Roi.

    Plus loin, Gabriel explique à Daniel que la "petite corne," (l'Antichrist), est aussi symbolisée par l'ours. En d'autres termes, l'Antichrist est la "petite corne," mais il est aussi l'ours. A ce sujet, il est intéressant de savoir que le mot Celte ancien pour désigner l'ours est Arth-Ur. Le prénom "Arthur" signifie donc littéralement "ours."

    La Bête de l'Apocalypse rassemble des traits du léopard, de l'ours et du lion. Le lion représente le symbole du pays d'où viendra l'Antichrist. Le Lion est aussi le symbole héraldique de l'Angleterre. Le second prénom du Prince William est Arthur, "l'ours." Le léopard représente la jeunesse, comme celle d'Alexandre le Grand, autre type d'Antichrist. Alexandre était aussi symbolisé par un léopard.

    Il est intéressant de savoir que le grand-père du Prince William, Philippe d'Edimbourg, le mari de la Reine Elizabeth, est d'origine grecque. Son second prénom est Alexandre.

    Quand l'Antichrist prendra le pouvoir, il deviendra très vite le dominateur du monde, de même qu'Alexandre le Grand est devenu très vite, avant l'âge de 25 ans, le conquérant d'un immense empire.

    Ainsi, tous ces symboles de l'Antichrist, qui a les attributs d'un lion, d'un ours et d'un léopard, ne sont pas placés par hasard dans la Parole de Dieu. Je crois qu'ils nous donnent certains codes pour découvrir le nom de l'Antichrist.

    Voici les prénoms et le nom de famille du Prince William :

    William : Le conquérant (la bouche) (Guillaume en français, comme l'ancien Roi d'Angleterre Guillaume le Conquérant) = Le lion (Roi d'Angleterre), chef charismatique dont la bouche prononce de grandes choses.

    Arthur : Le Roi Arthur (Celte - Rome) = L'ours (les pieds), symbole de force et de puissance.

    Philip : Alexandre Philippe le Grand (Grèce) = Le léopard, (le corps), la jeunesse conquérante.

    WINSOR WALES (Pays de Galles, Prince de Galles) : L'Aryen (Caïn) = le Dragon Rouge (symbole du Pays de Galles), (l'esprit), puissance Anglo-Celte.

    Les prophéties de Daniel sur les 4 empires et l'Antichrist.

    "Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois" (Daniel 7 : 24).

    "De l'une d'elles sortit une petite corne, qui s'agrandit beaucoup vers le midi, vers l'orient, et vers le plus beau des pays" (Daniel 8 : 9).

    "Un homme méprisé prendra sa place, sans être revêtu de la dignité royale; il paraîtra au milieu de la paix, et s'emparera du royaume par l'intrigue" (Daniel 11 : 21).

    "Il retournera dans son pays avec de grandes richesses ; il sera dans son cœur hostile à l'alliance sainte, il agira contre elle, puis retournera dans son pays" (Daniel 11 : 28).

    Le Seigneur a révélé à Daniel ce qu'il adviendrait dans la suite des temps. Il lui annonce la venue de quatre grands empires : l'Empire Babylonien, l'Empire Médo-Perse, l'Empire Grec, l'Empire Romain, celui qui devait détruire Jérusalem et la nation Juive. Cet Empire Romain, qui doit revivre à la fin des temps, préfigurait le Nouvel Ordre Mondial de l'Antichrist.

    L'Antichrist est représenté par une "petite corne unique," s'élevant au milieu des autres Rois de l'Histoire (Daniel 7 : 8).

    Nous assistons depuis quelques décennies au renouveau de l'Empire Romain, sous la forme de l'Union Européenne, d'où sortira l'Antichrist. Cette Europe nouvelle est appelée à supplanter la puissance de l'Amérique, dont le déclin a déjà commencé.

    Aujourd'hui, l'Union Européenne regroupe à nouveau les nations qui constituaient l'Empire Romain, pour former le dernier empire mondial d'où doit émerger l'Antichrist. L'Angleterre et la Pays de Galles faisaient aussi partie de l'Empire Romain.

    L'adoption récente de l'Euro est une étape de plus vers l'achèvement de l'union politique européenne.

    La "petite corne" s'agrandit beaucoup vers "le plus beau des pays."

    Daniel 7 : 24 indique que l'Antichrist, pour rejoindre "le plus beau des pays", doit se diriger "vers le midi" (vers le sud), et "vers l'orient" (vers l'est). Cela signifie que son pays est situé au nord-ouest d'Israël. Si vous considérez une carte, vous verrez que le pays situé le plus au nord-ouest d'Israël, dans l'ancien Empire Romain, est bien l'Angleterre. La réputation et la gloire de la "petite corne," (l'Antichrist) atteindront rapidement Israël, toujours dans l'attente de son Messie-Roi.

    A ce sujet, le rôle de la Kabbale sera essentiel dans la reconnaissance de l'Antichrist. La Kabbale est une forme de mysticisme occulte Juif, qui est de plus en plus populaire auprès des jeunes. La star Madonna est une adepte de la Kabbale.

    Par ses flatteries et ses belles paroles de paix et de prospérité, l'Antichrist séduira non seulement Israël, mais le monde entier. On mettra en avant toutes ses qualifications, sa (fausse) ascendance Davidique, son "onction divine," sa destinée Mérovingienne, et bien d'autres prophéties. Tout cela finira par briser les réticences du peuple Juif.

    Jusqu'à présent, je me suis efforcé de démontrer que l'Antichrist doit être un Prince et un Roi, venir de l'Europe, et plus particulièrement de l'Angleterre. C'est lui qui doit être la "Bête" ou encore "Arthur." Il doit être de descendance Mérovingienne. Selon la légende du Roi Arthur, celui-ci doit revenir un 21 juin, soit le jour du solstice d'été. Or le Prince William est né le 21 juin 1982.


    Les implications astrologiques de la date de naissance du Prince William.

    Les occultistes attachent une grande importance aux signes astrologiques. Or le Prince William, né le 21 juin 1982, est né juste après une éclipse solaire, le jour du solstice d'été. Astrologiquement, cela signifie que le Soleil, la Lune et le point nodal du nord étaient alignés. Sans entrer dans les détails, cette date révèle de très nombreux "signes astrologiques" particuliers, qui sont très parlants pour les occultistes.

    Le 21 juin, jour du solstice d'été, est aussi une date particulièrement sacrée pour tous les occultistes, satanistes, sorciers et shamans du monde entier. Il s'agit de la "fête de la renaissance du soleil," toujours célébrée, notamment à Stonehenge, en Angleterre.

    La nuit du 21 juin 1982 fut aussi celle de la nouvelle lune, ou de la "lune noire." Pour les occultistes, tout cela annonçait la naissance d'un grand roi.

    Satan s'efforce toujours d'imiter la Parole de Dieu ! De même que Christ est né de Marie, qui fut faite "Reine du Ciel" par le Catholicisme Romain, le Prince William est né de la Princesse Diana. Or Diane était une grande déesse païenne, la "Reine du Ciel" des Ephésiens. En outre, le Prince William est aussi né à l'Hôpital Catholique Sainte-Marie à Londres !

    Par ailleurs, le Prince William est fils du Prince Charles. Or la signification littérale de "Charles" est "homme." William pourrait donc être surnommé le "fils de l'homme."

    Certains ont fait aussi remarquer que, si le Prince William devient roi, il sera le Roi William V. Si l'on écrit William en remplaçant les deux "l" par deux "1", on obtient ceci :

    W I L L I A M V = W I I I I A M V

    Or W = V V D'où la combinaison suivante :

    V V I I I I AM V On peut en tirer, en modifiant l'ordre des lettres :

    I AM VI VI VI : En anglais : JE SUIS VI VI VI = JE SUIS 6 6 6. Simple coïncidence ?

    Plus sérieusement, il faut toutefois ajouter que le 6 mars 1996, la CNN a révélé que le Prince William, futur Roi d'Angleterre, avait été l'un des premiers êtres humains à recevoir, à l'âge de douze ans, une micropuce qui lui fut implantée juste sous la peau de la main droite. A l'époque, la famille royale avait indiqué que cette opération lui avait été faite pour prévenir un kidnapping éventuel. Le prince, pouvant être localisé par satellite, est en permanence surveillé par les services secrets Britanniques, grâce à cette puce implantée.

    "C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six" (Apoc. 13 : 18).


    Symbolisme du Dragon Rouge pour les Windsor Anglais et le Pays de Galles.

    "Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d'incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints" (Daniel 8 : 24).

    "La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité" (Apoc. 13 : 2).

    "Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?" (Apoc. 13 : 4).

    "Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes… Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui" (Apoc. 12 : 3, 9).

    Le terme "dragon rouge" n'est employé que dans l'Apocalypse, pour désigner Satan. Toutefois, si ce terme est rare dans la Bible, il n'est pas inconnu des Anglais ni des Gallois ! En effet, le "dragon rouge" était l'insigne du Roi Arthur. En outre, le "dragon rouge" est l'insigne officiel de la famille royale anglaise, et aussi le symbole national du Pays de Galles. Le dragon rouge est donc aussi le symbole du Prince de Galles actuel, le Prince Charles. Le dragon rouge est représenté sur le blason du Prince de Galles. Le Prince Charles fut officiellement institué "Prince de Galles" en 1969, au château de Caemarfon, dans le Pays de Galles. Curieusement, ce château est considéré comme maudit.

    Au cours de cette cérémonie, le dragon rouge était abondamment représenté, sur les bannières, les tableaux, et même à l'arrière du trône où le Prince Charles a prêté serment. S'adressant à lui, la reine Elizabeth II a solennellement déclaré à son fils : "C'est ce Dragon qui te donne ta puissance, ton trône, et ton autorité." Le Prince Charles a alors répondu : "Je suis à présent ton "Homme-Lige" (ce qui signifie "Seigneur," à l'image de Christ), et je suis digne de recevoir ton adoration sur cette terre."

    Ce qui a été fait pour le père sera aussi fait pour le fils, car il s'agit de la tradition monarchique anglaise. La route de l'Antichrist est tracée !

    L'Antichrist mettra en œuvre une politique de paix mondiale et sera accepté par Israël comme le Messie.

    "Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d'incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints. A cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l'arrogance dans le cœur, il fera périr beaucoup d'hommes qui vivaient paisiblement, et il s'élèvera contre le chef des chefs; mais il sera brisé, sans l'effort d'aucune main" (Daniel 8 : 24-25).

    "Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur" (Daniel 9 : 26-27).

    "Un homme méprisé prendra sa place, sans être revêtu de la dignité royale ; il paraîtra au milieu de la paix, et s'emparera du royaume par l'intrigue" (Daniel 11 : 21).

    "Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point" (1 Thes. 5 : 3).

    "Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplis" (Luc 21 : 24).

    "Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? … Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention ! alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes… Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais" (Matthieu 24 : 3, 14-16, 21).

    Contrairement aux autres despotes avant lui, l'Antichrist conduira le monde dans une alliance de paix universelle, au moyen d'un plan extrêmement séducteur. Il accomplira ce que Hitler ne put accomplir : détruire les Juifs tout en mettant en place un empire mondial, et faire adorer par le monde entier la puissance qui soutient son trône.

    Dès que cette alliance de paix sera conclue, l'Antichrist permettra la reconstruction du Temple de Jérusalem, plongeant ainsi le peuple Juif dans une joie sans pareille depuis le temps du Roi David. L'Antichrist sera reconnu comme le Messie, Fils de David. Il accélèrera le retour des Juifs en Israël, mais aussi celui des "tribus perdues d'Israël." Il accroîtra les frontières actuelles d'Israël, pour les mettre en accord avec les prophéties bibliques. Mais ce sera en fait pour les Juifs l'ouverture de la porte de l'Enfer et de la Mort. Car l'Antichrist gouvernera avec la puissance de Satan et de l'occultisme le plus profond.


    Babylone, la mère des impudiques, future Eglise de l'Antichrist.

    De même que Christ possède en l'Eglise véritable Son Epouse, sainte et pure, rachetée par Son sang, l'Antichrist possèdera aussi une fausse Eglise, une Prostituée remplie de toutes sortes d'impuretés. Cette fausse Eglise est fondée sur toutes sortes de mensonges sataniques, et profondément enracinée dans l'occultisme et la magie.

    Les occultistes affirment que la Princesse Diane a été l'ultime Marie-Madeleine, l'archétype et la manifestation littérale de la Diane des Ephésiens, la "nouvelle Marie," celle qui donna son fils au monde. Diane était la plus grande déesse païenne de l'Antiquité.

    "Le danger qui en résulte, ce n'est pas seulement que notre industrie ne tombe en discrédit ; c'est encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et même que la majesté de celle qui est révérée dans toute l'Asie et dans le monde entier ne soit réduite à néant. Ces paroles les ayant remplis de colère, ils se mirent à crier : Grande est la Diane des Ephésiens !" (Actes 19 : 27-28).

    "Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités. Payez-la comme elle a payé, et rendez-lui au double selon ses œuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double. Autant elle s'est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu'elle dit en son cœur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil !" (Apoc. 18 : 4-7).

    C'est cette Prostituée d'Apocalypse 17 qui est assise sur la Bête. Cette fausse religion mêlera les mensonges de l'Eglise Catholique Romaine à tous les mystères secrets des religions païennes. Le monde entier est en train d'être conditionné pour accepter la magie et l'occultisme de la future religion mondiale unique, que ce soit par les livres, les films ou la télévision (Harry Potter, le Seigneur des Anneaux, Matrix, Narnia, etc…) Tout est fait pour faire disparaître les restes du Christianisme authentique, afin de créer un vide spirituel que la fausse Eglise remplira.

    Le Roi William V : L'ascension de l'Arthur du Nouvel Age.

    "Le roi fera ce qu'il voudra ; il s'élèvera, il se glorifiera au-dessus de tous les dieux, et il dira des choses incroyables contre le Dieu des dieux ; il prospérera jusqu'à ce que la colère soit consommée, car ce qui est arrêté s'accomplira" (Daniel 11 : 36).

    "Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement. L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés" (2 Thes. 2 : 1-12).

    "Il n'aura égard ni aux dieux de ses pères, ni à la divinité qui fait les délices des femmes ; il n'aura égard à aucun dieu, car il se glorifiera au-dessus de tous. Toutefois il honorera le dieu des forteresses sur son piédestal ; à ce dieu, que ne connaissaient pas ses pères, il rendra des hommages avec de l'or et de l'argent, avec des pierres précieuses et des objets de prix. C'est avec le dieu étranger qu'il agira contre les lieux fortifiés ; et il comblera d'honneurs ceux qui le reconnaîtront, il les fera dominer sur plusieurs, il leur distribuera des terres pour récompense" (Daniel 11 : 37-39).

    Avant que Christ revienne régner sur la terre, il faut donc que l'Antichrist y règne pendant sept ans. Tous les signes avant-coureurs de sa venue se déroulent sous nos yeux, pour nous éveiller au fait que la Bête est vivante aujourd'hui, et plus proche chaque jour de monter sur le trône.

    Tous ceux qui rejetteront la vérité, et qui n'accepteront pas le plan de salut en Jésus-Christ, seront certainement séduits par les mensonges présentés par ceux qui contrôlent notre monde, et qui sont au service de Satan. En revanche, tous ceux qui ont accepté la Vérité seront gardés, et ne seront pas séduits par les miracles de Satan et de son fils de la perdition.

    Nous devons comprendre qu'actuellement, l'Antichrist ne sait pas encore qui il est, bien qu'il reçoive quelques premières intuitions de sa destinée inéluctable. Il ne connaîtra la vraie finalité de ses choix que lorsqu'il aura atteint le point de non-retour. Il sera lui-même séduit, puis possédé par Satan.

    Nous devons aussi comprendre que l'ère de l'Antichrist n'apparaîtra pas, au début, comme une ère maudite et maléfique. Au contraire, le monde semblera entrer dans une ère de paix, de spiritualité, de moralité et de prospérité. On constatera que les anciennes religions, y compris le Christianisme, ont manifestement échoué, et que le monde doit passer par une "nouvelle étape spirituelle," par une "vraie renaissance spirituelle."

    Au début de la Tribulation, le monde sera donc en paix. Toutes sortes d'idées nouvelles fleuriront, et le Nouvel Ordre Mondial semblera mener le monde vers l'unité et la fraternité.

    "La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra" (Apoc. 17 : 8).

    "Après qu'on se sera joint à lui, il usera de tromperie ; il se mettra en marche, et il aura le dessus avec peu de monde" (Daniel 11 : 23).

    Le "peu de monde" mentionné ici sera constitué d'un petit nombre d'occultistes et de satanistes extrêmement puissants, parfaitement au courant du plan de Satan. Ce sont eux qui initieront le jeune Roi dans tous les secrets de leur sagesse occulte, afin de restaurer Satan dans la position qu'il occupait autrefois, et qui doit, selon eux, lui être restituée.


    L'Antichrist cherchera à détruire le peuple des saints de Dieu.

    "Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps" (Daniel 7 : 25).

    (NDE : Ces "saints" sont tous ceux qui n'auront pas été enlevés, et qui se repentiront, ainsi que tous ceux qui se convertiront à Jésus-Christ pendant la Tribulation).

    Au milieu de la Tribulation, Satan entre dans le corps de l'Antichrist pour le posséder.

    "C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps" (Apoc. 12 : 12).

    "A la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s'élèvera un roi impudent et artificieux. Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d'incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints" (Daniel 8 : 23-24).

    "Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?" (Apoc. 13 : 4).

    "A une époque fixée, il marchera de nouveau contre le midi ; mais cette dernière fois les choses ne se passeront pas comme précédemment. Des navires de Kittim s'avanceront contre lui ; découragé, il rebroussera. Puis, furieux contre l'alliance sainte, il ne restera pas inactif ; à son retour, il portera ses regards sur ceux qui auront abandonné l'alliance sainte. Des troupes se présenteront sur son ordre ; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l'abomination du dévastateur. Il séduira par des flatteries les traîtres de l'alliance. Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté" (Daniel 11 : 29-32).

    "On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l'autel, et ceux qui y adorent. Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Si quelqu'un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il soit tué de cette manière. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu'ils le voudront. Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. Des hommes d'entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d'eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s'empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; et leurs ennemis les virent" (Apoc. 11 : 1-12).

    "Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent… Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus" (Apoc. 12 : 13-14, 17).

    "En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés" (Daniel 12 : 1).

    Dans le passé, Satan s'est toujours servi de certains hommes qui ont préfiguré l'Antichrist, et qui étaient inspirés par l'esprit de l'Antichrist. Ce que cherche Satan, c'est l'annihilation totale de l'espèce humaine. Quand Satan possèdera l'Antichrist, au milieu de la Tribulation, il ne restera plus rien du Prince qu'il a été jusque-là. Le diable le contrôlera complètement, dans son esprit, son âme et son corps. Nous ne pouvons pas comprendre la profondeur de la méchanceté et de la corruption qui se manifesteront alors au travers de cet homme.

    Satan, sachant qu'il a peu de temps, cherchera tout particulièrement à détruire le peuple d'Israël. Au milieu de la Tribulation, beaucoup de Juifs commenceront à se poser des questions sur l'identité véritable de "leur Messie," notamment suite au ministère des deux témoins et des 144.000 Juifs convertis. Beaucoup de Juifs commenceront à croire en Jésus. Dieu enverra l'archange Micaël pour protéger ceux qui se seront convertis au Seigneur. Les Juifs religieux d'Israël verront les armées du monde entier s'approcher de Jérusalem pour la détruire. Ils comprendront alors que celui qu'ils avaient reçu comme le Messie était en réalité l'Antichrist, mais beaucoup trop tard.

    Les étoiles tombent à terre, et les dix rois reçoivent la puissance.

    "Elle s'éleva jusqu'à l'armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula" (Daniel 8 : 10).

    "Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois" (Daniel 7 : 24).

    L'Antichrist recevra la puissance de faire tomber même des puissances angéliques (les étoiles du ciel). Les dix rois sont dix chefs puissants qui soutiendront l'Antichrist, et qui contrôleront le monde sous son autorité. Ces hommes seront eux-mêmes contrôlés par de puissants princes démoniaques du royaume des ténèbres.

    L'Antichrist entrera dans le Temple de Jérusalem reconstruit et se proclamera Dieu.

    "Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu" (2 Thes. 2 : 3-4).

    L'Antichrist sera un roi Européen. Une fois que ses armées européennes unies auront occupé Jérusalem, après avoir maîtrisé les derniers survivants des forces Israéliennes qui voulaient protéger leur capitale, l'Antichrist pourra réaliser son objectif ultime. Monté sur un cheval blanc, il entrera orgueilleusement dans la vieille ville par la porte orientale et mettra à mort les deux témoins. Il pénétrera ensuite dans le Lieu Très Saint, et s'assiéra sur ce qui devait être le trône de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.

    Le pouvoir de Satan sera alors à son maximum absolu. L'objectif des occultistes, des satanistes et du Nouvel Ordre Mondial sera atteint. La "grande œuvre" que Satan poursuivait depuis des millénaires sera achevée. Satan, qui a toujours voulu se faire adorer à la place de Dieu, semblera avoir réalisé son plan, tout au moins sur la terre.

    Toutefois, le plan de l'Eternel sera loin d'être achevé ! La fin de toutes choses demeure entre Ses mains !

    "Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse" (Esaïe 14 : 12-15).

    Les armées du monde entier s'assemblent à Megiddo. La bataille d'Harmaguédon.

    "J'entendis parler un saint ; et un autre saint dit à celui qui parlait : Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusques à quand le sanctuaire et l'armée seront-ils foulés ?" (Daniel 8 : 13).

    "Et j'entendis l'homme vêtu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve ; il leva vers les cieux sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit éternellement que ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d'un temps, et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée. J'entendis, mais je ne compris pas ; et je dis : Mon seigneur, quelle sera l'issue de ces choses ? Il répondit : Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu'au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront" (Daniel 12 : 7-10).

    "Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur" (Daniel 9 : 25-27).

    "Au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui, et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il s'avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera. Il entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont ; mais Edom, Moab, et les principaux des enfants d'Ammon seront délivrés de sa main. Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d'Egypte n'échappera point. Il se rendra maître des trésors d'or et d'argent, et de toutes les choses précieuses de l'Egypte ; les Libyens et les Ethiopiens seront à sa suite. Des nouvelles de l'orient et du septentrion viendront l'effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes" (Daniel 11 : 40-44).

    "Voici, le jour de l'Eternel arrive, et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem ; la ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L'Eternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient ; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, et il se formera une très grande vallée : une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi" (Zacharie 14 : 1-4).

    "En ce jour-là, je m'efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem. Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. En ce jour-là, le deuil sera grand à Jérusalem, comme le deuil d'Hadadrimmon dans la vallée de Meguiddon" (Zacharie 12 : 9-11).

    "Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon. Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C'en est fait !" (Apoc. 16 : 16-17).

    "Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l'ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant" (Apoc. 1 : 7-8).

    "Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même ; et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l'épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair" (Apoc. 19 : 11-21).

    "Voici la plaie dont l'Eternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : leur chair tombera en pourriture tandis qu'ils seront sur leurs pieds, leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, et leur langue tombera en pourriture dans leur bouche" (Zacharie 14 : 12).

    "Oracle, parole de l'Eternel sur Israël. Ainsi parle l'Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, et qui a formé l'esprit de l'homme au dedans de lui : Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d'étourdissement pour tous les peuples d'alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; et toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle. En ce jour-là, dit l'Eternel, je frapperai d'étourdissement tous les chevaux, et de délire ceux qui les monteront ; mais j'aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, quand je frapperai d'aveuglement tous les chevaux des peuples… En ce jour-là, je m'efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem" (Zacharie 12 : 1-4, 9).

    Tous ces passages de la Bible sont clairs et ne nécessitent pas de commentaire. Je voudrais juste rappeler Daniel 11 : 44 : "Des nouvelles de l'orient et du septentrion viendront l'effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes."

    Ce verset nous montre qu'après avoir conquis Jérusalem, l'Antichrist sera troublé par des nouvelles venant de l'Est et du Nord. Pourquoi ? Parce que la Russie (puissance du Nord) et la Chine (puissance de l'Est) auront décidé de se révolter contre ce "Messie" occidental despotique. Ces pays sauront que s'ils n'en finissent pas avec l'Antichrist, le monde entier sera bientôt détruit.

    Il est intéressant de savoir que, récemment, la Chine et la Russie se sont rapprochées, et ont même effectué des manœuvres militaires conjointes, pour repousser une agression future éventuelle. En d'autres termes, la Russie sera alliée de la Chine dans une guerre future.

    Dès qu'il apprendra ce complot contre son autorité, l'Antichrist cherchera à engager la bataille dans les plaines de Megiddo, contre ces forces ennemies qui viennent l'attaquer à Jérusalem pour le détruire.

    C'est au moment de cette bataille finale d'Harmaguédon que Christ reviendra en gloire sur la terre, et que Ses pieds se poseront sur le Mont des Oliviers. La Bête et son Faux Prophète seront capturés et jetés en Enfer, tandis que tous les saints se réjouiront de la victoire finale de Christ sur Satan.

    Christ entrera alors dans son règne de mille ans sur la terre. Il sera reconnu comme Roi de la terre et véritable Messie. Tous les Juifs restés en vie se convertiront à Lui.

    A la fin des mille ans, et après un dernier conflit mondial, interviendra le jugement final. Sion descendra sur la nouvelle terre en tant que Jérusalem Céleste, où résideront pour l'éternité Dieu le Père et Son Fils Jésus en compagnie de tous les rachetés.

    Note de Parole de Vie :

    Il faut avouer qu'au premier abord, l'idée de considérer que le Prince William d'Angleterre puisse être le futur Antichrist nous était apparue plutôt fantaisiste. Toutefois, un examen attentif des arguments de l'auteur, à la lumière de la Bible, nous a convaincu que cette hypothèse était digne d'intérêt. Le Prince William est effectivement un candidat intéressant et très plausible à la fonction d'Antichrist.

    Nous avons toujours été convaincu que l'Antichrist devait être, à l'image de Judas, un Juif, converti au Christianisme, et qui finirait par renier le Seigneur.

    Le Prince William n'est pas Juif au sens strict du terme. Mais les Maisons Royales des Windsor et des Stuart, dont il est l'héritier, prétendent toutes deux descendre en droite ligne du Roi David, ce qui suffit pour faire du Prince William "le Juif idéal" qu'attend Israël.

    Par ailleurs, institutionnellement, le Roi ou la Reine d'Angleterre sont aussi Chefs de l'Eglise Anglicane, une Eglise "Chrétienne" qui, nous le savons, est actuellement en pleine apostasie, et qui s'est remise carrément sous la tutelle du Vatican.

    Si le Prince William devait être l'Antichrist, le faux Messie, il devrait commencer son "ministère", à l'image de Jésus-Christ, "vers l'âge de trente ans," c'est-à-dire, comme il est né en 1982, vers 2012. L'enlèvement de l'Eglise devrait donc, dans ce cas, se produire avant cette date.

    Selon 2 Thessaloniciens 2 : "Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition."

    L'apostasie est déjà là. Si le Prince William est le futur Antichrist, nous pouvons dire que "nous l'avons déjà vu paraître", bien qu'il ne se soit pas encore pleinement manifesté.

    Dans cette hypothèse, il est possible, et même probable, que le trône d'Angleterre passe directement d'Elizabeth II à William, le Prince Charles s'étant disqualifié par son mariage avec Camilla, une divorcée, à l'issue d'une longue liaison adultère, ce qui doit normalement l'empêcher d'exercer la royauté. A moins que lui aussi ne disparaisse dans un mystérieux accident de voiture ou d'avion !

    Dans tous les cas, gardons un œil vigilant sur le jeune Prince, et restons à l'écoute du Saint-Esprit.

    Il est urgent, avant toutes choses, pour tous ceux qui n'y ont pas encore pensé sérieusement, soit de se convertir à Jésus-Christ, soit de se sanctifier, si l'on est converti, pour se préparer au grand départ ! Qui voudrait traverser cette affreuse Tribulation qui vient ?

    Qui veut répondre à l'amour et à la grâce de notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ ?
    Qui veut pleinement et irrévocablement prendre parti pour Lui ?
    Que Son Nom soit glorifié dans Son Eglise et dans le monde !

    Liste de tous les articles

    Conseils pour ce site

    Recherche dans ce site

         

    Catégories

    Toute reproduction autorisée sous réserve de citer http://www.latrompette.net



  • Commentaires

    1
    béréen
    Lundi 11 Décembre 2017 à 00:09

    bonjour,

    Par l'apôtre Jean, nous savons qu'à la base, l'Anti Christ(ou Ante Christ) sort du sein de l'église fidèle primitive initialement;

    1 Jean 2.18Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c'est la dernière heure.2.19Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.

    Ceux sont de faux docteurs, des menteurs...

    2.22Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.2.23Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.des faux prophètes, ...4.1Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.4.2Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;4.3et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

     ils sont du monde...

     

     4.5 

    Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute.
    des séducteurs...1.7
    Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist.

     

    Note: Dans la langue originelle dans laquelle le Nouveau Testament fut écrit (grec), "antichrist" signifie "quelqu'un qui supplante le Christ". Etant donné que personne ne peut réellement prendre sa place, il s'agit de faux christs.

     

    http://www.message1888.org/etudbi10.htm

     

    La falsification du jour du Seigneur

    http://www.message1888.org/etudbi12.htm

     

     

    La marque de l'ennemi:

    http://www.message1888.org/etudbi13.htm

     

     

    Dieu vous bénisse

     

    Béréen

     

     

    2
    béréen
    Lundi 22 Janvier 2018 à 21:49

    Shalom

     Que Dieu vous bénisse. 

    Extrait du chapitre 3 du livre The Left Behind Deception (La supercherie de Left Behind)

    Par Steve Wohlberg

    Imaginez une paire de lunettes surnaturelle, high-tech, divinement inspirée et qui pourrait donner au chrétien la capacité de percer une des plus grandes supercheries du Diable sur les temps de la fin. Or, pareilles lunettes à rayon-x existent ! Le but de cet article est de vous permettre de les trouver et de les mettre, et vous serez ainsi en mesure de comprendre le quasi inimaginable Empire funeste du Futurisme jésuitique.

    La chrétienté moderne a, en grande partie, oublié toute l’importance de la Réforme protestante qui eut lieu au cours des années 1500. « Le seizième siècle donne l’effet d’un lever du jour orageux après une nuit lugubre. L’Europe se réveillait d’un long sommeil de superstitions. Les morts se levaient. Les témoins de la vérité qui avaient été tenus au silence et massacrés se relevaient et renouvelaient leur témoignage. Les confesseurs martyrisés réapparaissaient en les personnes des Réformateurs. Il y eut grand nettoyage du sanctuaire spirituel. On inaugurait la liberté civile et religieuse. La découverte de l’imprimerie et le réveil de l’apprentissage accélérèrent le mouvement. On fit du progrès dans tous les domaines. Colomb pris l’océan et découvrit un nouveau continent. Rome fut secouée sur le fondement de ses sept collines et perdit la moitié de sa domination. Des nations protestantes furent créées. Le monde moderne commença d’exister » [H. Grattan Guinness, Le Romanisme et la Réforme, p. 122].

    Pendant près d’un millier d’années, l’Europe venait d’être dirigée d’une main de fer par Rome. Il n’existait que quelques Bibles et le christianisme était perclus de superstitions. La foi en Jésus-Christ, l’appréciation bien sentie de Son amour et la simple confiance en Sa mort sur la croix étaient des éléments presque inconnus. La vérité néo-testamentaire de la grâce, du plein pardon et du don gratuit de la vie éternelle aux croyants dans le Fils de Dieu (Romains 6:23) avaient été ensevelis sous une chape de traditions. Puis, tel un lion, Martin Luther se leva en Allemagne. Après une certaine période de luttes personnelles terribles, Martin Luther commença à enseigner la justification par la foi en Jésus-Christ (être déclaré « juste » par Dieu), plutôt que par la confiance mise dans les « mérites personnels » ou quelqu’œuvre humaine (Romains 1:16 ; 3:26, 28 ; 5:1).

    Martin Luther devait éventuellement se tourner vers les prophéties. À la lueur des chandelles, il s’enquit de « la petite corne », de « l’homme du péché », et de « la bête » et fut ébranlé quand le Saint-Esprit parla en son cœur. Il vit finalement poindre la vérité et se dit : « Eh bien, ces prophéties s’appliquent à l’Église catholique romaine ! » Alors qu’il se débattait avec cette nouvelle perspective, la voix de Dieu lui fit puissamment écho dans l’âme, disant : « Prêche la Parole ! » (2 Timothée 4:2). Et ainsi, au risque d’y perdre la vie, Martin Luther prêcha publiquement et par écrit à un peuple éberlué d’apprendre que la Rome papale était, en vérité, l’Antichrist de la prophétie biblique. En raison de ce double message du salut par la foi en Jésus-Christ indépendamment des œuvres, et de la Papauté romaine en tant qu’Antichrist, le cours de l’histoire changea radicalement. Des centaines de milliers de gens, en Europe et en Angleterre, quittèrent l’Église catholique.

    « Il y a deux grandes vérités qui ressortent de la prédication qui amena la Réforme protestante, » nous rappelle Ralph Woodrow, commentateur biblique américain, « le juste vivra par la foi et non pas par les œuvres du romanisme, et la papauté constitue l’Antichrist des Écritures. C’était un message en faveur de Christ et contre l’Antichrist. Toute la Réforme repose sur ce témoignage en deux volets » [Michael de Semlyen, Tous les chemins mènent à Rome, Publications Dorchester House, Dorchester House, Angleterre, 1991, pp. 202, 203]. On dit que la Réforme a d’abord découvert Jésus-Christ et, ensuite, sous l’étincelante lumière du Christ, elle découvrit l’Antichrist. Ce mouvement puissant et inspiré de Dieu, en faveur de Christ et contre l’Antichrist, secoua le monde.

    H. Grattan Guinness a écrit ces paroles mémorables : « Dès le début et durant tout son cours, ce mouvement [de la Réforme] fut rempli d’énergie et guidé par la Parole prophétique. Luther ne se sentit assez fort et libre de faire la guerre à l’apostasie papale que lorsqu’il put reconnaître l’Antichrist dans le pape. C’est à ce moment-là qu’il brûla la bulle papale. Le premier sermon de Knox, sermon qui le lança dans sa mission de réformateur, traitait des prophéties concernant la papauté. Les réformateurs incorporèrent leurs interprétations de la prophétie dans leurs professions de foi, et Calvin dans ses « Institutions ». Tous les réformateurs étaient unanimes à ce sujet ; même le doux et prudent Melanchton se montra aussi sûr de la signification anti-papale de ces prophéties que l’était Luther lui-même. Et leur interprétation de ces prophéties détermina leur action réformiste. Cela les conduisit à protester contre Rome avec une extraordinaire force et un courage intrépide. Ce qui les fortifia pour résister aux prétentions de l’Église apostate, et ce jusqu’au degré suprême. Cela en fit des martyrs ; ça les soutint sur le bûcher. Et le point de vue des Réformateurs fut partagé par des milliers, des centaines de milliers de personnes. Il fut adopté par des princes et des peuples. Sous leur influence, des nations abjurèrent leur allégeance aux faux prêtres de Rome. Dans la réaction qui suivit, toutes les puissances de l’enfer semblèrent lancées contre les adeptes de la Réforme. Les guerres succédèrent aux guerres ; les tortures, les incendies et les massacres se multiplièrent. Pourtant, la Réforme se tint debout, invaincue et irrépressible. La Parole de Dieu la soutenait, ainsi que l’énergie de Son Esprit tout-puissant. C’était l’œuvre de Christ, aussi vrai que l’avait été la fondation de l’Église quelque dix-huit siècles auparavant ; et la Révélation de l’avenir qu’Il donna des cieux — ce livre prophétique qui clôt les Écritures — était l’un des plus puissants instruments employés dans son accomplissement » [H. Grattan Guinness, Le Romanisme et la Réforme, pp. 136, 137].

    En 1545, l’Église catholique convoqua un des plus célèbres conciles de son histoire qui eut lieu au nord de Rome, dans une ville du nom de Trente. Le Concile de Trente s’étendit sur trois sessions prenant fin en 1563. Un des principaux desseins des catholiques, lors de ce Concile était de planifier une contre-attaque envers Martin Luther et les protestants. Donc, Trente devint un centre de la Contre-Réforme de Rome. Jusque-là, la principale méthode d’attaque de Rome avait été en grande partie frontale : la destruction publique par le feu des Bibles et des hérétiques. Or, cette guerre ne fit que confirmer dans l’esprit des protestants leur conviction que la Rome papale constituait vraiment la Bête qui allait « faire la guerre aux saints » (Apocalypse 13:7). De ce fait, l’on avait donc besoin d’une autre tactique, de quelque chose de moins évident. C’est là que les terribles et sinistres Jésuites entrèrent en scène.

    Le 15 août 1534, Ignace de Loyola fonda l’ordre secret catholique appelé la Compagnie (ou la Société) de Jésus, aussi connue sous le vocable des Jésuites. Historiquement parlant, nous pourrions comparer cet ordre à l’Empire des Ténèbres de Darth Vador des films de la classique série de la Guerre des Étoiles. Les Jésuites jouissent définitivement d’une histoire ténébreuse d’intrigue et de sédition, et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils furent expulsés du Portugal (1759), de France (1764), d’Espagne (1767), de Naples (1767) et de Russie (1820). « Les prêtres jésuites ont été reconnus, dans toute l’histoire, comme le bras politique le plus inique de l’Église catholique romaine. Edmond Paris, dans son œuvre érudite, L’histoire secrète des Jésuites, révèle une documentation importante à cet effet » [Seventy Weeks : The Historical Alternative(Soixante-dix semaines : l’alternative historique), par Robert Caringola, Abundant Life Ministries Reformed Press, 1991, p. 31]. Au Concile de Trente, l’Église catholique donna aux Jésuites la tâche spécifique de détruire le protestantisme et de ramener le peuple à Mère l’Église. Cela devait se faire, non seulement par le moyen de l’Inquisition et de la torture, mais aussi par la théologie.

    Il est temps d’ajuster nos lunettes à rayon-x. Au Concile de Trente, les Jésuites eurent comme mission du pape de développer une nouvelle interprétation des Écritures qui contrecarrerait l’application protestante des prophéties bibliques de l’Antichrist à l’endroit de l’Église catholique romaine. Francisco Ribera (1537-1591), prêtre jésuite surdoué et docteur en théologie provenant de l’Espagne, dit, en gros : « Me voici, envoyez-moi. » Comme Martin Luther, Francisco Ribera lut, lui aussi à la lueur des chandelles, les prophéties à propos de l’Antichrist, la petite corne, l’homme du péché et la Bête. Mais, du fait que le pape était son patron, il en vint à des conclusions considérablement différentes de celles des protestants. « Eh bien, ces prophéties ne s’appliquent pas du tout à l’Église catholique ! » s’écria Ribera. Alors, à qui s’appliquent-elles ? Ribera proclama : « À un seul et unique homme sinistre qui s’élèvera à la fin des temps ! » « Fantastique ! » fit Rome, en réplique, et cette perspective fut rapidement adoptée en tant que position officielle catholique romaine concernant l’Antichrist.

    « En 1590, Ribera publia un commentaire sur l’Apocalypse pour contrer l’interprétation qui prévalait parmi les protestants, laquelle interprétation identifiait la papauté à l’Antichrist. Ribera appliqua toute l’Apocalypse, sauf les premiers chapitres, à la fin des temps plutôt qu’à l’histoire de l’Église. L’Antichrist devait être un seul personnage inique qui serait reçu par les Juifs et qui rebâtirait Jérusalem » [George Eldon Ladd, The Blessed Hope : A Biblical Study of the Second Advent and the Rapture (La bienheureuse espérance : étude biblique du Second Avènement et de l’Enlèvement), Grand Rapids, MI : Eerdmans, 1956, pp. 37, 38]. « Ribera niait que l’Antichrist scripturaire protestant (2 Thessaloniciens 2) soit assis dans l’Église de Dieu — tel que l’affirmaient Augustin, Jérôme, Luther et de nombreux réformistes. Il établit un Antichrist infidèle, en dehors de l’Église de Dieu » [Ron Thompson, Champions of Christianity in Search of Truth (Champions du christianisme en quête de vérité), p. 89]. « Il résultat de son œuvre [celle de Ribera] déformation et diffamation de la vérité prophétique » [Robert Caringola, Seventy Weeks : The Historical Alternative, p. 32].

    Suivant de près Francisco Ribera, il y eut un autre brillant érudit jésuite, le cardinal Robert Bellarmine (1542-1621), de Rome. Entre 1581 et 1593, le cardinal Bellarmine publia son « Cours polémique concernant les points de dispute des croyances chrétiennes contre les hérétiques de notre époque ». Dans ce cours, il se montre d’accord avec Ribera. « Les enseignements futuristes de Ribera furent plus tard popularisés par un cardinal italien parmi les plus réputés chez les Jésuites controversistes. Ses écrits déclaraient que Paul, Daniel et Jean n’avaient quoique ce soit à dire à propos du pouvoir papal. L’école du futurisme gagna l’acceptation générale parmi les catholiques. On enseigna à ces derniers que l’Antichrist était un individu unique qui ne régnerait pas avant la fin des temps » [Great Prophecies of the Bible (Les grandes prophéties de la Bible), par Ralph Woodrow, p. 198]. Grâce à l’œuvre de ces deux rusés érudits jésuites, nous pouvons dire qu’un tout nouveau-né était venu au monde. Les historiens protestants ont donné un nom à ce bébé : le Futurisme jésuitique. En fait, Francisco Ribera a été appelé le père du Futurisme.

    Avant d’aller plus loin, définissons certains termes. L’Historicisme est la croyance selon laquelle les prophéties bibliques ayant trait à la petite corne, l’homme du péché, l’Antichrist, la Bête et la Prostituée babylonienne d’Apocalypse 17 s’appliquent tous au développement historique du christianisme et de la lutte continue entre Jésus-Christ et Satan au sein de l’Église chrétienne, dont le point culminent sera atteint à la fin des temps. L’Historicisme considère que ces prophéties s’appliquent directement à la Rome papale en tant que système dont les doctrines sont un réel déni des messages du Nouveau Testament sur le salut par la grâce au moyen de la vraie foi en Jésus-Christ, indépendamment des œuvres. L’Historicisme fut le point de vue prophétique primordial des Réformateurs protestants. En opposition directe à l’Historicisme, et menant une contre-attaque acérée contre le protestantisme, il y eut l’Empire funeste des Jésuites avec leur vision du Futurisme qui disait, fondamentalement : « Les prophéties à propos de l’Antichrist n’ont rien à voir avec l’histoire de la papauté romaine, mais s’appliquent plutôt à un seul, unique et sinistre personnage qui vient à la fin. »

    Donc, le Futurisme jésuitique balaie 1 500 ans d’histoire prophétiques et les met sous le tapis en insérant son infâme TROUÉE temporelle. La théorie de la TROUÉE enseigne que, lorsque Rome est tombée, la prophétie s’est arrêtée pour ne reprendre qu’autour de l’époque de l’Enlèvement. Ainsi, les dix cornes, la petite corne, la Bête et l’Antichrist n’auraient aucun rapport avec les chrétiens d’aujourd’hui. D’après cette perspective, combien de prophéties se sont accomplies durant l’Ère des Ténèbres ? Aucune. Zéro.

    Dans les 300 ans suivant le Concile de Trente, ce bébé catholique (le Futurisme jésuitique) se restreignit en grande partie à la mangeoire catholique, mais le plan des Jésuites voulait que ce bébé grandisse et soit finalement adopté par les protestants. Ce processus d’adoption commença réellement au début du 19e siècle, en Angleterre et, de là, gagna ensuite l’Amérique. Le récit de son déroulement est à la fois fascinant et tragique. En partageant brièvement certains moments forts, j’aimerais préciser que plusieurs des personnes que je mentionnerai étaient (et sont) de vrais chrétiens. Mais est-ce possible qu’un chrétien devienne inconsciemment conducteur d’erreurs ? En d’autres mots, un chrétien sincère peut-il être utilisé à la fois par Jésus-Christ et le diable ? À première vue, nous serions portés à dire : « Jamais ! » Mais prenez ce qui suit en considération. Dans Matthieu 16, Jésus dit à Pierre que Dieu l’avait béni de pouvoir faire part de sa foi en Christ (Matthieu 16:15-17), et ensuite, quelques minutes plus tard seulement, Pierre céda à la tentation et Satan parla par son intermédiaire (16:21-23) ! Cela prouve qu’un chrétien peut être employé et par Dieu et par Satan, et cela à l’intérieur d’un court laps de temps. C’est ce que j’appelle le Principe de Pierre.

    « Le Futurisme de Ribera ne fut pas une véritable menace pour les protestants lors des 300 premières années de son existence. Il se confinait virtuellement à l’Église de Rome. Mais, tôt au 19e siècle, il jaillit avec violence et fut lâché sur les protestants de l’Église d’État d’Angleterre » [Ron Thompson, Champions of Christianity in Search of Truth, p. 91]. Le Dr Samuel Roffey Maitland (1792-1866), avocat et érudit biblique, devint bibliothécaire de l’Archevêque de Canterbury. C’est probablement ce jour-là qu’il découvrit les commentaires de Ribera dans la bibliothèque. À tout événement, en 1826, il produisit un livre très lu attaquant la Réforme et soutenant l’idée de Ribera d’un futur Antichrist individuel. Les dix années suivantes, de brochures en petits traités, il poursuivit sa rhétorique anti-Réformiste. Comme résultat de son zèle et de ses fortes attaques contre la Réforme en Angleterre, le protestantisme de la nation même qui avait produit la Bible King James (1611), reçut un coup d’assommoir.

    Après le Dr Maitland, vint James H. Todd, professeur d’hébreu à l’Université de Dublin. Todd accepta les idées futuristes de Maitland, publiant ses propres livres et dépliants de soutien. Puis, vint John Henry Newman (1801-1890), membre de l’Église d’Angleterre et leader du célèbre mouvement d’Oxford (1833-1845). En 1850, Newman écrivit sa « lettre sur les difficultés anglicanes », révélant qu’un des buts du Mouvement d’Oxford était finalement de fondre ensemble les « diverses confessions et parties anglaises » et les ramener dans l’Église catholique de Rome. Après avoir publié une brochure endossant le futurisme de Todd à propos d’un Antichrist individuel, Newman devint bientôt pleinement catholique romain et même, plus tard, un très honoré cardinal. « Le mouvement de retour à Rome s’élevait déjà, se destinant à balayer les vieux repaires protestants, comme un déluge » [H. Grattan Guinness, History Unveiling Prophecy or Time as an Interpreter (L’histoire dévoile la prophétie ou le Temps se fait interprète) New York : Fleming H. Revell Co., 1905, p. 289].

    Arriva ensuite le très respecté ministre presbytérien écossais, Edward Irving (1792-1834), précurseur reconnu des mouvements de Pentecôte et charismatiques. Irving était pasteur de la Grande Chapelle Calédonienne de Londres et de ses quelques 1 000 membres. Lorsqu’Irving se tourna vers les prophéties, il accepta éventuellement l’idée d’un Antichrist individuel de Todd, Maitland, Bellarmine et Ribera, et franchit même une étape de plus. Autour de 1830, Edward Irving commença à enseigner l’idée, unique en son genre, d’un retour de Christ en deux phases, la première étant l’enlèvement secret [de l’Église] avant la montée de l’Antichrist. Où a-t-il pris cette idée ? Cela est matière à beaucoup de discussions. Le journaliste Dave MacPherson croit qu’Irving l’a adoptée suite à une « révélation prophétique » accordée à une jeune femme écossaise du nom de Margaret McDonald [The Incredible Cover-up : Exposing the Origins of Rapture Theories (L’incroyable dissimulation : Exposé de l’origine des théories sur l’Enlèvement), par Dave MacPherson, Omega Publications, Medford Oregon, 1980]. Quoi qu’il en soit, le fait est qu’Irving l’a enseigné !

    Au milieu de ce climat croissant d’anti-protestantisme en Angleterre, surgit un homme du nom de John Nelson Darby (1800-1882). Avocat intelligent, pasteur et théologien, il écrivit plus de 53 bouquins sur des sujets bibliques. Chrétien très respecté et homme de grande piété, Darby se campa fortement du côté de l’infaillibilité de la Bible, par contraste au libéralisme de l’époque. Il devint l’un des leaders d’un groupe à Plymouth, en Angleterre que se fit connaître sous le nom de Frères de Plymouth. L’apport de Darby au développement de la théologie évangélique fut si important qu’on l’appelle le père du Dispensationalisme moderne. Or, John Nelson Darby, comme Edward Irving, devint aussi grand promoteur d’un Enlèvement pré-tribulationiste suivi d’un Antichrist individuel unique. En fait, cet enseignement est devenu un cachet de contrôle du Dispensationalisme.

    Le Dispensationalisme est la théorie selon laquelle Dieu traiterait avec l’humanité par le biais de périodes et dispensations majeures. D’après Darby, nous sommes maintenant dans « l’Ère de l’Église », i.e., jusqu’à l’Enlèvement. Après l’Enlèvement, la période de sept ans de Daniel 9:27 va censément rappliquer, et c’est là que l’Antichrist se lèvera contre les Juifs. En fait, pour établir cette 70e semaine de Daniel très populaire aujourd’hui, il a fallu que John Nelson Darby déplace une grande partie des fondements de l’histoire à l’égard de Jésus-Christ pour les appliquer à une future Tribulation après l’Enlèvement. Ainsi donc, malgré tous les aspects positifs de son ministère, Darby suivit Maitland, Todd, Bellarmine et Ribera en incorporant les enseignements du Futurisme à sa théologie. Cela créa une chaîne reliant John Darby, le père du Dispensationalisme, au Jésuite Francisco Ribera, père du Futurisme. Darby visita l’Amérique à six reprises, entre 1859 et 1874, prêchant dans toutes les villes majeures, et il y planta définitivement la graine du Futurisme en sol américain. L’enfant du Jésuite grandissait.

    Un des personnages les plus importants de cette saga dramatique est certes Cyrus Ingerson Scofield (1843-1921), avocat du Kansas, grandement influencé par les écrits de Darby. En 1909, Scofield publia la première édition de sa Bible de Références Scofield. Au début des années 1900, cette Bible devint tellement populaire dans les écoles de Bible protestantes américaines qu’il fut nécessaire d’en imprimer littéralement des millions de copies. Or, dans les notes très respectées de cette Bible, Scofield injecta de grandes doses du fluide du Futurisme qu’on retrouvait aussi dans les écrits de Darby, de Todd, de Maitland, de Bellarmine et de Ribera. Au travers de la Bible de Scofield, l’enfant jésuite atteignit l’âge de jeune adulte. La doctrine d’un Antichrist encore à venir s’établissait de plus en plus fermement au sein du protestantisme américain du 20e siècle.

    L’Institut biblique Moody et le Séminaire théologique de Dallas ont fortement soutenu les enseignements de John Nelson Darby [et de Cyrus I. Scofield], ce qui a contribué à nourrir la croissance du Futurisme. Puis, dans les années 1970, le pasteur Hal Lindsey, gradué du Séminaire théologique de Dallas, lança sa bombe littéraire : The Late Great Planet Earth (Feu la grande planète Terre). Ce volume de 177 pages faciles à lire porta le Futurisme chez les masses du christianisme américain et au-delà. Le New York Time le qualifia de « best-seller numéro un de la décennie ». Plus de 30 millions de copies ont été vendues et il a été traduit en plus de 30 langues. Par The Late Great Planet Earth, l’enfant du Futurisme jésuitique est devenu un homme [ou un monstre…].

    Par la suite, il y a eu Left Behind. Dans les années 1990, Tim LaHaye et Jerry Jenkins reprirent l’idée d’un Antichrist individuel d’Hal Lindsey, Scofield, Darby, Irving, Newman, Todd, Maitland, Bellarmine et Ribera, et la transformèrent en « la plus grande réussite parmi les séries de fiction chrétienne » [Publishers Weekly]. Le livre d’Hal Lindsey, The Great Late Planet Earth, était en bonne partie théologique, ce qui en restreignait l’attrait, alors que Left Behind est une séquence de romans très imaginatifs, « regorgeant de suspense, d’action et d’aventure », un « thriller chrétien », gratifié d’une « étiquette que ses créateurs ne lui auraient jamais prédite : un succès retentissant » [Entertainment Weekly]. Les ministères télévisés très respectés de Jack Van Impe, de Peter et Paul Lalonde, et du pasteur John Hagee ont tous œuvré ensemble pour produire Left Behind : The Movie. Le projet dans son entier a même retenu l’attention du New York Time et du Wall Street Journal, résultant en une interview de LaHaye et Jenkins au Larry King Live. Les livres de Left Behind sont même disponibles dans les étalages de Wal-Mart, Fry’s Electronics et de nombreux autres magasins.

    Laissez-moi encore clarifier que je crois que les producteurs de Left Behind et les leaders de ces ministères télévisés sont de véritables chrétiens qui font de leur mieux pour influencer les gens en faveur du Royaume[1]. Dieu les utilise exactement comme le Père parla par la bouche de Pierre lorsque celui-ci confessa avec fermeté sa foi en Christ (Matthieu 16:15-17). Rappelez-vous du Principe de Pierre. Il y a de bonnes choses dans Left Behind que Dieu peut employer pour toucher des gens vis-à-vis Jésus-Christ. Mais, à la lumière crue des Écritures, des prophéties et de la Réforme protestante, il y a quelque chose de terriblement mauvais. Left Behind prêche aujourd’hui le même Futurisme jésuitique que Francisco Ribera qui cacha la pure vérité au sujet de l’Antichrist. Grâce à Left Behind, les vannes du Futurisme sont maintenant grandes ouvertes, lâchant un raz-de-marée de faussetés prophétiques qui balaie l’Amérique. ».

    Comme nous l’avons déjà vu, le fondement théologique de la série entière de Left Behind repose sur l’application des « sept ans » de Daniel 9:27 à une future période de Tribulations. Êtes-vous prêts à ceci ? Devinez qui fut l’un des premiers parmi les érudits à faire glisser la 70e semaine de Daniel de la 69e pour l’amener jusqu’à la fin des temps ? Francisco Ribera de l’Empire funeste ! « L’outil principal de Ribera fut les 70 semaines. Il enseigna que la 70e semaine de Daniel était encore future (…) comme si Dieu avait installé une bande élastique géante sur cette mesure de temps messianique. Cette supposition vous semble-t-elle familière ? C’est le scénario exact utilisé par Hal Lindsey et une multitude d’autres enseignants prophétiques actuels » [Robert Caringola, Seventy Weeks : The Historical Alternative, p. 35]

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :